Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Des manches au compte gouttes à Hyères

[Voile lgre]  - le 27/04/2010

[Voile lgre]

A retenir :
- Encore très peu de manches disputées aujourd'hui
- 6 Français sont sur le podium ce soir

Alors que la Semaine Olympique arrive ce soir à sa première moitié, le compteur de manches peine à décoller. A de rares exceptions près, il ne dépasse pas 3, une limite suffisante pour valider l'épreuve mais qui change singulièrement la configuration de la course. Dans ces conditions de vent faible, chaque course disputée vaut de l'or et les mauvaises manches risquent fort d'être gravées dans le marbre de cette 42ème édition. Ainsi, en Finn, l'Américain Zach Railey (USA), vice-champion du monde, est lesté d'un lourd black flag qui lui fait perdre la bagatelle de 25 places. A l'inverse le Croate Ivan Kljakovic prend les commandes en s'emparant de l'unique manche de la journée. Dans cette série, Thomas Le Breton signe une jolie  4ème place qui lui permet d'être 7ème du général ce soir.

Le 470 au rendez-vous

Pas de tel coup de théâtre en 470 où les bleus ont tendance à confirmer leur première journée. Ainsi, Nicolas Charbonnier et Baptiste Meyer - Dieu conservent la tête de la flotte des 470 même si les écarts entre les trois premiers ont l'épaisseur d'une toile de spi. Dans cette série, traditionnellement porteuse de bons résultats pour les Français, les deux équipages jeunes font bonne figure en occupant les 5 et 6ème places. Chez les filles aussi, la bonne surprise vient des nouvelles générations. Emmanuelle Rol et Hélène De France, après seulement deux courses, prennent la deuxième place.

Florent et Rambaud, en tête d'une petite flotte

Leaders également les staristes Guillaume Florent et Pascal Rambaud qui occupent, pour la première fois de leur jeune association, la tête de la petite flotte des Stars. Plus habitué aux honneurs, le Nantais Damien Seguin en 2.4 est le troisième tricolore à prendre la première place dans sa série.

Charline Picon au contact pour la première place en planche

En planche à voile, la hiérarchie est confortée par l'unique manche du jour. Bryony Shaw, la médaillée de bronze aux derniers Jeux, assoit son leadership en remportant la manche mais Rochelaise Charline Picon reste en embuscade. Toujours deuxième, elle creuse l'écart avec la Hong Kongaise Wai Kei Chan, à 10 points derrière.

Laser Radial, Sophie de Turckheim aux avants postes

Autre dauphine du jour, l'Antiboise Sophie de Turckheim en Laser Radial qui a défini sa stratégie en suivant les évolutions des Finn, partis quelques minutes plus tôt. « Il n'y a pas beaucoup de manches, donc c'est important de bien les faire, il n'y aura peut-être pas de joker » explique-t-elle.


Le programme pour demain

Les prévisions météo ne sont guère optimistes pour demain où le vent devrait rester évanescent. Les planchistes hommes qui, avec 4 manches disputées, détiennent le record de l'épreuve passeront demain en phase finale. Pour les autres, 49er, Laser, Laser Radial, et 470 masculins, les phases qualificatives se poursuivent.  Les résultats sont par ailleurs à prendre avec des pincettes en 49er et Laser puisque les deux groupes n'ont pas encore couru le même nombre de manches. En match race, la journée de demain sera consacrée aux phases de repêchage avec l'espoir de voir Claire Leroy et Julie Bossard se qualifier pour la suite. Le comité de course fera son possible pour lancer les matchs de la flotte gold.

INTERVIEWS

Emmanuelle Rol / Hélène de France (470) :

« Avec les conditions difficiles que nous avons depuis le début de la compétition, il faut faire attention de ne pas perdre des points. Rien n'est encore acquis. Il y a peu de vent, c'est chaud. Il faut rester concentrée et vigilante d'autant que Hyères reste un plan d'eau difficile même si on le connaît bien. »

Philippe Gouard, directeur technique national :

« La SOF est un objectif important pour l'épreuve. Dans ces conditions de vent, ce n'est pas facile même si nous avons plusieurs coureurs à l'aise dans les petits airs comme Nicolas Charbonnier ou Emmanuelle Rol. On veut poursuivre les bons résultats obtenus à Miami et Palma. Tout ce que nous faisons aujourd'hui est dans l'objectif de Weymouth pour créer une équipe solide et forte et sublimer les résultats. »

Nicolas Charbonnier (470) :

« La SOF est certainement le rendez vous le plus important de la Coupe du Monde. Notre objectif est de bien figurer même si nous ne nous sommes rien fixés en termes de résultats. Trois jours, trois manches, ce n'est pas beaucoup. Le niveau est serré, cela se joue sur des détails. On est dans le coup, c'est bien. On est content de ce qu'on a fait. Dans ces conditions, il faut bien observer le plan d'eau pour prendre les meilleures décisions. Ce sont des conditions que j'ai toujours bien aimé. » 

Sophie De Turckheim (Laser Radial) :

"Il n'y a pas beaucoup de manches donc il faut mieux bien faire. Il n'y aura peut être pas de joker. Sur la manche, le vent était compliqué, j'ai vu les Finn passser devant, ça m'a aidé à construire ma course. J'ai fait ma manche aux avants postes, j'étais en tête mais je me suis faite doubler au vent arrière."

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :