Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

6 équipages français seront présents

[Equipe de France]  - le 21/08/2005

[Equipe de France]

C'est lundi que débute dans la baie de San Francisco le championnat du monde de 470. L'épreuve s'achèvera le 28 août. Si certains équipages ont renoué avec ce support dès le début de l'année, d'autres ont attendu ce mondial pour faire leur retour. Six équipages tricolores seront présents.

Les situations des frères Bonnaud et du duo Gildas Philippe/Nicolas Leberre, nos deux équipages phares de l'olympiade précédente, le prouvent à l'envie. Alors que les premiers ont, depuis leur 2ème place en avril à la SOF, enchaîné les bons résultats en s'octroyant notamment les Jeux Méditerranéens, les seconds, 5ème aux JO d'Athènes, se sont accordés une expérience sur Tornado, histoire de « d'éprouver de nouvelles sensations ».

Les uns et les autres, pour des raisons différentes, restent pourtant prudents sur leurs objectifs.
Benjamin Bonnaud : "c'est sûr que nous avons plutôt de bons résultats qui pourraient nous faire dire que nous ambitionnons le podium. Mais les conditions ventées qui règnent ici ne sont pas les plus optimums pour nous donc nous nous conterons de dire que nous venons pour faire le meilleur résultat possible".
Connus pour aimer la brise, Gildas Philippe et Nicolas Leberre sont pourtant encore plus prudents : "Notre équipe a de bonnes cartes en mains (l'expérience, la vitesse dans la brise) mais nous n'avons pas d'objectif avoué parce que nous nous sommes assez peu entraînés. Dans les 10, pourquoi pas ?!".

Il est vrai que la partie sera serrée puisqu'à une ou deux exceptions près tout le gotha est là. Citons entre autres les portugais Alvaro Murinho et Miguel Nunes, actuellement en tête de la ranking list dressée par l'ISAF, les champions du monde en titre, les australiens Nathan Wilmot et Malcom Page, les britanniques Nick Rogers et Joe Glanfield, champions d'Europe et médaillés d'argent à Athènes, le japonais Kazuko Seki, 2ème aux JO, mais qui a changé d'équipier depuis ou encore les italiens champions du monde 2003, Gabrio Zandona et Francesca Della Torre. Parmi les quatre autres équipages masculins français, on surveillera le troisième duo de l'équipe de France composé de Nicolas Charbonnier et Olivier Beausset même s'ils ont disputé peu d'épreuves dans la série cette année et Pierre Leboucher et Vincent Garos, brillants aux Jeux Méditerranéens.

Alors qu'un seul équipage féminin défendra les couleurs françaises, c'est peut être paradoxalement là que résident nos meilleurs chances de podium. Après un intermède malheureux - elles ont du abandonner lors des Jeux Med en raison de la blessure au dos de Nadège-, parions qu'Ingrid Petitjean et Nadège Douroux auront coeur de renouer avec la belle série entamée depuis avril dernier : victoires à la SOF et Medemblick et au championnat d'Europe ! Et si les équipages féminins, qui régateront séparément des garçons, sont beaucoup moins nombreux sur la ligne de départ (22 contre près de 80 pour les hommes) la qualité est présente ! Notons par exemple la participation des israéliennes Nike Kornecki et Verred Butzer, des suédoises Therese Torgersson et Vendela Zachrisson, des britanniques Christiane Bassadone et Saskia Clark ou encore des espagnoles Natalia Via Dufresne et Laia Tutzo !

Les conditions vues par Gildas Philippe :
"Nous allons courir entre Alcatraz et le Golden Gate Bridge avec un fort courant entre 0 et 3 nds. Ici, le vent rentre progressivement. Les petits airs du matin évoluent jusqu'à 25 nds en soirée. Nous allons régater très près de la côte, dans un vent difficile, avec des collines tout autour. Il faut aussi se méfier des hauts fonds, qui soulèvent la mer. C'est une régate de brise mais, même si on est à l'aise dans ce type de temps, il y a beaucoup de pièges et nous ne sommes sûrs de rien." (propos recueillis par Laurence Caras)

Le type de régate vu par Ingrid Petitjean :
"A priori nous devrions régater en une seule flotte de filles. Donc il n'y aura pas de phases de qualification et de finales. Nous ferons 14 manches au total. Les deux plus mauvaises seront retirées.
Les manches auront lieu assez tôt dans la journée, nous devrions donc avoir des conditions de vent variées en intensité, puisque le matin il n'y a pas trop de vent. Tout est réuni pour qu'il y ait un beau championnat, alors nous avons hâte d'aller régater! "

Les Français engagés sur ce championnat du monde (entraîneur Loc Billon) :
Ingrid Petitjean (SN Marseille) et Nadège Douroux (SN Marseille)
Gildas Philippe (Douarnenez Voile) et Nicolas Le Berre (SR Brest)
Benjamin Bonnaud (SN Sablais) et Romain Bonnaud (SN Sablais)
Vincent Aillaud et David Lechene
Pierre Leboucher (ASPTT Nantes) Vincent Garos (SNO Nantes)
Alexandre Pallu de la barriere (SRRochelaises) Aymeric Chappellier (SRRochelaises)
Ronan Dreano (YC Carnac) Ronan Floch (USAM Brest)
Nicolas Charbonnier (YC Antibes) Olivier Bausset (CN Ste Maxime)

Toutes les infos, tous les résultats : http://www.470.org/worlds05/index.php

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :