Menu

Les Classes de Mer

La voile est présente depuis très longtemps auprès de l’école avec l’ouverture des classes de mer dès 1971 (circulaire du 6 mai 1971). Une classe de mer est une sortie scolaire, généralement de plusieurs jours, qui consiste pour une classe à découvrir la mer en se rendant sur le littoral et aborder des contenus pédagogiques dans un contexte différent.



Pourquoi venir en classe de mer ?

La classe de mer d’aujourd’hui est le fruit de 60 années d’expérience. Tout comme la société, la classe de mer a évolué, elle s’est adaptée.

Dans les années 80, les séjours duraient jusqu’à 3 semaines. Ils étaient financés par les collectivités territoriales. Les enseignants étaient militants. Les séjours étaient agréés d’office. Les familles étaient confiantes et reconnaissantes.

Aujourd’hui, certaines collectivités souhaitent toujours financer ces séjours. Les enseignants sont motivés et passionnés mais privilégient aussi leur vie personnelle. L’administration impose un véritable parcours du combattant aux enseignants porteurs de projets. Les familles sont suspicieuses et méfiantes à l’idée de laisser partir leur enfant. Et on compte de plus en plus d’enfant non-nageur dans les classes.

Malgré tous ces freins, les classes de mer sont plébiscitées. C’est certainement parce qu’elles répondent à un réel besoin. Elles sont résolument d’actualité.

Vu de l’extérieur, une classe de mer se résume à un séjour en internat, en bord de mer, avec une activité nautique. Vu de l’intérieur, c’est bien plus que ça !

Alors, une classe de mer, à quoi ça sert et comment ça marche ?

Les objectifs en sont multiples et transversaux et s’inscrivent légitimement dans les programmes scolaires.

Apprendre à vivre ensemble

Vivre en collectivité 24h/24 est une expérience rare. Partir avec sa classe et son enseignant, c’est déjà la garantie d’un environnement sécurisé et familier. Pour l’enfant qui part du cocon familial pour la première fois, les conditions sont idéales. Il apprendra la différence et le vivre ensemble dans un climat affectif sécurisant. Un tel séjour apprend à faire et à être avec les autres. C’est la base de la vie en société.

Découvrir un environnement dans son ensemble

Par la mise en situation pédagogique, on rend l’enfant acteur de ses découvertes, on aiguise son regard, on l’ amène à construire sa réflexion et on suscite la collaboration et l’entraide dans le groupe.

Toutes les activités se font dehors, en pleine nature. Louis Espinassou nous dit que « c’est le dehors qui l’a construit. C’est dehors qu’on se sent vivant ! ». Cette démarche particulière des classes de mer est le fruit de la collaboration avec les enseignants au fil des ans. Leur connaissance des enfants et de la pédagogie nous a fait évoluer dans nos pratiques. En classe de mer, plus qu’ailleurs, la transversalité se vit au quotidien, à chaque instant. Plus que l’apport de connaissances, c’est bien la démarche d’observation et de réflexion qui importe. Ainsi, l’enfant appréhende mieux le monde qui l’entoure, où qu’il soit et pour longtemps.

Pourquoi la mer ?

Parce que le littoral est un monde frontière et que, par définition, il est plus riche des deux mondes qui se côtoient : la terre et la mer. Et qu’à leur rencontre, les milieux sont si spécifiques, si particuliers, qu’il est aussi plus aisé d’en comprendre les particularités.

Quelle est la place de la voile dans les classes de mer ?

On ne peut pas prétendre découvrir la mer si on ne la vit pas, si on ne navigue pas dessus. C’est ainsi qu’on la ressent dans toutes ses dimensions.

La voile en est un outil de découverte, comme tout autre activité nautique.

Mais plus que tout autre sport, la voile fédère le groupe classe. En mer, on n’est rien tout seul. On a besoin des autres. On vit les aventures avec le groupe classe. On se dépasse et on se surpasse avec ses équipiers. La collaboration n’est pas un vain mot et prend tout son sens.

Pour ce faire, les enfants doivent naviguer dans les conditions optimales de confort et de sécurité. C’est ce que l’évolution du matériel nous permet aujourd’hui. Les enfants sont bien équipés, ils n’ont pas froid. Le matériel utilisé est adapté à leur âge et à leurs capacités physiques. La découverte se fait alors par le plaisir de naviguer, d’être sur l’eau. Et là, ce sont des souvenirs de bonheur intense pour la vie entière !

En classe de mer, on apprend par l’affectif, le sensitif. L’immersion en collectivité exacerbe ces capteurs. Les apprentissages en sont largement décuplés. Les enseignants le savent bien. En séjour, les mots géographie, mathématiques, français, histoire, biologie prennent du sens. Ils deviennent une évidence.

En classe de mer on a plaisir à apprendre et on apprend par plaisir.