Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Sorti en quarts, Richard peut toujours convoiter le titre

[Equipe de France de Match Racing]  - le 04/12/2010

[Equipe de France de Match Racing]

Mathieu Richard, leader du championnat du monde de match racing vient de se faire éliminer des quarts de finale de la Monsoon Cup par Ben Ainslie. Le Britannique, triple champion olympique, s'est imposé par trois matchs à un et prend l'ascendant sur l'équipe de France de Match Racing dans la course au titre mondial. En effet, Mathieu Richard a cumulé 17 points d'avance au cours de la saison mais son destin ne lui appartient plus entièrement. Dans le meilleur des cas, il terminera 5ème de cette Monssoon Cup  et une victoire d'Ainslie le priverait de la couronne mondiale. A l'inverse, si le Britannique n'atteint pas la finale, Mathieu est presque assuré du titre, puisque, même 8ème du général, il aura toujours un petit point d'avance sur son adversaire. C'est donc à un nouveau match France - Angleterre, à distance cette fois, que l'on se prépare demain. Une autre éventualité, faible mais pas nulle, est que l'Australien Torvar Mirsky remporte l'épreuve pendant que Mathieu rate ses matchs de classement et termine 8ème. Dans ce cas uniquement l'Australien sera sacré champion du monde. La journée de demain débutera par les matchs de classement - on ne sait pas qui Mathieu rencontrera pour commencer - et se poursuivra par les demi-finales et les finales.

En résumé :

Richard ne sera pas champion du monde si :

- Ben Ainslie gagne l'épreuve

- Torvar Mirsky gagne l'épreuve et Mathieu termine 8ème

Il sera champion du monde si :

- il termine 5ème et qu'Ainslie fait 2 ou moins

- Ben Ainslie n'atteint pas la finale

- il termine 8ème et Minoprio est 2 ou moins

Interview de Mathieu Richard :

« Nous sommes très déçu mais ce n'est pas le moment de nous laisser abattre car il faut qu'on fasse de beaux matchs de classement pour augmenter nos chances d'être champions du monde. Il reste encore des choses à faire même si nous avons laissé passer une belle opportunité. Les raisons de cette défaite sont extrêmement variées. a a parfois été les départs et à d'autres moments la vitesse. Aujourd'hui par exemple, les départs ont pêché mais nous avons réussi à revenir deux fois d'une situation compliquée. »

Détail des manches du jour ci-dessous :

Match 1 :

Ben Ainlie bat Mathieu Richard

Match très serré entre les deux concurrents pour le titre mondial. Le Britannique prend un petit avantage  au départ que Mathieu, en choisissant la droite du plan d'eau, parvient à réduire. A l'approche de la première marque, Ainslie crée une situation tactique en abattant à 90° du vent. Prioritaire, il contraint Mathieu à abattre à son tour pour passer derrière mais les deux bateaux se heurtent violemment, une faute que l'Umpire attribue aux Français. Sur le deuxième bord de près, l'équipage français prend l'avantage et distance le Britannique d'une petite dizaine de secondes. Les Français tentent de réparer leur pénalité sur la ligne d'arrivée mais leurs adversaires sont trop proches et franchissent la ligne avec deux petites secondes d'avance.

Match 2 :

Mathieu Richard bat Ben Ainslie

Sur le départ, Mathieu Richard se fait loffer. Le jury considère qu'il ne s'éloigne pas assez et lui inflige une pénalité à réaliser de suite. Partis avec une soixantaine de mètres de retard, les Français ont 30 secondes de retard à la marque 1. Dans la pétole, alors que les spis alourdis par la pluie peinent à se gonfler, Richard parvient à revenir et passe la marque au vent avec 7 petites secondes d'avance qu'il fera fructifier sur les deux bords suivants. Mathieu franchi la ligne avec près d'une minute d'avance.

Match 3 :

Ben Ainslie bat Mathieu Richard

Peu de suspens sur ce 3ème match. Après un départ raté, l'équipage de Mathieu Richard ne parvient jamais à revenir au contact du Britannique qui franchit la ligne d'arrivée avec près d'une minute d'avance. « Il faut que je sois meilleur sur le prochain départ » explique le skippeur, déçu.

Match 4 :

Ben Ainslie bat Mathieu Richard

Après un départ serré mais plutôt positif pour Mathieu Richard qui parvient à se glisser dans un trou de souris près du comité, l'équipage français est contraint de prendre la droite du plan d'eau, et croise derrière Ainslie. Le Britannique creuse l'écart pendant toute la manche et se qualifie pour les quarts de finale.

Qualifiés pour les finales :

- Ben Ainslie (GBR)

- Torvar Mirsky (AUS)

- Jesper Radich (DEN)

- Bjorn Hansen (SWE)

Pour les places de 5 à 8 :

- Mathieu Richard (FRA)

- Francesco Bruni (ITA)

- Peter Gilmour (AUS)

- Ian Williams (GBR)

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :