Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

BRED / La Normandie et Côtes d'Armor Bretagne, bilan à l'issue du Tour de France à la Voile

[Collectif France Espoir Monotype]  - le 25/07/2011

[Collectif France Espoir Monotype]

Le Tour de France à la Voile s'est terminé aujourd'hui par le postlogue disputé dans 25 nœuds de vent au large de La Seyne sur Mer. Cette édition 2011 a été brillamment remportée par Bertrand Pacé. Vent faible, medium et coups de vent méditerranéens, les coureurs ont rencontré toutes les conditions possibles ! Le maître Pacé sur Sud de France / Languedoc-Roussillon s'était particulièrement bien entouré pour tenter de remporter sa 8ème victoire sur l'épreuve. Torben Grael, Sébastien Col ou Laurent Pagès l'ont accompagné durant toute la régate pour lui permettre d'atteindre la première marche du podium pour la deuxième année consécutive ! Du côté du Collectif France Espoir Monotype, ce mois autour de la France a été incroyablement riche sur le plan sportif et humain.


Si les résultats sont un peu en-deçà des objectifs fixés par la FFVoile selon Henry Bacchini, Bred / La Normandie et Côtes d'Armor Bretagne ont réussi plusieurs belles performances (notamment la superbe victoire de Bred / La Normandie à Saint Quay Portrieux ! ), signes du potentiel de la jeunesse concentrée dans ces deux équipages. Les Normands, menés par Cédric Château et Benoît Charon, terminent 8èmes et 2èmes du classement amateur et les Bretons de Stéphane Letertre 10èmes. La trentaine de jeunes répartis dans ces deux teams n'auront sans nul doute pas assez d'une soirée pour faire le bilan de leur vécu sur ce Tour de France à la Voile. Jeunesse, transmission et apprentissage forgent l'état d'esprit de ce collectif. De ce point de vue, c'est une réussite. Les entraineurs, « les passeurs de savoir » comme aime les appeler Henry Bacchini ont joué pleinement leur rôle. Quant aux jeunes, ils se sont battus face aux plus grands… Les Pacé, Souben, Troussel, Henry ou Pouligny. Ils les ont devancés, parfois et ont, chaque jour, appris à leur contact. Bilan à l'heure de la remise des prix de ce 34ème Tour de France à la Voile.    



Interview bilan d'Henry Bacchini, vice-président de la FFVoile :

« Le niveau de ce Tour de France à la Voile était vraiment élevé ! Cela n'a pas dû être facile pour nos jeunes, c'est certain. Quand on voit tous ces sourires, je me dis qu'ils ont beaucoup appris. Parfois même, à un poste différent de celui qu'ils ont l'habitude de faire. Mais je pense qu'on ne peut pas faire de la course au large sans être à l'aise sur tous les postes. Il est nécessaire qu'ils comprennent tous les mécanismes qui font marcher un bateau.
Les jeunes doivent aussi résister à la pression collective surtout lors des parcours bananes. Sur les étapes de ralliement, nous avons vu que Bred / La Normandie a fait des belles courses ! Les résultats des deux équipes sont assez hachés. Mais ils ont eu de très beaux passages ! Cela veut dire que les bases sont bonnes. A bord, les entraineurs sont aussi des passeurs de savoirs. Je crois que cette mission-là a été bien remplie !
Au fil du tour, les skippers ont réussi à mettre de la cohésion dans les équipes. En ce qui concerne les résultats sportifs, nous espérions un peu mieux. Mais nous n'avions peut-être pas appréhendé que le niveau du tour allait passer ce cap là. Quand on voit la composition des équipages … Il n'y a jamais eu un tel plateau ! Pacé a renforcé son équipe avec Torben qui est une des grandes célébrités de la voile mondiale, un des plus grands talentueux mondial ! Pour gagner, ils sont allés chercher des ressources loin loin !

Pour les jeunes, c'est bien de se confronter à des équipages comme ceux-là. Sur le tour, il y a d'autres entreprises qui fonctionnent comme nous à la Fédé. Par exemple, Safran a décidé de faire confiance aux jeunes… Cela démontre qu'il y a dans ce pays un réservoir de jeunes talentueux. Nous avons commencé comme cela avec la Fédé et les deux CER mais si d'autres entreprises ou grands projets capitalisent comme nous avec les jeunes, nous aurons gagné ! Je ne crois pas trop à une évolution du Tour de France à la Voile par les étudiants. Je crois davantage à une évolution par les équipes pro dans lesquelles les partenaires introduiront des jeunes. C'est aussi cela la réalité de la vie, c'est-à-dire qu'il faut que les jeunes aillent à l'université. Ici, ils viennent à l'université de la voile ! »



Interview bilan de Stéphane Krause, entraineur du Collectif Espoir France Monotype :

«  Je suis plutôt très satisfait des résultats et de l'expérience acquise sur ce Tour de France à la Voile. Les Normands ont rempli l'objectif d'être dans le top 8, les Bretons quant à eux terminent 10èmes à deux places de l'objectif, très proches en points juste derrière Ile de France. L'expérience est particulièrement positive avec à la fois une très bonne dynamique au sein des équipages et des résultats très encourageants avec des manches dans les 3 pour chaque équipage et la superbe victoire de Bred / La Normandie à St Quay Portrieux. Le niveau des équipages sur le TFV était très élevé et nous avons manqué de régularité, les moindres erreurs, par exemple les petites longueurs perdues sur des départs coûtent chères à l'arrivée. Les équipages sont jeunes, très bien encadrés par des hommes d'expérience, Cédric Château, Stéphane Letertre, Benoit Charon et d'autres ce qui a favorisé la formation de nos jeunes coureurs du collectif. Cela nous a permis de dégager les points à travailler pour la suite. Pour moi, une expérience très riche avec les équipages permettant de resserrer davantage la relation entre nous, importante pour la dynamique du projet. Rendez-vous à la Med Race en septembre ! »



Interview bilan de Julie Bossard, piano et barreuse sur Côtes d'Armor Bretagne :

« Nous avons beaucoup appris sur ce tour ! Nous avons eu la chance de tous faire des postes clés comme la barre ou la tactique. J'ai barré toutes les courses en Méditerranée et j'étais ravie que l'on me propose ce poste ! Avec un équipage masculin, ce n'est pas toujours évident de s'imposer. Ce n'est pas parce que j'étais une fille que les autres équipiers critiquaient ce que je faisais. Au contraire, ils me faisaient confiance ! Sur Côtes d'Armor, ils nous laissent notre chance fréquemment. Au sein de l'équipe, l'ambiance était bonne. A terre comme en mer, nous avons beaucoup ri ! Côté sportif, l'image que je garde en tête, c'est lorsque nous avons passé le cap Sicié sous spi ! Je me souviens du moment où j'étais toute seule car tout l'équipage était sur l'arrière du bateau…  Les gars m'ont d'ailleurs dit «là tu fais du solitaire ! » ! (rires). Je me souviens évidemment des courses où nous sommes parmi les 5 premiers. Avec du recul, je me dis que sur les étapes de ralliement, nous n'avons pas assez attaqué…  Nous avons parfois eu tendance à trop vouloir préserver le matériel. Je garde une très bonne expérience de ce Tour de France à la Voile! En plus, la transmission des compétences s'est faite de manière douce : je n'avais jamais navigué sur ce bateau avant le prologue ! On m'a laissé ma chance à la barre, on m'a fait confiance. Stéphane (ndlr Letertre, skipper du bateau) m'a beaucoup aidé en me donnant des conseils sur chaque course. Il connaît bien son poste, et il a réussi à me faire passer les messages. Et pour moi, cela est très positif. »



Lucie Scheiwiller, n°1 et piano sur Bred / La Normandie
:
« J'ai fait n°1, mais je ne savais pas à quoi m'attendre en réalité. C'est assez physique ! Heureusement, il y a eu Claire Pruvot juste avant moi qui a su m'expliquer le poste. Cela m'a beaucoup aidé ! J'ai beaucoup apprécié le mélange des jeunes et des plus expérimentés. Nous n'avons pas le même niveau, ni vécu les mêmes expériences. Je pense que cela nous aide à progresser plus vite de mélanger tout cela à bord ! Comme le bateau est assez physique, nous avons échangé nos postes avec les autres équipiers sur certaines courses. Je sens que j'ai ma place à bord. »





Classement général du Tour de France à la Voile 2011
:

1    Sud de France / Languedoc Roussillon    Bertrand Pacé    119pts
2    Courrier Dunkerque    Daniel Souben    126pts
3    Bretagne-Crédit Mutuel Elite    Nicolas Troussel    160pts
4    Toulon Provence Méditerranée    Fabien Henry    175pts
5    BAE Systems    Cédric Pouligny    181pts
6    Nantes Saint Nazaire E. Leclerc    Corentin Douguet    248pts
7    Safran - Multiplast    Julien Villion    264pts
8    BRED - La Normandie    Benoît Charon    278pts
9    Ile de France    Jimmy Pahun    286pts
10   Côtes d'Armor Bretagne    Stéphane Letertre    293pts
11   Batistyl Ville de Pornic    Cyrille Le Gloahec    331pts
12   Ile de La Réunion - Ville du Port    Gabriel Jean-Albert    408pts
13   Iskareen    Soenke Bruhns    455pts
14   Région de Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest    Courbière / Casaux / Ammeux / Michel     455pts
15   Martinique-Centrale Paris-HEC    Mathieu Mourès    467pts

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :