Menu   Espace Licencié   Espace Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Mini-Transat La Boulangère 2019 : Bientôt la fin de l'escale canarienne, top départ de la deuxième étape ce samedi !

[Habitable]  - le 31/10/2019

[Habitable]

C'est ce samedi 2 novembre à 15h08 (heure française) que sera donné le départ de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère, 2700 milles entre Las Palmas de Gran Canaria et Le Marin (Martinique). Ce coup d'envoi marquera la fin de l'escale canarienne pour les 83 marins solitaires ayant bouclé le premier acte au départ de La Rochelle. Retour chez soi, tourisme aux Canaries, repos, check du bateau, bricolage, réparations de dernière minute : chacun s'est occupé à sa manière.

 

Initialement prévu à 13h08 (heure française), le départ de la deuxième étape a été repoussé de deux heures pour des raisons logistiques. Remorquer les Minis depuis le port prend notamment beaucoup de temps. La zone de départ se situera devant la vieille ville de Las Palmas de Gran Canaria (quartier de San Cristobal). C'est donc à 15h08 (heure française) que les concurrents s'élanceront pour le gros morceau de leur aventure transatlantique.

 

A chacun son programme

Depuis leur arrivée à Las Palmas de Gran Canaria, les 83 marins encore en course à l'issue de la première étape ont occupé leur temps de différentes manières. Certains sont rentrés chez eux pour récupérer en famille et/ou reprendre une « activité normale », car nombreux sont les Ministes à avoir une activité professionnelle en plus de s'engager dans la Mini-Transat.

De nombreux skippers sont restés aux Canaries. Certains ont eu un programme essentiellement axé sur le repos et la découverte, même s'il a bien entendu fallu réparer des casses mineures et faire une grande vérification des différents éléments des bateaux. Parmi ces marins « privilégiés », on trouve Christophe Brière. « J'ai pu visiter d'autres îles comme La Palma, la plus à l'Ouest des Canaries. C'est appréciable de faire un break car on vit Mini, on respire Mini, on danse Mini, on chante Mini, on dort Mini ! », dit-il. Simon Tranvouez a également pris le temps de découvrir les alentours. « J'ai pu partir cinq-six jours à Lanzarote avant de préparer la deuxième étape. C'était assez cool, je me sens bien en forme pour repartir samedi », se réjouit-il.

 

Régler les soucis d'énergie

Nombreux sont les marins à avoir subi des problèmes d'électricité car ils avaient opté pour des solutions 100 % solaires qui ne se sont pas révélées aussi efficaces que prévu. Plusieurs marins ont profité de l'escale pour mettre en place une deuxième source de production d'énergie (piles à combustible ou hydro générateurs). L'un des cas les plus emblématiques a été celui de Violette Dorange, qui a vécu un premier acte très compliqué. « Je n'ai quasiment pas dormi entre La Rochelle et Las Palmas de Gran Canaria à cause de ces problèmes d'électricité », raconte-t-elle. « J'étais en tout solaire avec quatre panneaux de 100 watts. Les systèmes qui relient les panneaux solaires entre eux ont été mal faits, un régulateur ne marchait pas bien... Je suis repartie de zéro, j'ai tout refait et j'ai installé un hydro générateur en plus. Je n'ai pas envie de revivre les mêmes galères ! »

 

Mésaventures de dernières minutes

En vérifiant de fond en comble leurs bateaux, les marins ont parfois quelques surprises, à l'instar de Damien Garnier. « Hier j'ai découvert en montant au mât que mon capelage de bastaque était cassé », explique-t-il. « C'est un mal pour un bien car si j'étais parti sans détecter cela j'aurais peut-être tenu trois jours avant de démâter… Je n'ai pas retrouvé la pièce mais je fais tout de même une réparation qui devrait bien tenir. Axel Tréhin (vainqueur de la première étape en proto, ndr) me donne un coup de main pour m'expliquer et réparer avec moi. Je suis rassuré, je serai au départ de Las Palmas, et à l'arrivée au Marin ! »

Toutes les infos : https://www.minitransat.fr

 

Par : Mini-Transat


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports