Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Début mardi du mondial Tornado

[Equipe de France]  - le 01/12/2006

[Equipe de France]

La saison 2006 de la voile olympique n'est pas terminée puisqu'il reste une épreuve à courir et pas des moindres : le championnat du monde de Tornado disputé en Argentine.

Côté français, on va suivre l'événement avec attention puisque le catamaran a souvent souri aux bleus qui lui doivent deux titres olympiques. A San Isidro, la délégation tricolore est venue en force. Les vice-champions d'Europe, Xavier Revil et Christophe Espagnon ont déjà remporté cette année le championnat Nord Américain, la Semaine Olympique Française ainsi que la Semaine de Medemblick, sans parler de leur deuxième place à la préolympique de Qingdao. Ils auront à coeur de faire aussi bien que le podium réalisé en 2005 à La Rochelle (3ème).
Il faudra aussi compter sur l'équipage Backes - Sevestre qui déclarait récemment « sortir la tête de l'eau » grâce à sa victoire en Chine. Les deux sudistes ont passé l'année à développer des voiles. Ce travail pourrait porter ses fruits, d'autant qu'ils connaissent bien le plan d'eau pour s'y être entraînés l'hiver dernier et y avoir navigué lors du championnat sud américain, régate d'entraînement où ils ont terminé septième. Yann Guichard et Alexandre Guyader peuvent aussi jouer aux avants postes comme ils l'ont fait en prenant la cinquième place du championnat d'Europe cet été. Mais qu'on ne s'y trompe pas, la concurrence internationale sera redoutable puisque ce n'est rien de moins que le podium des Jeux Olympiques d'Athènes qui est réuni avec les équipages Hagara - Steinacher, Lovell - Ogletree et Lange - Espinola. On peut aussi compter sur les champions du monde en titre, les Espagnols Fernando Echavarri et Anton Paz qui feront tout pour s'offrir un deuxième sacre consécutif.

Interview de Olivier Backes :
« Nous avons eu toutes sortes de conditions de vents depuis notre arrivée. Nous connaissons bien l'endroit puisque nous nous sommes entraînés ici l'hiver dernier avec nos partenaires d'entraînement argentins et autrichiens, mais c'était plus tard dans l'année et les conditions de vent étaient différentes, nous avions des brises thermiques quasiment tous les jours, alors qu'en ce moment nous avons de tout. Certains jours, la température est de 15°C avec de la pluie et d'autres avec 28°C ! La particularité de ce site est l'eau dans laquelle nous naviguons, elle est marron, peu profonde car nous sommes dans l'embouchure d'un grand fleuve.
Le championnat d'Amérique du Sud nous a permis de mieux comprendre le plan d'eau en vue du championnat du Monde mais aussi de nous confronter à nouveau à nos adversaires que nous n'avions pas vu depuis le Test Event en Chine. Nous consacrons cette semaine entre les deux championnats à la préparation et au réglage de notre matériel. »


Interview de Xavier Revil :
« Le plan d'eau a déjà la particularité d'être en eau douce mais très boueuse (Rio del plata). Il n'y a pas de fond, entre 1m50 et 2m en moyenne sur la zone de course, et même sur toute la zone. Cette faible profondeur peut engendrer un clapot très court et très formé difficile à négocier. Sinon les vents dominants viennent du large, donc ils ne sont pas perturbés par le relief et pourtant ils sont souvent variables tant en direction qu'en intensité. La couleur très marron de l'eau rend le plan d'eau très difficile à lire, on ne voit pas les risées aussi distinctement que sur de l'eau bleue. Nous aurons 4 jours avant la première manche du championnat. Outre le passage à la jauge, nous allons consacrer ces derniers jours à choisir le foc pour ce championnat. En effet, nous avons pu tester de nouvelles choses lors de notre stage préparatoire, et la voilerie INCIDENCES a profité de notre retour en France pour peaufiner nos voiles. Le fait que ce championnat se déroule en fin de saison ne change pas grand-chose (...). D'un point de vue fatigue c'est moins éprouvant que lorsque les championnats sont placés entre deux semaines olympiques. Par contre, il y a plus d'inconnues sur les forces en présence. On connaît bien les équipages mais la dernière confrontation remonte au mois d'Août et depuis chacun a travaillé. C'est un peu comme un début de saison en Avril, on ne sait pas trop ce qui va sortir au niveau des voiles, même si il n'y a jamais rien de révolutionnaire.

Principaux engagés français :
Olivier Backes et Paul Ambroise Sevestre (SN Marseille - CN La Pelle)
Xavier Revil et Christophe Espagnon (SRV Annecy - SR Rochelaises / Equipe de France militaire)
Yann Guichard et Alexandre Guyader (AN Ile aux Moines - CN Angoulins)

Plus d'infos sur : http://tornado2006.cnsi.org.ar/hometornado.asp

 

Par :

Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :