Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

La SOF bien lancée

[Voile lgre]  - le 26/04/2010

[Voile lgre]

A retenir :
- Après une première journée au ralenti, le vent est rentré sur la SOF - Hyères - TPM
- Une journée de petit temps et des manches pour toutes les séries
- Toutes les séries ont couru au moins une manche

Après une première journée presque off, la compétition a repris ses droits sur la 42ème Semaine Olympique Française. La rade, lisse comme un miroir ce matin, a pris quelques rides vers 13 heures sous l'effet d'une brise thermique de secteur Sud - Ouest. Dans ces conditions de vent faible, tous les comités de course ont rempli leur office et les manches se sont enchaînées sur le plan d'eau varois.

Le match racing féminin a  poursuivi son emploi du temps chargé et, aux 37 manches disputées hier, sont venues s'ajouter les  21 courues aujourd'hui, de quoi permettre de presque terminer les rounds robins. Presque, car le groupe C a encore une poignée de matchs à disputer demain matin avant de passer à la phase suivante. Côté français, le sourire est dans l'équipage d'Anne-Claire Le Berre. Les Bretonnes remportent cinq matchs sur six - dont un face à la numéro 1 mondiale - et prennent la tête de leur groupe. Une sacrée revanche pour la barreuse qui a bien cru voir sa préparation olympique s'arrêter le jour où elle s'est fracturée le coude à la fin de l'année dernière. Les autres équipages français ont moins de réussite car Claire Leroy, malgré 4 victoires sur 6, doit passer par la case repêchage pour convoiter une place en quart de finales. Les équipages de Julie Bossard et d'Anne Le Helley, sixièmes de leurs groupes respectifs jouent dorénavant en flotte silver et ne peuvent espérer grimper au-delà de la 13ème place.

Excellent début de compétition pour Nicolas Charbonnier et Baptiste Meyer - Dieu qui prennent la tête de la flotte des 470 avec une deuxième place suivie d'une victoire. Les jeunes ne sont pas en reste dans cette catégorie puisque les champions du monde jeune, Sofian Bouvet et Jérémie Mion,  sont 3ème du général provisoire à 21 ans seulement. Autre podium provisoire, en planche à voile où Charline Picon et Pauline Perrin occupent respectivement les 2ème et 3ème places, derrière la Britannique Briony Shaw, médaillée de bronze à Pékin. Enfin, Damien Seguin partage les commandes de la flotte des 2.4 avec l'Anglaise Helena Lucas. Ces conditions changeantes ont parfois profité à des équipages joueurs qui ont osé tenter des coups malgré le vent instable. Certains se retrouvent donc ce soir dans une position enviable et pas toujours habituelle pour eux. Ainsi Evangelos Chimonas(GRE) en Laser ou Ausra Mileviciute (LIT) en Radial créent la surprise en prenant l'ascendant devant les meilleurs mondiaux de leurs séries. Le barreur danois Norregaard, signe pour sa part un bon retour en 49er après quelques années de Tornado. Il s'empare de l'unique manche du jour et prend la deuxième place d'un classement éphémère. Pour ces leaders comme pour les autres, la difficulté sera de durer sur une SOF qui s'annonce dominée par le petits temps. Comme le dit Charline Picon : « ça va batailler ! ».

INTERVIEWS

Nicolas Charbonnier et Baptiste Meyer - Dieu (470)

« On était bien dans le coup. On allait vite et la communication s'est bien passée. Il y a des jours comme ça où tout s'enchaîne bien. Nous n'avons pas fait des départs fantastiques mais nous étions bien positionnés par rapport à la flotte. La SOF est toujours une épreuve importante. C'est une grosse épreuve après les championnats du monde et d'Europe et en plus, c'est à la maison. »

Charline Picon (RS :X)

« C'était dur physiquement ! J'ai tout donné sur la première manche. J'étais dans le rouge et j'ai eu un peu peur pour la deuxième mais une fois dedans ça va. Le stage sur les départs que l'on a fait la semaine dernière a porté ses fruits. Cette Semaine Olympique Française promet d'être serrée, comme à Miami et à Palma. a va batailler ! »

Axel Silvy et Ulysse Hoffman (49er)

« On gagne la première, nous avons pris le meilleur départ au viseur. Manu (Dyen, ndlr) était dessous, il a viré avant nous mais nous passons en tête à la bouée au vent. Le travail était fait, ensuite, il fallait contrôler nos adversaires. C'est bien de commencer par une victoire, la Semaine Olympique Française est une épreuve importante pour nous. Sur la deuxième manche, nous n'avons pas réussi à passer devant la flotte et nous avons ensuite bataillé pour revenir. Nous terminons 22, ce qui fait au final une journée moyenne. »

Manu Dyen et Stéphane Christidis (49er) :

Manu : on a fait des supers départs mais on a été moins bon après. Sur la première, on est 3ème puis on perd 3 places au premier vent arrière. Sur la deuxième, on aurait pu tenter des coups mais on a plutôt été conservateurs.

Steph : Le point positif, c'est que ça a pas mal brassé aujourd'hui. Donc deux manches de 6 c'est moyen normalement mais là finalement, on fait 6ème de la journée, à un point du troisième. C'était difficile aujourd'hui car il y avait pas mal de différence en intensité et aussi en direction. Certains ont été joueurs et c'est passé comme pour le Russe qui gagne une manche et qu'on ne voit pas forcément à cette place. Mais aujourd'hui, il n'y a que l'Anglais Brotherton qui fait de belles manches de 3 et 4. Si on corrige demain nos petites erreurs, ça devrait mieux se passer.

Manu : Ce n'est pas une mauvaise journée mais disons que nous aurons les crocs pour demain !  

Anne-Claire Le Berre, Alice Ponsar, Ophélie Théron (Match Race féminin)

« a commence mieux qu'à Palma ! Nous avons perdu le match de ce matin mais nous avons gagné cet après midi contre la numéro 1 mondiale. Nous avons pris l'avantage dès le départ mais c'est resté très serré. Nous avons privilégié la vitesse et ne sommes pas rentrées dans son jeu de match raceuse. Nous avons beaucoup travaillé cet hiver et ça commence à payer. Bien sûr, ce n'est pas terminé mais c'est déjà un soulagement d'être en quart de finales sans avoir à passer par les repêches. Demain, nous aurons les matchs de classement pour les quarts de finale. Même si c'est une étape importante, il y a un peu moins de pression car nous sommes assurées de notre place en quart. »

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :