Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Jean Kerhoas élu nouveau président de la classe imoca

[Habitable]  - le 05/05/2014

[Habitable]

L'association Imoca a un nouveau Président, Jean Kerhoas, qui est par ailleurs vice-Président de la Fédération Française de Voile. Jean Kerhoas devient ainsi l'interlocuteur privilégié des organisateurs du Vendée Globe et des marins.

"D'abord une première chose, cette présidence je l'ai prise car on me l'a proposée. On ne devient pas un matin le président d'une classe qui regroupe les meilleurs marins du monde. L'ensemble du conseil d'administration composé du bureau ainsi que des skippers m'a proposé le poste et je l'ai accepté avec plaisir. Le dossier est passionnant, c'est un nouveau challenge, on va tout faire pour aider cette classe à se développer sur les bases solides qui ont été fondées par mes prédécesseurs. J'ai d'ailleurs demandé à Luc (Luc Talbourdet le président sortant) de rester à mes côtés pour continuer à travailler ensemble.

Y a t'il un lien entre votre nouveau poste et le celui du développement à la FFVoile ?
Il n'y a pas de liens à proprement parler entre mon nouveau poste dans la classe Imoca et le travail que je mène depuis plus de 14 ans à la Fédération Française de Voile. Cependant je pense qu'aujourd'hui, le développement de la voile auprès du grand public est en partie lié à l'image des grands marins comme François Gabart ou Armel Le Cleac'h pour ne citer qu'eux. Ces sportifs accomplis ont fait rêver bon nombre de personnes par leur courage, mais aussi par l'image simple qu'ils ont pu dégager. C'est avec eux qu'une passerelle avec le développement au sein de la Fédération Française de Voile pourrait être créée. En effet, ils sont eux aussi passés par les écoles françaises de voile avant de devenir de grands navigateurs et s'ils peuvent par leurs actions donner envie à certains de naviguer, la boucle sera bouclée."

Quel est votre ressenti sur l'évolution de la classe ? Sur le développement futur ?
La classe Imoca est une très belle classe qui connait aujourd'hui une évolution très importante avec la nouvelle jauge qui fait que dès demain la classe va disposer de deux pièces identiques : le mat et la quille. Le but de cette nouveauté est double : il permet dans un premier temps de diminuer les couts de production car les pièces seront produites en « série », de plus, elles bénéficieront d'une expertise poussée pour fiabiliser ces éléments qui s'avéraient être assez fragiles. Les premiers bateaux disposant de cette nouvelle jauge sont d'ailleurs en construction.
L'objectif de ces prochaines années c'est le développement de la classe à l'international. En effet la classe Imoca et notamment la course en solitaire est restée une spécialité franco-française et il faut penser à son internationalisation pour continuer à développer de nouveaux projets. C'est dans cette optique que nous nous sommes associés à la société Ocean Sport Management sous la conduite de Sir Keith Mills et de Peter Bayer. Ce partenariat va nous permettre d'établir de nouvelles passerelles pour internationaliser le circuit, renforcer le programme de compétitions, trouver des partenaires pour soutenir le développement, etc.
Nous allons par exemple revoir le calendrier des compétitions Imoca. En effet certaines compétitions se chevauchent comme la Route du Rhum et la Barcelona World Race. C'est dans cette nécessité qu'il faut aujourd'hui revoir certaines dates et établir un calendrier de courses bien défini. Le circuit va être aussi amené à s'internationaliser avec le développement des courses internationales comme par exemple la New York / Barcelone début juin.

Petit retour en arrière sur votre action à la Fédération Française de voile et les projets futurs.
Je m'occupe depuis 14 ans du développement de la voile et grâce au travail de mes collaborateurs, des ligues, des clubs, nous avons créé un grand réseau fort de plus de 200 000 licenciés et 1 200 000 pratiquants en France. Le développement s'est ancré autour de deux axes forts : le développement de la pratique pour le plus grand nombre et l'amélioration de la qualité des prestations proposées par les clubs. Le résultat de notre travail est là puisqu'en 10 ans le nombre de licences école est passé de 172 000 à 200 000 par an.
Loin de vouloir nous arrêter sur ces actions, nous prévoyons de lancer divers projets et notamment l'offre autour de la pratique adulte. En effet nos écoles accueillent beaucoup de jeunes et les adultes ne trouvent pas toujours des offres adaptées. C'est en concertation avec de nombreux acteurs comme les Glénans, l'UCPA, Macif que nous prévoyons de développer différentes offres autour de mini-stages, du coaching, des cours particuliers autour de la formation à la sécurité, de manœuvre, de pilotage, de croisière et de maintenance du bateau. Les offres seront présentées lors du prochain salon nautique de Paris en décembre prochain."

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :