Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

PAS DE MEDAILLE POUR LES PLANCHISTES ET BEAUCOUP DE VENT POUR TOUT LE MONDE.

[Equipe de France]  - le 12/08/2011

[Equipe de France]

Après la 4ème place de Claire Leroy en match-racing, on espérait dans le camp tricolore que les planchistes ouvrent le compteur des médailles. Hélas, ni Julien Bontemps, ni Charline Picon, pourtant habitués aux podiums, n'y seront cette fois parvenus.

Chez les hommes, où Julien Bontemps arborait 8 points de suture à la pommette gauche suite à un coup de wishbome involontaire d'un adversaire reçu mercredi tout s'est joué à rien. A l'orée de la finale, Julien, était 3ème à égalité de points avec le Grec Kokalanis et devançait le Polonais Miarczynski de 3 points et le Néo-zélandais Tobin de 10. Au final, c'est le Polonais qui gagne ce match à quatre. Sa 4ème place lui vaut de devancer d'un point Tobin, vainqueur de la medal race, de 2 points le Grec et de 3 points le Français, 7ème de cette manche ultime. La victoire n'a également tenu à rien soit le petit point d'avance que le hollandais Dorian Van Rijsselbege a préservé devant le Britannique, Nick Dempsey. Si Julien est déçu de sa Medal race - « je n'ai pas bien navigué, j'ai manqué de vigilance » dit-il d'emblée - il regarde plus positivement l'ensemble de son championnat : « je ne suis pas arrivé en grande forme physique ici suite à des problèmes gastriques et en plus ce fut une régate plutôt de petit temps donc physique. Du coup le bilan est assez bon ». S'il sera présent au championnat d'Europe en septembre, notre vice-champion olympique a surtout  le mondial ISAF de décembre en ligne de mire. Ensuite les Jeux arriveront vite. Julien connaît les points à travailler pour faire mieux sur ce plan d'eau : « il faut naviguer très propre, rester toujours vigilant et lucide, savoir toujours ce que tu es en train de faire ». En quelques mots, mettre toute son intelligence de course au service de son physique et de sa technique. Autant de qualités que Julien possède et qu'il devrait de nouveau démontrer pleinement dans un an.

Chez les féminines, la Medal race ne modifie par le podium issu des qualifications. La Polonaise Zofia Noceti-Klepacka l'emporte nettement devant l'Espagnole Marina Alabau et la Britannique Bryony Shaw. Charline Picon, dernière de la finale, rétrograde d'une place au général : 5ème elle est devancée par « LA » Sensini sur laquelle les années ont décidément peu de prise.

Si les Medal race ont pu se courir normalement car à l'abri devant le port de Portland (il faut imaginer la grande rade de Cherbourg pour se faire une idée du site des Medal race), les conditions musclées de la journée (20/25 nœuds de vent) ont perturbé les régates qui se disputaient plus au large. Les Finn n'ont pas couru, les 49er n'ont pu disputer que deux manches et à 17h30 le comité de course envoyait les Star débuter leur journée… Dans tous les cas ces trois séries utiliseront leur journée de réserve demain pour terminer leurs manches de qualification.

Vendredi auront également lieu les finales des 470 hommes et filles, Laser radial et Laser Hommes. Avec une bonne nouvelle certaine : grâce à Pierre Leboucher et Vincent Garos qui sont assurés de terminer premier ou deuxième, la France décrochera sa première médaille.   

Interview Julien Bontemps : (RS:X)

« Dans cette Medal race je n'ai pas très bien navigué. Je n'étais pas bien placé à la première bouée au  vent et ensuite si j'ai fait preuve d'une bonne vitesse je n'ai pas été assez vigilant sur le plan d'eau. Je n'ai pas assez anticipé les risées. Je ne suis pas très content de cette finale. Par contre l'ensemble du championnat a été plus positif. Mercredi après m'être fait ouvrir la pommette gauche j'ai su réagir en terminant 5ème de la manche en cours et le lendemain j'ai fait 3 et 2. J'ai sur faire preuve d'orgueil, c'est bien. Je suis bien mieux dans le coup qu'en juin lors de la Skandia Sail for Gold Regatta (8ème , ndr), c'est de bon augure. Reste que c'est clair que je ne fais pas partie en ce moment des principaux leaders. Derrière les deux premiers il y a un groupe de 5 à 6 garçons et je suis dedans. Je sais ce qu'il faut travailler pour faire mieux sur ce plan d'eau : il faut naviguer très propre, rester toujours vigilant et lucide, savoir toujours ce que tu es en train de faire. C'est vrai aussi que je ne suis pas arrivé très en forme ici après trois mois difficiles en raison de  problèmes gastriques. Vu qu'il y a eu du petit temps donc des courses physiques, je trouve que le résultat est plutôt bon. Je vais aller au championnat d'Europe en septembre pour le plaisir mais il faut savoir aussi souffler. Je me prépare avant tout pour le Mondial en décembre ».
 
Résultats des RS:X après les medal races :

RS :X Hommes :

1-    VAN RIJSSELBERGE Dorian  26 pts
2-    DEMPSEY Nick  27 pts
3-    MIAARCZYNSKI Przemyslaw  61 pts

6-    Julien BONTEMPS 64 pts

RS :X Femmes :

1-    NOCETI - KLEPACKA Sofia 21 pts
2-    ALABAU Marina 37 pts
3-    SHOW Bryony 51 pts
4-    SENSINI Alessandra 60 pts
5-    PICON Charline 65 pts

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :