Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Les bleus en force à Miami

[Equipe de France]  - le 22/01/2007

[Equipe de France]

J-567. Vu comme ça, il en reste des jours et des nuits avant le coup d'envoi des Jeux de Pékin. Pourtant à Miami, le baromètre olympique a pris un tour en ce début d'année et il n'y a pas besoin d'éplucher les CV des inscrits pour s'en rendre compte. 570 équipages, 48 nations représentées et une équipe de France alignée comme à la parade, la Rolex Miami OCR est l'événement de la rentrée. Il faut dire que cette semaine olympique possède quelques atouts à commencer par la douceur de la météo qui permet de laisser la cagoule et les gants au vestiaire. Il faut aussi compter sur un calendrier dopé à coups de championnats nord américains, avant ou après la « Rolex », offrant à de nombreuses séries l'occasion de belles régates sans quitter la péninsule. Densité du programme, conditions variées, et le souvenir d'une campagne 2006 auréolée de succès (sept podiums dont deux victoires), ce sont ces arguments qui ont poussé la direction technique à déplacer le gros de ses effectifs pour cette épreuve de préparation. A de rares exceptions, c'est même l'ensemble de la nouvelle équipe de France qui est réuni sur dix des onze séries olympiques puisque Guillaume Florent, seul Finniste labellisé équipe de France est resté à Valence auprès du China Team. Les planchistes Faustine Merret, Julien Bontemps ainsi que la laseriste Sarah Steyaert se consacrent à leurs révisions alors que Sophie de Turckheim, vice championne du monde ISAF en Laser Radiam se tourne vers une préparation dans l'hémisphère sud aux côtés de compétitrices étrangères.
Xavier Rohart et Pascal Rambeau, doubles champions du monde de Star et médaillés olympiques pourront défendre la victoire acquise de haute volée l'an dernier à Miami, patrie du Star. Ingrid Petitjean et Nadège Douroux, en 470 sont dans la même situation de « defender » et la deuxième place qu'elles viennent d'acquérir sur le championnat Nord Américain laisse supposer que les Marseillaises sont d'attaque pour la saison à venir. Chez les hommes, Benjamin et Romain Bonnaud, champions d'Europe en titre se frotteront une nouvelle fois aux champions du monde Nic Asher et Eliot Willis (GBR) ou aux leaders de la ranking list, les Italiens Gabrio Zandona et Andrea Trani. Les tornadistes pour leur part ont à peine eu le temps de se remettre de leur récent tir groupé sur le championnat du monde argentin (6 équipages dans les 15 premiers) avant d'enchaîner ici avec de sérieux axes de travail sur le matériel. Xavier Revil et Christophe Espagnon, leader de la ranking list mondiale seront à suivre avec attention mais on se souvient aussi de la deuxième place, prise dans ces même eaux par l'équipage Backès / Sevestre il y a un an ou des nombreuses places d'honneur glanées par Yann Guichard et Alexandre Guyader. En planche à voile, Nicolas Huguet, deuxième l'an dernier défendra les chances françaises. Enfin, les laseristes viennent pour leur part d'achever un gros stage en Martinique. Thomas Le Breton, vice champion du monde ISAF et Félix Pruvot, deuxième l'an dernier ici même, chercheront à mettre les cads que sont Tom Slingsby (AUS), champion du monde ISAF, ou Paul Goodison (GBR), champion d'Europe, dans leur tableau arrière.

Interview de Claire Fountaine :
« La Miami Rolex a l'avantage de présenter beaucoup de régates intéressantes puisqu'il y a aussi le championnat Nord Américain pour plusieurs séries. Nous avions déjà fait le choix l'an dernier d'y être et nous avons été très satisfaits par la qualité des régates ainsi que par la variété des conditions météo. C'est une épreuve de préparation qui permet de valider le travail effectué à l'automne et pendant l'hiver. Dans certaines séries, il y a un très bon niveau avec de nombreux coureurs de premier rang. »

Interview de Ingrid Petitjean :
« Pour nous, la Rolex reste une épreuve de travail, ce n'est pas l'objectif de performance de l'année. Nos objectifs de travail restent dans la continuité de ce qu'on a fait cet hiver, c'est-à-dire les départs, la communication à bord, la tactique ainsi que le portant. Nous venons de terminer deuxième du championnat Nord Américain et nous sommes contentes dans le sens où l'on a bien navigué au près et sur les départs. »

Interview de Xavier Rohart :
Que représente cette régate pour vous ?
La Rolex Miami OCR est la course hivernale par excellence, nous allons travailler sur la maîtrise de l'engin, le matériel (fiabilisation, affinage des voiles) ainsi que sur la tactique / stratégie. Mais on profite surtout de cette régate pour faire un bilan sur la communication à bord. Gilles Monier (mental) interviendra toute la semaine avec l'appui technique de Lionel Cottin (en charge de la vidéo équipe de France, ndr).

On se souvient de votre performance l'an dernier. Aujourd'hui, est-ce que Miami est un objectif de travail ou est-ce que vous cherchez à réaliser le doublé ?
Il est clair que si on pouvait faire le doublé nous serions ravis, mais ce n'est pas une priorité. Notre objectif, cette année, est de qualifier la série Star aux JO lors du championnat du monde ce qui nous demande de progresser dans tous les domaines pour se donner le maximum de chance d'atteindre cet objectif !!! On va donc travailler sur la communication mais en mettant quand même en place le niveau de jeu le plus élevé possible afin d'essayer de gagner.

Comment se présente la semaine à venir au niveau de la météo ?
Assez incertaine, on est dans une zone de pression assez haute avec du vent plutôt faible, une température très élevée, et un front qui devrait se rapprocher ce qui va créer de l'instabilité. Mais peu de monde arrive à prédire la venue de ce front… Alors on reste open !!!

Plus d'infos :
http://www.rolexmiamiocr.org/

Principaux Français engagés :
470 hommes :
Benjamin Bonnaud / Romain Bonnaud (SN Sablais / SN Sablais)
Nicolas Charbonnier / Olivier Bausset (YC Antibes / CN Sainte Maxime)

470 Femmes :
Ingrid Petitjean / Nadège Douroux (SN Marseille / SN Marseille)

49er :
Morgan Lagravière / Stéphane Christidis (CN Saint Paul / EV Cagnes sur Mer)
Manu Dyen / Yann Rocherieux (CNV Aix les Bains / CN de Sciez)
Alexandre Monteau / Damien Guillou (CN Lorient / CN Lorient)

Laser :
Tomas Le Breton (SR Brest / Equipe de France militaire)
Félix Pruvot (CN Fouesnant Cornouaille - Equipe de France militaire)

Laser Radial :
Solenne Brain (SR Brest)

RS :X Hommes :
Nicolas Huguet (La Pelle - Marseille)
Nicolas Le Gal (BN Ile Grande)

RS :X Femmes :
Lise Vidal (YC Pointe Rouge)
Pauline Perrin (CV Mayenne)

Star :
Xavier Rohart / Pascal Rambeau (La Pelle Marseille / SR Rochelaises)

Tornado :
Olivier Backes / Paul Ambroise Sevestre (SN Marseille / La Pelle - Marseille)
Yann Guichard / Alexandre Guyader (AN Ile aux Moines / CN Angoulin)
Xavier Revil / Christophe Espagnon (SRV Annecy / SR Rochelaises - Equipe de France militaire)

Yngling :
Anne Le Helley / Marion Deplanque / Catherine Lepesant (SRRochelaises / SNO Nantes - Equipe de France militaire / SR Rochelaises)
Anne Claire Leberre / Julie Gerecht / Alice Ponsar (USAM Brest - Equipe de France militaire / CVB Erquy - Equipe de France militaire / SN Saint Quay Portrieux - Equipe de France militaire)

 

Par :

Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :