Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Le mondial 470 débute aujourd'hui en Chine

[Equipe de France]  - le 07/09/2006

[Equipe de France] La tournée chinoise n'est pas terminée pour les membres de l'équipe de France de 470. Après une longue et payante préolympique à Qingdao, c'est vers Rizhao que la délégation s'est dirigée pour le championnat du monde de la série. Et ce mois de septembre chargé est à l'image d'une saison débutée sur les chapeaux de roues au mois de Janvier à Miami.
L'analyse de Loc Billon, l'entraîneur, est donc claire : « l'enjeu sera de rester frais jusqu'à la fin du championnat ». Mais la fraîcheur n'est rien sans le talent et de ce côté-là, la France n'a pas de soucis à se faire. Son collectif totalise deux titres de champions du monde et quatre de champions d'Europe. Les plus récents titrés sont Benjamin et Romain Bonnaud. Les Sablais, champions d'Europe en titre et vice champions du Monde ISAF chercheront à confirmer une saison à peine ternie par leur contre performance à la préolympique (12). A l'inverse, c'est à Qingdao que Nicolas Charbonnier et Olivier Beausset ont brillé jusqu'à ce qu'un problème matériel ne les destituent du podium. Autre équipage fort du moment, celui de Ronan Dréano et Ronan Floch. Vice champions d'Europe, les jeunes Bretons - 24 et 25 ans - ont eux aussi réalisé une belle préolympique. Ils retrouveront à Rizhao Gildas Philippe et Nicolas Leberre avec qui ils ont l'habitude de s'entraîner. Gildas et Nicolas ont terminé troisièmes l'an dernier aux Etats-Unis. Après une saison en Tornado, ils reviennent ici sur leur support de prédilection. Le mondial sera leur unique régate de l'année en 470.
Ingrid Petitjean et Nadège Douroux ne peuvent pas en dire autant, elles qui ont cumulé les épreuves internationales cette année avec en point d'orgue leur victoire aux Jeux Mondiaux de la Voile et une belle deuxième place à Qingdao. Une deuxième couronne mondiale serait une consécration pour les Marseillaises. Elles sont secondées efficacement par les jeunes Camille Lecointre et Gwendoline Lemaître qui ont notamment terminé troisième de la Semaine Olympique Française.
Les premières manches qualificatives se dérouleront demain, au petit matin pour nous autres Européens. Le championnat du monde se conclura par une medal race, le 13 septembre.

Interview de Loc Billon (entraîneur) :
Cette année, les filles et les garçons ont réalisé une belle saison, il s'agira donc de figurer le mieux possible sur le championnat du monde. Nous avions réalisé deux podiums l'année dernière, il s'agira donc de faire aussi bien, voire mieux cette année. Nous chercherons par ailleurs à placer un maximum de Français dans le top 10. Cela dit, il ne manque personne. Il y a 88 bateaux chez les garçons et 62 chez les filles, c'est intéressant. Avec Qingdao, cela nous fait un voyage d'un mois en Chine, c'est fatiguant pour les athlètes. L'enjeu sera de rester assez frais jusqu'à la fin du championnat.

Interview de Ronan Floch :
« Entre la préolympique et le mondial, c'est une période assez éprouvante. Nous avons donc fait un break à Pékin avant de venir à Rizhao. Le championnat du monde est l'épreuve la plus importante avec le plus d'objectifs. Nos choix matériels ont été fait depuis longtemps et de e côté-là, nous sommes confiants. »

Interview de Gildas Philippe :
« Nous nous sommes entraînés cinq semaines avant le championnat du monde, c'est le minimum vital. On a vite retrouvé nos automatismes. Ce n'est pas frustrant de repasser sur le 470. C'est vrai que c'est un bateau plus lent que le Tornado mais le jeu de la régate est au moins aussi intéressant qu'en catamaran. Ce n'est pas facile d'annoncer un objectif, être dans les 5 - 6 serait bien et l'idéal est évidemment un podium. »

Interview d'Ingrid Petitjean :
Que pense-tu du plan d'eau de ce mondial ?
« A priori nous devrions avoir des conditions un peu plus variées en force de vent par rapport à Qingdao où à part une manche nous n'avons eu que du petit temps. La mer semble agitée, mais peut être un peu moins que ce qu'on a rencontré à Qingdao. Le vent a l'air un peu plus instable. Il y a aussi du courant. Nous devrons être adaptatives au cours de la régate. »

Vous avez déjà obtenu un titre mondial cette année, est-ce que la passe de deux est possible ?
« Oui elle est possible! Je ne vais pas dire qu'on ne peut pas gagner le mondial. Après, bien sûr, il y a d'autres équipages qui peuvent gagner. Le championnat du monde et les Jeux Mondiaux de la Voile sont deux épreuves assez différentes puisque le mondial ISAF s'est déroulé sous un format un peu particulier et on ne naviguait pas avec nos propres bateaux, mais ça reste de la voile et du 470. »

Equipages français engagés :
Femmes :
Ingrid Petitjean / Nadège Douroux (SN Marseille / SN Marseille)
Camille Lecointre / Gwendolyn Lemaître (SR Brest / SR Brest)
Julie Bossard / Eve Pajot (SR Brest / SR Brest)

Hommes :
Romain / Benjamin Bonnaud (SN Sablais / SN Sablais)
Nicolas Charbonnier / Olivier Beausset (YC Antibes / CN Sainte Maxime)
Ronan Dréano / Ronan Floch (YC Carnac / USAM Voile)
Gildas Philippe / Nicolas Le Berre (Douarnenez Voile / SR Brest)
Pierre Leboucher / Vincent Garos (ASPTT Nantes / SNO Nantes)
Alexandre Pallu de la Barrière / Aymeric Chapelier (SR Rochelaises / SR Rochelaises)

Plus d'infos : http://470.rz.gov.cn

 

Par :


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :