Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Championnat de France Espoirs Solitaire Equipage : sacrés Champions !

[FFVoile]  - le 26/08/2011

[FFVoile]

A retenir :

C'est sous le soleil que le rideau tombe, ce 26 août au Havre, sur le Championnat de France de Voile Espoirs Solitaire Equipage. Tout au long de la semaine, les 600 coureurs âgés de 15 à 20 ans auront bénéficié d'excellentes conditions de vent, permettant aux six groupes de supports (420, Laser Radial, Laser Standard, Laser 4.7, Europe et First Class 7.5) de pouvoir courir un maximum de manches. Agés de 15 à 20 ans, Les courses disputées dans un vent de 10 nœuds, forcissant en début d'après-midi, ont fini de sceller les podiums dans chacune des séries.

Laser :

Chez les Laser, la bataille aura été rude. En Standard, Mattis Naud (SR Rochelaises) monte sur la 1ère marche du podium, suivi d'Eliot Merceron (SR Rochelaises) et de Nathan Babonneau (CN Nice).

En Laser Radial garçons (12 courses) : Dans cette catégorie, c'est Jean-Baptiste DUCAMIN (CN Claouey) qui se retrouve champion de France Laser Radial Garçons et laisse Jean-Baptiste GUILLOU (USAM Voile) et Wilhelm REITZER (CN de Plérin) derrière lui.

En Laser 4.7 Open N1 (12 courses) : Clara LEMAIRE (GGVLS) s'impose devant les garçons, à savoir Tom CARISSAN (CNBPP) et Arthur MEURISSE (Dunkerque YC).

Europe :

Sur Europe, Edouard Garraud (CN Croisette) remettait son titre en jeu. Derrière lui, nous retrouvons Damis Duterte-Vielle, du même club, et maxime Bollinger (AC Alsace Lorraine). Même configuration chez les filles, où Camille Ristord (CN Claouey) remettait également son titre en jeu : « La concurrence était rude, mais les conditions de navigation, excellentes. »

Herreman domine le championnat

En First Class 7.5, Herreman et son équipage ont été au-dessus. Ils ont attaqué fort ce matin en remportant la première course. Dès lors, leur victoire était acquise. Une course pendant laquelle David Boudgourd (Poitou Charentes) termine deuxième et Pierre Laouenan, troisième. Ce dernier termine à la deuxième marche du podium, laissant à l'équipage charantais la troisième place. Sur le Rond Argent, l'équipage de Lucie Scheiwiller (C V St Aubin les Elbeuf) fait une très belle remontée pour atteindre finalement la plus haute marche. Elle détrône ainsi Aymeric Ducroocq et son équipage dunkerquois qui finissent 3e, derrière Thibaut Brandicourt de « Pays de la Loire 2 ».

420 :

Le podium des 420 est largement marqué du sceau du club havrais, le SNPH. Dans le sprint du dernier jour, l'équipage Havrais Pirouelle-Sipan maintient en effet la pression, conservant sa place de leader ; il est talonné par deux sévères concurrents havrais et néanmoins amis : Quentin Le Guellec et Mathieu Corruble. 1er : Guillaume PIROUELLE- Valentin SIPAN (SNP Le Havre) : 2eme : Quentin LE GUELLEC- Mathieu CORRUBLE (SNP Le Havre) : 3eme : Etienne L'HER - Hugo LAURAS (SR Brest)

Chez les féminines, Maelenn Lemaitre et Aloise Retornaz (E V LOCQUIREC) prennent la première place qui leur était promise depuis hier, devant Jennifer Poret et Louise Chevet (SNPH), ainsi que Camille Rossi et Aurélie Villette (Y C MAUGUIO CARNON).

ILS ONT DITS :

Henry BACCHINI, Vice-Président de la Fédération Française de Voile : « Une expérience intéressante avec un mécanisme nouveau : une capacité d'accueillir 29 équipages, avec un brassage tout d'abord en trois flottes, ce qui demande une organisation assez précise avec changement de bateaux pour les équipages. Je vois un intérêt très fort, avec 13 ligues représentées, puis surtout un niveau général chez les jeunes très intéressants, avec des arrivées très serrées puisque sur le rond Or, on a vu les 15 bateaux arriver en 2 minutes. J'ai vu beaucoup d'envie. Sur le parking, nous avons pu voir des enfants dire : « moi aussi, quand je serai grand, je serai en flotte collective ». Sur ce plan là, c'est réussi. L'objectif est de fidéliser les jeunes coureurs à la pratique dans la Fédération Française de Voile. Je pense que l'opération est une excellente démonstration, avec une équipe technique remarquable ici au Havre, des bateaux bien préparés. Ca peut être une nouvelle approche de la Voile, une stratégie forte de la Fédération. Nous sommes d'autant plus contents que c'est parfaitement réussi.

Jean Pierre CHURET, Vice-Président de la Fédération Française de Voile : Ce Championnat de France est une réussite ; D'abord sur le plan sportif. Les conditions de vent ont permis de faire courir de belles courses pour toutes les séries. Les meilleurs ont gagné et pour certains confirmé leur performance internationale de l'été. C'était aussi une première pour les Laser 4.7 Open, support de transition, qui ont régatés en deux groupes de niveau. La bonne surprise vient de la victoire d'une jeune fille en Nationale 1.Les sourires sur les visages sont le meilleur indice d'un bon championnat. Ce Championnat est aussi une grande réussite humaine par l'engagement et la compétence de nombreux bénévoles des divers clubs du Havre. Les trois clubs qui n'en font plus qu'un est un exemple fort et qui fait que ce championnat est une réussite.

Arthur Herreman et son équipage, vainqueurs du Rond Or sur First Class 7.5 : Un très bon championnat, très bien organisé, avec un niveau élevé chez les concurrents, qui peuvent avoir plus l'habitude de naviguer ensemble. Nous avons eu des conditions très variées ce qui a permis à chacun de démontrer ses atouts sur le bateau. Il y a eu une très bonne communication entre nous, ce qui a été la clé de la réussite. Vainqueurs de l'édition précédente, la pression a été plus importante pour nous cette année.

Jean-Baptiste DUCAMIN (CN Claouey), 1er sur Radial : Après une 3e place en 2010, je suis heureux de monter sur la 1ère place du podium, sans doute grâce à une meilleure préparation. Cette édition était la dernière en radial pour moi, puisque je passe en Standard. C'était donc l'année ou jamais !

Pernelle Michon (SNO Nantes), 1ère sur radial : Que de sacrifices, mais que de satisfaction ! Je suis heureuse d'avoir atteint mon objectif d'arriver première, car sur les deux précédentes éditions, je n'avais pas dépassé le bronze.

Mattis Naud (SR Rochelaises) 1er sur Standard : La régate a été difficile et la précision très forte. C'était difficile de rester devant. Aujourd'hui je suis heureux que tous mes entraînements soient ainsi récompensés.

Maxime Mazard (SR Calédonienne), 4e sur Standard et 1er au Mondial ISAF sur Radial (Croatie) : C'est ma 1ère régate en série olympique. Le niveau était très bon. Les eaux un peu plus fraîches qu'en Nouvelle Calédonie. Le plan d'eau est intéressant : ici rien n'est jamais gagné jusqu'au dernier bord.

Clara Lemaire (GGVLS), sur Laser 4.7 N1 : En arrivant sur le championnat, je ne savais pas où me situer. J'ai rapidement pris confiance, mais le suspense est demeuré jusqu'au bout, et au final le score reste très serré.

Edouard Garraud (CN Croisette) sur Europe : La compétition était difficile, notamment à cause des courants. J'étais soucieux au départ, je suis heureux de cet aboutissement. Mon projet ? Pourquoi pas entrainer les jeunes dans mon club l'année prochaine.

Guillaume PIROUELLE- Valentin SIPAN (SNP Le Havre) 1er sur 420 Garçons: C'est un superbe été qui se termine en beauté. Après une 1ère place en Championnat d'Europe et une 5e au Championnat du monde, cette médaille d'or est l'aboutissement de beaucoup de travail. Après un premier jour difficile, nous avons su gérer la pression et aujourd'hui, nous sommes très fiers de gagner à domicile.

Quentin LE GUELLEC- Mathieu CORRUBLE (SNP Le Havre), arrivés 2e : Cette médaille d'argent remportée à domicile nous fait extrêmement plaisir. Elle achève notre parcours à deux, puisque nous nous séparons dès septembre. L'un partant sur 4.7, et l'autre demeurant sur 420.

Maelenn Lemaitre et Aloise Retornaz (E V LOCQUIREC), 1ère sur 420 Filles : C'est le 3e championnat de France que nous courons ensemble, mais nous ne parvenions pas à dépasser la 2e marche du podium ! Notre projet est désormais de naviguer ensemble, sur 4.7.

Gal Jaffrezic et Julien Bloyet (CNBPP) champions du monde ISAF sur 29er se placent à la 8e place : « C'est la 1ère fois que nous naviguons sur 420 ; nous découvrons des exigences de réglages différentes du 29er et avons apprécié, ici, un niveau de compétition très intéressant. »

 

Par : PB


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :