Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

5,4,3,2,1... Bon Départ !

[FFVoile]  - le 07/11/2016

[FFVoile]

Bon départ pour les 29 skippers du Vendée Globe, qui ont franchi la ligne de départ à bord de leurs monocoques 60 pieds. Un Everest pour certains, une ambition de victoire pour d'autres, avec une même soif d'aventure, qui mêle défi personnel et technologique. Pour la Fédération Française de Voile, le Vendée Globe représente l'un des quatre plus grands événements voile au monde, mais aussi une formidable vitrine multi-facette de son savoir-faire, tant en termes de préparation, que de règlementation et de sécurité.

La FFVoile au cœur de l'événement

Le Vendée Globe 2016 promet comme à son habitude une édition de haut vol avec, en perspective, de belles batailles sur l'eau et des affrontements tenaces entre les skippers. « Cette nouvelle édition du Vendée Globe sera à n'en pas douter une belle compétition et une très belle aventure humaine. », nous dit Jean-Pierre Champion, Président de la FFVoile. «Techniquement les bateaux, dont le développement est rigoureusement encadré par la jauge IMOCA, sont prêts et seront soumis à rude épreuve par leurs skippers. Ces derniers sont eux aussi physiquement et mentalement prêts à participer à cette nouvelle édition. Les binômes homme/bateau ont été sélectionnés selon des règles strictes, car plus l'événement est hors du commun, plus les règles de sélection pour y participer doivent être précises et suivies avec exactitude. », poursuit-il.

La Fédération Française de Voile met au service de cette compétition hors norme toute son expertise, en construisant en amont le cadre réglementaire et sportif nécessaire à son bon déroulement, en collaboration avec l'autorité organisatrice. Le savoir-faire et l'expertise de la Fédération Française de Voile s'exprime ainsi dans les domaines de l'arbitrage, de la direction de course, de la sécurité et des formations médicales ou formations à la survie.

Bien en amont de l'épreuve, l'habilitation du Directeur de course par la Fédération Française de Voile signe les premières interventions fédérales dans l'organisation de cette belle compétition. Elle est suivie de peu par la désignation des arbitres, garants d'une compétition fair-play, se déroulant dans le respect de la sportivité et des règles.

Les arbitres, c'est avant tout une équipe, qui a commencé à travailler bien avant  le départ, en étroite collaboration avec la direction de course, à la rédaction de l'avis de course (qui présente le programme de l'épreuve) puis des instructions de course. Ce travail d'équipe, il est assuré par un président du comité de course et ses 2 comités de course adjoints, par un jaugeur d'épreuve entouré de 7 contrôleurs d'équipement course au large, d'un président de jury international et 5 juges internationaux. 

« Notre mission pour le Vendée Globe se séquence en deux temps : avant la course puis pendant la course.
 Avant  la course, nous intervenons sur l'ensemble des aspects réglementaires, avec notamment :

l'habilitation d'un directeur de course 

la désignation de l'équipe d'arbitrage 

la relecture et la mise à jour des documents de course (avis de course et Instruction de de course)  

l'inspection  de l'ensemble des bateaux pour vérifier la conformité du matériel, dont le matériel essentiel à la survie et à la sécurité, inspection assurée par les contrôleurs d'équipement course au large et le jaugeur d'épreuve, en collaboration avec le comité de course

la réglementation médicale, englobant tous les aspects liés à la formation des skippers leur permettant, en lien avec le médecin de course, une autonomie en mer

 « Pendant la course, le directeur de course et sa cellule  suivent les traces des bateaux de façon permanente pour veiller sur la flotte et intervenir si nécessaire, l'équipe des arbitres intervenant quant à elle pour s'assurer du respect des règles de course.  

Ce qu'il est important de retenir c'est qu'il existe un lien permanent entre la FFVoile, les différentes écuries et leurs coureurs, mais aussi l'organisateur de la course et la classe IMOCA, ce qui nous donne une vision globale et un large spectre d'informations nous permettant de prendre les décisions, réglementaires ou liées à la sécurité, les plus justes et les plus adaptées. Tous ces échanges sont extrêmement riches d'enseignements et donc bénéfiques à la bonne tenue de la course. », explique Jean-Luc Denechau, Membre du Bureau Exécutif de la FFVoile et Président de la CCA (Commission Centrale d'Arbitrage).

Former les solitaires en amont du départ

La lecture de la liste des inscrits au Vendée Globe est aussi l'occasion de mettre en lumière une autre mission de la Fédération Française de Voile : la détection, la formation et l'accompagnement des sportifs. Pour cela, la FFVoile s'appuie sur son réseau national de pôles. Un dispositif unique permettant de couvrir l'ensemble du territoire et des disciplines du haut niveau. Concernant la course au large, dans une grande majorité des cas, les skippers commencent à éclore sur le circuit Figaro Bénéteau et se propulsent plus tard sur le Vendée Globe, à l'image de Yann Eliès, Jérémie Beyou ou encore Armel Le Cléac'h. D'autres, comme le dernier vainqueur de l'épreuve François Gabart ou comme Morgan Lagravière et Paul Meilhat ont été détectés dans les structures olympiques avant de basculer sur la Course au Large. 

Depuis plus de 20 ans, le Pôle Finistère Course au Large, basé à Port-La-Forêt, est le pôle de référence dans le domaine. Il est suivi depuis quelques années par le Pôle Espoir de la Grande-Motte. « La Fédération Française de Voile nous permet de former les meilleurs marins en solitaires du monde pour les amener à gagner des courses comme le Vendée Globe. Pour cette édition, huit d'entre eux ont bénéficié de notre expertise, afin qu'ils développent et mettent à profit leur formation. Au même titre que les Pôles France dédiés à la préparation olympique (Brest, La Rochelle et Marseille), nous sommes le seul Pôle France à avoir cette spécificité de Course au Large. Les résultats obtenus dans notre structure parlent d'eux-mêmes. Nous sommes fiers en effet de compter dans nos rangs l'ensemble des vainqueurs du Vendée Globe depuis l'édition 2000-2001. », conclut Christian Le Pape, directeur du Pôle France Finistère Course au Large.

 

Par : Havas SE


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :