Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Florent et Rambeau, deux médaillés à bord d'un Star

[Equipe de France]  - le 03/03/2010

[Equipe de France]

A retenir dans ce communiqué :
- Guillaume Florent et Pascal Rambeau s'associent pour une préparation olympique en Star
- Guillaume Florent, le barreur, est médaillé de bronze en Finn à Pékin
- Pascal Rambeau a été médaillé de bronze à Athènes en tant qu'équipier en Star

 

L'équipe de France de voile olympique compte depuis quelques jours un nouvel équipage phare. Guillaume Florent et Pascal Rambeau, deux médaillés de bronze, viennent de s'associer en vue des Jeux de Londres dans la série des Star où ils retrouveront Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot. Guillaume, troisième des JO de Pékin en Finn, sera à la barre du quillard alors que Pascal Rambeau, médaillé à Athènes aux côtés de Xavier Rohart, le secondera à l'avant du bateau.

A 36 et 37 ans, les deux hommes sont des piliers de l'équipe de France dont les premiers Jeux remontent à Atlanta (1996) pour Guillaume et à Sydney (2000) pour Pascal. Ces deux grands gabarits de près de 100 kg se sont longtemps côtoyés et ont même été concurrents lorsqu'ils pratiquaient tous les deux le Finn après les Jeux de Sydney. Depuis cette date, Pascal a embarqué à bord du Star où il s'est imposé comme l'un des meilleurs équipiers du circuit avec deux titres mondiaux et une médaille à Athènes. Guillaume pour sa part a persévéré sur le dériveur et glané deux podiums européens avant d'arracher, à Pékin, l'une des trois médailles françaises en voile.

 

Guillaume et Pascal, encadrés par Bertrand Dumortier, navigueront pour la première fois ensemble à Marseille, le 18 mars. Ils prendront ensuite la route de Palma de Majorque pour le Trofeo Princesa Sofia, étape du championnat du monde de voile olympique. Malgré leurs antécédents prestigieux, les deux hommes restent prudents et le barreur affirme même en souriant que, pour sa part, l'objectif de cette première navigation en compétition sera avant tout de « faire le tour des bouées sans faire tomber le mât ».

 

Interview de Guillaume Florent :

« Après les Jeux Olympiques, c'était clair que j'avais envie d'y retourner et comme les Jeux s'étaient bien passés, tout allait dans le bon sens. Par contre, j'avais déjà deux Préparations Olympiques en Finn et donc envie de passer à autre chose. J'avais très envie de passer au quillard et le Star est un bateau super avec des réglages très fins. Après les Jeux de Pékin, j'ai fait un essai avec Xavier Rohart mais je n'ai pas pu continuer pour des raisons professionnelles. La question de repartir s'est posée à l'automne dernier. J'ai contacté Pascal pour savoir si ça l'intéressait. Il a pris le temps de la réflexion et m'a finalement donné une réponse positive. Pascal a un savoir-faire en tant qu'équipier qui est énorme. Même au niveau mondial, des équipiers de son niveau se comptent sur les doigts d'une main. Nous commencerons à naviguer tous les deux le 18 mars prochain, c'est-à-dire que nous aurons trois saisons d'entraînement pour être au niveau avant les JO. a représente beaucoup de travail mais nous devrions y arriver. Notre première régate sera la semaine de Palma mais il ne faut pas s'enflammer. Pour ma part, je chercherai déjà à faire le tour des bouées sans faire tomber le mat (rires). En Star, il y a des gens en face qui forcent le respect et il faut du temps avant de voir arriver les premiers résultats sportifs. »

 

Interview de Pascal Rambeau :

Guillaume m'a appelé alors que je sortais de la table d'opération (Pascal a été opéré du talon d'Achille, ndr) à l'automne. J'ai pris le temps de la réflexion mais le challenge était beau. Après les JO, j'avais envie de me tourner vers la Coupe de l'America et je souhaitais continuer à naviguer à haut niveau. J'étais un peu dans une phase de saturation entre guillemets de l'olympisme et l'année qui vient de s'écouler m'a fait du bien. Avec Guillaume, nous ne nous connaissons pas si bien que ça même si nous sommes sur le circuit depuis longtemps car il avait un fonctionnement très individuel. Sa principale qualité est sa grosse agressivité sur l'eau qui correspond bien au nouveau format actuel de course avec les medal race. Par ailleurs, nos gabarits fonctionnent bien ensemble et permettent une bonne répartition des poids. Aujourd'hui, le premier objectif est que Guillaume apprenne le Star. Nous ne sommes pas sur un projet de développement technique mais il s'agit plutôt que nous soyons en bonne forme physique et au point techniquement.

Même si nous n'avons encore commencé à naviguer, on peut dire que la préparation olympique a déjà débuté. Nous avons rencontré la direction technique ainsi que le coach manager, Bertrand Dumortier, au mois de février. La semaine de Palma sera notre première régate mais nous n'aurons aucun objectif de résultat, il s'agira plus d'apprendre à maîtriser le bateau et de valider nos axes de travail.

 

Extraits du palmarès de Guillaume Florent (Graveline GVLS) :

2008
Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin
3ème du championnat d'Europe

2006
Vice-champion d'Europe

2004
8ème des Jeux Olympiques d'Athènes

1996
15ème des Jeux Olympiques d'Atlanta (en Laser)

 

Extrait du palmarès de Pascal Rambeau (SR Rochelaises) :

2008
6ème des Jeux Olympiques de Pékin

2007
Vice-champion du monde ISAF

2005
Champion du monde

2004
Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques d'Athènes

2003
Champion du monde

2000
10ème des Jeux Olympiques de Sydney (avec P. Presti en Soling)

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :