Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

> Actualités


CFECL - 1ère étape de la Solitaire URGO Le Figaro : Yoann Richomme, héros d'un épisode royal

[Habitable]  - le 07/06/2019

[Habitable]

Usante, interminable, éprouvante, dantesque, épique…, les adjectifs entendus sur les pontons à l'arrivée en disaient long sur cette première étape de la Solitaire URGO Le Figaro 2019 qui reliait Nantes à Kinsale en Irlande. Un premier épisode exceptionnel pour entamer une 50e édition particulièrement attendue, avec pas moins de 9 changements de leaders en 4 jours et des conditions très instables qui ont joué avec le physique et les nerfs des 47 concurrents. Et pourtant, comme dans une parfaite boucle scénaristique c'est bien celui qui avait pris le meilleur départ et mené la flotte dans les tous premiers mètres qui l'a emporté 500 milles plus loin en Irlande. Yoann Richomme (Hellowork - Groupe Le Télégramme), vainqueur de la Solitaire 2016 et spécialiste en trajectoire optimale, s'est imposé pour un peu plus d'une minute devant le surprenant Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir), un bizuth de 21 ans qui a impressionné tout son monde. Le Nantais Pierre Leboucher (Guyot Environnement) complète le podium d'une étape où rien n'est gagné pour le classement général final mais où certain ont perdu très gros.

Premiers milles et premières surprises
On se souviendra sans doute longtemps de la première du nouveau Figaro 3 sur la Solitaire ! Un nouveau bateau qui a une tendance «  à ouvrir le jeu » notamment grâce au spi asymétrique qui oblige à des choix tranchés au portant. Dès les premières heures après le départ, au large de la Baie du Pouliguen et après le passage devant Pornichet, une bulle sans vent à obliger les 47 concurrents à faire des choix et c'est le bizuth Henri Leménicier (Euréka) qui avait créé la première surprise en s'échappant 15 milles devant le reste de la flotte au niveau de Penmarc'h. Mais le peloton avait fini par rattraper l'échappée au large d'Ouessant où, passé le dispositif de séparation du trafic, plusieurs options radicalement différentes se sont dessinées.

Rien ne va plus, faites vos jeux !
A l'Est, Armel Le Cleach (Banque Populaire), en cavalier seule prenait l'option entre la pointe Anglaise et les Iles Scilly, tandis qu'un groupe plus centriste passait un peu plus au large des Iles. Enfin un dernier groupe à l'Ouest, le plus au large, avec un certain nombre de candidats à la victoire finale à sa tête. Finalement, à la faveur d'une bascule à mi-chemin entre la pointe anglaise et le Fastnet ce sont les « centristes » qui ont touché le jackpot et enroulé le phare mythique les premiers.

Déjà des dégâts à l'arrière
A la tête d'entre-eux et vainqueur au final à Kinsale, Yoann Richomme et une histoire étonnante. Remplaçant au pied-levé Charles Caudrelier parti vers d'autre cieux en Ultim il y a moins de 2 mois, c'est avec une préparation très limité que le vainqueur de la Solitaire 2016 est arrivé à Nantes sur la ligne de départ. Mais comme sur la dernière Route du Rhum, qu'il a remportée en Class40 en Novembre dernier, il a su faire parler tout son sens tactique pour aller chercher une deuxième victoire d'étape sur la Solitaire. Derrière lui à l'arrivée une autre belle surprise avec la 2e place de Tom Laperche, qui de haut de ses 21 ans est passé à 1m13s de remporter une étape sur sa première course sur la Solitaire après avoir viré pour la première fois de sa vie le mythique Fastnet ! Derrière lui Pierre Leboucher complète le podium et se place comme l'un des favoris à la victoire finale aux cotés également des « Tontons Flingueurs » Peyron-Desjoyaux-Gautier, respectivement 6e, 8e et 13e de cette étape et qui ont démontré que la vieille garde était bien présente dans les grand rendez-vous ! Plus loin, pour les partisans de l'option Ouest, la Guinness bien méritée à Kinsale aura un gout un peu amer car les écarts au général sont déjà conséquents et certains grands favoris au départ sont déjà loin. Ils seront donc nombreux à l'attaque dès la 2e étape qui emmènera les skippers dès ce dimanche vers Roscoff !

 

Ils ont dit :


Yoann Richomme
(Hellowork - Groupe Télégramme), vainqueur de l'étape :

« Je n'en reviens pas du tout. Il y a deux mois, je ne devais même pas faire la Solitaire alors, me retrouver là à gagner la 1re étape… C'est assez incroyable, encore plus parce que cette arrivée est juste magique. On en a pris plein les yeux tout le long de l'Irlande et ce port me rappelle plein de très bons souvenirs. Notamment ceux de ma première Solitaire où une étape (la 3e, partie de Brest) arrivait ici. J'ai aussi une histoire familiale ici. C'est assez magique… »

 

Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir), 2e de l'étape :

« Je suis tellement content. Tout s'est bien passé pour moi. J'ai globalement toujours été dans le coup mais clairement, ce qui a fait la différence, c'est ma dernière option en mer Celtique. C'est d'autant plus génial que lors de cette première étape, on a fait face à une situation complexe. Pour ma part, j'ai bien regardé les cartes satellites que j'avais et j'ai écouté attentivement la météo de la course. J'ai ainsi réussi à dessiner à peu près la situation qui nous obligeait à aller dans le nord-est. Je ne m'attendais pas à faire un podium sur la première étape de ma première Solitaire. Quand je pense que j'ai joué la gagne jusqu'à la ligne d'arrivée, j'ai presque du mal à réaliser ! Pour moi, c'était presque normal que Yoann soit devant mais j'ai pourtant bien failli le battre. C'est génial ! »

 

Pierre Leboucher (Guyot Environnement), 3e de l'étape :

« C'est cool ! Cool cool cool ! J'aurais signé pour cette troisième place au départ les yeux fermés ! Bien sûr, ça aurait pu être encore mieux mais c'est déjà très bien. Je suis super content de mes choix et de mes options. Le début de course a, certes, été un peu laborieux, mais j'ai réussi à me remettre dans le match après avoir connu quelques soucis sur le bateau. Dans les premiers milles, mon PC s'est mis à ne plus fonctionner. Privé de carto, j'ai donc débuté un peu à l'aveugle avant de me retrouver confronté à des problèmes de télécommande de pilote automatique. Heureusement, j'ai réussi à solutionner tout ça et à poser un peu le jeu à partir de Belle-Ile, même si j'ai fait toute l'étape avec une VHF qui ne marchait pas très bien ce qui m'a empêché de connaître les classements. J'ai donc fait ma course tout seul sans savoir où étaient les copains jusqu'au milieu de la mer d'Irlande. Je me suis souvent posé des questions mais j'ai fait mon truc et il se trouve que je l'ai plutôt bien fait. »

 

Yann Elies (Saint-Michel), 22e de l'étape :

« C'est un peu cher payé, les agios sont élevés cette année. On ne va pas dire que le Figaro est bâché mais quand même, il va falloir se focaliser sur le deuxième objectif de gagner une étape. C'est comme ça, c'est la Solitaire, ça prévient pas. Après Ouessant, on a remis un deuxième coup à gauche et il ne fallait pas. C'était pas dans mon schéma d'aller dans l'Est, donc je ne regrette pas c'est déjà pas mal On n'est pas à l'abri que ça continue à distribuer comme ça sur les autres étapes. Ça met un bon coup de pied dans la fourmilière, c'est quand même pas mal. Moi, je me suis éclaté sur l'eau, jusqu'à ce que j'apprenne que les autres étaient passés avec 3 heures d'avance au Fastnet. Une heure avant, je croyais encore à la victoire ! Maintenant, on va voir la suite et j'aimerais bien gagner une étape car la Solitaire du Figaro, ça va être compliqué ! »

 

 

 

Classement de l'étape 1 (avant jury)

1) Yoann  Richomme - Hellowork - Groupe Télégramme en 4j 3h 35 min 8s à 20h00'08''

2) Tom Laperche - Bretagne CMB Espoir à 1'13''

3) Pierre Leboucher - Guyot environnement à 3'47''

4) Eric Peron - French Touch à 11'05''

5) Corentin Douchet - NF Habitat à 19'52

6) Loick Peyron - Action enfance  à 21'43''

7) Damien Cloarec - @DamienCloarecSkipper à 24'24''

8) Michel Desjoeaux  - Lumibird à 24'33''

9) Martin le Pape - Skipper Macif 2017 à 25'04''

 

Toutes les infos : https://www.lasolitaire-urgo.com

 

Par : FFVoile - T.Tiberghien


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports