Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Richard, Iehl et Col engagés sur la Monsoon Cup

[Equipe de France de Match Racing]  - le 01/12/2009

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir : - La Monsoon Cup débute mercredi en Malaisie
- C'est la dernière épreuve du World Match Racing Tour
- Trois équipages français sont engagés
- Mathieu Richard joue pour une place sur le podium du championnat du monde de match racing

 

La finale du World Match Racing Tour, la Monsoon Cup, débutera mercredi prochain en Malaisie. Dôtée d'un coéficient  1  1/2, cette épreuve est particulierement importante dans la saison. Mais à la différence de l'année dernière où Sébastien Col jouait pour un titre mondial, les ambitions cette année sont plus modestes puisque Mathieu Richard, premier français, est quatrième du classement mondial après huit épreuves. Le Nantais, vice-champion du monde en 2007 joue cette année pour une place sur le podium car même si le titre est mathématiquement possible, il suppose trop de « si » et de « mais » pour constituer une éventualité crédible. En un mot, il faut non seulement que Mathieu gagne mais également que ses trois plus proches concurrents ratent totalement leur épreuve. Pour rentrer dans le top 3, un objectif plus raisonnable, Mathieu et ses hommes n'ont pas lésiné sur la préparation. Ils étaient à Perth en Australie, la semaine dernière pour une régate d'entraînement à bord du « Foundation 36 », voilier sur lequel se dispute la compétition. Ils y ont notamment rencontrés Adam Minoprio, Torvar Mirsky ou Ian Williams, les plus sérieux candidats à la couronne mondiale. Sébastien Col et Damien Iehl sont les deux autres skippers français en compétition cette semaine. Sébastien, écarté du titre l'année dernière par une décision d'arbitrage contestée, revient cette année sans pression. « On n'a rien à perdre » expliquait-il à Nice à l'issue des Louis Vuitton Trophy la semaine dernière. Damien Iehl vient lui aussi avec le seul objectif de faire le mieux possible. Sélectionné in extremis pour cette prestigieuse épreuve, le sociétaire de l'APCC Nantes arrive en découvreur avec une furieuse envie de montrer aux organisateurs qu'il mérite sa place dans le gratin mondial. Verdict dimanche prochain.

 

Interview de Marc Bouet
« C'est la première fois que trois équipages français sont engagés sur la Monsoon Cup et c'est déjà une victoire. Malheureusement, ils sont moins bien classés que les années précédentes, à l'exception de Damien qui est enfin parvenu à atteindre le meilleur niveau mondial. L'an dernier, nous avions un espoir de titre avec Sébastien qui était alors deuxième du World Tour. Cette année, les espoirs se portent sur Mathieu qui peut accrocher un podium. La victoire n'est pas impossible mathématiquement mais elle suppose non seulement une belle performance de Mathieu mais également que ses proches concurrents ratent complètement l'épreuve ce qui est peu probable. Les quarts de finale sont assez accessibles car il y a quelques skippers de niveau inférieur mais ensuite, le jeu se resserre. Réaliser un podium sur le tour serait déjà une satisfaction. »

Interview de Mathieu Richard :
" Nous sommes arrivés en Malaisie, directement de Perth ou nous avons fait une très bonne préparation lors de l'Australia Cup (navigation sur les mêmes bateaux qu'en Malaisie, conditions de vent idéales). Notre résultat à Perth nous a montré que les autres équipages sont déjà bien affutés, mais nous avons bien progressé et je reste confiant pour la Monsoon.

A Kuala Terrenganu, l'objectif est d'aller au moins en demi-finale. Le classement final du World tour dépendra de ce que feront les autres équipes, donc on se concentre avant tout sur nous : faire une bonne Monsoon cup. Si on se retrouve sur le podium final du World tour, ce serait une belle récompense. "

Interview de Damien Iehl
« Nous n'avons appris notre sélection que très tardivement ce qui fait que nous n'avons pas pu nous préparer spécifiquement pour l'épreuve. Cela dit, l'équipage réuni est très compétitif puisque c'est avec lui que nous avons terminé quatrième en Suède. Cette Monsoon Cup est hyper importante à nos yeux plus plusieurs raisons. La première nous avons à cœur de bien terminer la saison, mais en plus, c'est la première fois que l'on vient. C'est donc important pour nous de la connaître si tout se passe bien et que nous revenons l'année prochaine. Souvent, nous avons un peu de mal à démarrer, il faudra ici que l'on rentre tout de suite dans le match. Nous aurons moins de pression que les autres car nous ne jouons rien si ce n'est de monter le plus haut possible. On sait qu'on a le niveau pour gagner et on va le montrer.»

Interview de Sébastien Col
« On a eu une saison difficile sur le World Tour cette année. Il y a un an, au début de la Monsoon Cup, nous jouions le titre mondial. Aujourd'hui c'est différent, on est  la huitième place du classement donc on y va pour finir la saison et essayer de la finir le mieux possible. C'est une épreuve que l'on connaît bien maintenant, elle ne nous a pas trop réussis par le passé mais on aimerait bien inverser la tendance pour finir la saison sur une bonne note. En Malaisie, on n'aura rien à perdre, on va y aller pour bien marcher et on verra le résultat qu'on fera. »

Plus d'infos :http://www.monsooncup.com.my/

 

Equipage de Mathieu Richard (APCC Voile Sportive):
Yannick Simon (SNB Saint Malo)
Olivier Herlédant (APCC Voile Sportive)
Grégoire Evrard (APCC Voile Sportive)
Thierry Briend (CN Arradon)

Equipage de Damien Iehl (APCC Voile Sportive) :
Fredéric Guilmin (APCC Voile Sportive)
François Verdier (APCC Voile Sportive)
Devan Le Bihan (CN Lorient)
Erwan Vanier (SN Larmor Plage)

Equipage de Sébastien Col / All4One (YC Pointe Rouge) :
Gilles Favennec (SN St Quay Portrieux)
Jean-Marie Dauris (YC Pointe Rouge)
Christian Scherrer

 

Classement du World Match racing Tour après 8 manches sur 9

1. Adam MINOPRIO (NZL), Emirates Team New Zealand/Black Match Racing, 100 points
2. Torvar MIRSKY (AUS), Mirsky Racing Team, 88 points
3. Ian WILLIAMS (GBR), Bahrain Team Pindar, 75 points
4. Mathieu RICHARD (FRA), French Match Racing Team, 74 points
5. Peter GILMOUR (AUS), YANMAR Racing, 71 points
6. Ben AINSLIE (GBR), Team Origin, 65 points
7. Damien IEHL (FRA), French Match Racing Team, 48 points
8. Sébastien Col French Match Racing Team/All4One France, 41 points

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :