Actualités

Immense succès populaire pour le Spi Ouest France Virtuel sur VirtualRegatta

Le : 14/04/2020 00:00:00

Confinement oblige, le Spi Ouest-France ne s'est pas déroulé sur l'eau cette année mais a rencontré un vrai succès pour ce week-end pascal en attendant une édition 2020 reportée à septembre prochain. Une tendance qui confirme la montée en puissance de Virtual Regatta après le grand succès de la Grande Évasion, début avril.

Hier matin, Philippe Guigné, président de Virtual Regatta, n'en revenait pas. Tout au long du week-end de Pâques, le Spi Ouest-France virtuel a cartonné sur l'appli Virtual Regatta InShore. "C'est un carton ahurissant, s'amusait-il. Sur le Spi Ouest-France, on est à 31 840 skippers. C'est le record absolu sur VR InShore. Il faut dire que la version InShore est un peu différente de celle OffShore, qui a connu un beau succès avec la régate La Grande Évasion, au début du confinement."


Virtual Regatta OffShore demeure un jeu de stratégie, "où l'on trace sa meilleure route, en fonction des systèmes, des performances des bateaux". Dans la version InShore, il faut avoir quelques bases en navigation : 
"C'est un jeu qui est réservé aux gens qui font du bateau, précise ainsi Philippe Guigné. Si on ne connaît pas la voile, ça peut être difficile de s'habituer. On a 10 % de néophytes qui participent, mais ça s'adresse d'abord aux gens qui connaissent la régate. On parle ici d'engagements de bouées, de bâbord, de tribord, de pénaliser ou ne pas se faire pénaliser, prendre un bon départ".


Le Spi Ouest-France, qui vient d'habitude ouvrir la saison des régates, a pourtant fait le plein en virtuel, et pas forcément auprès d'un public franco-français.  "Sur le Spi, c'était très international, avec des Français, mais aussi des Américains, des Italiens, Suisse, Australiens, Espagnols? Notamment Joan Cardona qui court en Sail GP, avec l'Espagne".


L'épreuve au large de Morbihan a rassemblé ainsi des gens initialement inscrits à la course, reconnaissables à leur @spiOF derrière leur nom, et des amateurs de régate, plus généralement. "Il n'y avait pas de matchmaking (pour des manches en fonction des niveaux). Tout le monde navigue contre tout le monde. On a énormément d'audience sur le jeu, avec beaucoup de Français. Sur InShore, ce n'est pas forcément la France qui est la première ce jeu. Ce sont plutôt les Anglais, qui sont très présents avec les clubs, notamment depuis le confinement".


La version OffShore, en revanche, est très tricolore. Une histoire de tradition de course au large bien française, avec la Route du Rhum ou le Vendée Globe. "Il y a moins cet esprit hors de la France. Le OffShore est très populaire, et reste très Français. C'est l'héritage Tabarly, Arthaud? La France est fan de course au large. Même sur les courses comme l'Ocean Race, on est sur du 50 % Français, 50 % international".


Un succès qui confirme la montée en puissance du jeu InShore.  "On a sorti une mise à jour plus aboutie juste avant le confinement. Ce qui fait qu'on avait un produit de qualité au moment où les gens ont eu plus de temps pour jouer. Ca a favorisé le décollage du jeu, mais je pense que le succès va se poursuivre".Virtual Regatta semble avoir, en effet, fidélisé ses joueurs : "On a une rétention à J + 1 qui est élevée. En gros, ça mesure si les joueurs reviennent sur un jeu le lendemain. Ca nous donne une image sur la qualité intrinsèque d'un jeu. Un jeu moyen, c'est jusqu'à 25 %, et les bons jeux, c'est entre 25 et 35 %. Là, nous sommes à 60 %. Et je pense que ça va continuer d'évoluer, même après le déconfinement".


Les deux séries continuent en effet de proposer des courses, comme les World Series à Gênes, pour l'InShore, ou la Transat AG2R, en OffShore.  "Le calendrier officiel est maintenu en virtuel chez nous. Mais on aura aussi des événements créés par nous à l'avenir. La force du jeu, c'est aussi que l'on peut naviguer avec de vrais skippers. Beaucoup de pros s'y sont mis, comme Cammas, Beyou, Samantha Davies. Et c'est cela qui plaît aussi au grand public".

 

Par : Ouest-France

 

Précédement ...

Le Guide OSIRIS

Lire en ligne

Cette page est à vous !

Faites nous parvenir vos communiqués d'annonce de régate ou les résumés de course, accompagnés de belles photos en envoyant un mail à habitable@ffvoile.fr.

Partenaires FFVoile

Fédération Française de Voile
Département Habitable
17 rue Henri Bocquillon - 75015 Paris
habitable@ffvoile.fr