Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

> Actualités


Championnat de France Elite de Course au Large - Sardinha Cup : Un plateau de très haut vol !

[Habitable]  - le 29/03/2019

[Habitable]

Première course sur le nouveau Figaro Bénéteau 3, la Sardinha Cup va réunir du 26 mars au 13 avril au Pays de Saint-Gilles Croix-de-Vie 34 tandems de très haut niveau, puisque seront notamment au départ Loick Peyron, Jérémie Beyou, Yann Eliès, Pascal Bidégorry, Samantha Davies, Charles Caudrelier, Mike Golding, Paul Meilhat… Autant de marins qui ont hâte d'en découdre pour cette rentrée des classes qui, au vu du plateau, promet une entame de saison exceptionnelle pour le Championnat de France Elite de Course au Large.


Quantité et qualité

Débuts officiels du Figaro Bénéteau 3, première épreuve de la saison 2019 du Championnat de France Elite de Course au Large, Pays de Saint-Gilles Croix-de-Vie reconnu pour son savoir-faire en matière d'organisation de courses, la Sardinha Cup a visiblement tout pour plaire, puisqu'ils seront 68 hommes et femmes à amarrer leur bateau aux pontons de Port-la-Vie le jour de l'inauguration du village, le 26 mars. De quoi dépasser les espérances d'Estelle Graveleau, directrice du Team Vendée Formation, la structure qui organise cette nouvelle course en double :« Nous savions qu'ils étaient nombreux à vouloir venir s'étalonner sur la Sardinha Cup, mais nous ne nous attendions pas à autant d'inscrits, confirme-t-elle. Nous en sommes évidemment ravis, d'autant que c'est un très beau plateau : quand on voit la composition de certains duos, on se dit qu'ils viennent clairement chercher la victoire et montrer qu'ils sont présents dès les premiers bords officiels du nouveau bateau. On peut donc s'attendre à de très belles bagarres sur l'eau, ce qui rendra la victoire d'autant plus belle. Je pense qu'ils seront tous motivés à l'idée d'inscrire leur nom au palmarès d'une nouvelle course et de la première du Figaro Bénéteau 3. »

De 21 à 59 ans 

68 marins prendront donc le départ le 30 mars de la première des trois étapes de la Sardinha Cup, la Vendée Warm Up - dont 6 femmes (Sam Davies, Cécile Laguette, Clarisse Crémer, Joan Mulloy, Justine Mettraux et la co-skipper de Loick Peyron, annoncée prochainement) - représentant 7 nationalités (France, Irlande, Nouvelle-Zélande, Grande-Bretagne, Suisse, Oman et Italie). Le plus âgé, Loick Peyron (Action Enfance) a 59 ans, le plus jeune, Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir), 21 ans, tandis qu'ils sont15 de moins de 30 ans.

Vendée Globe, Solitaire du Figaro, Route du Rhum, Transat AG2R, Volvo Ocean Race… des marins du large, très expérimentés

Le nombre de victoires remportées par les uns et les autres sur les grandes courses au large donne un aperçu de la qualité du plateau : on comptabilise ainsi au départ de cette Sardinha Cup 11 victoires sur la Solitaire du Figaro, 10 sur la Transat Jacques Vabre, 7 sur la Volvo Ocean Race, 6 sur la Transat AG2R, 3 sur la Route du Rhum, 4 sur la Transat anglaise. 8 skippers comptent une ou plusieurs participations au Vendée Globe : Loïck Peyron, Jérémie Beyou, Mike Golding, Sam Davies, Yann Eliès, Paul Meilhat, Morgan Lagravière et Conrad Colman, les trois premiers ayant terminé sur le podium (Loick Peyron 2e en 1989-90, Mike Golding 3e en 2004-05, Jérémie Beyou 3e lors de la dernière édition).

Des têtes d'affiche, du partage d'expérience, des histoires de famille…
L'arrivée cette année du nouveau Figaro Bénéteau 3 a incité de nombreux marins à venir regoûter à un circuit qui, pour la plupart, les a révélés : c'est le cas de Pascal Bidégorry, associé à Arthur Le Vaillant (Leyton), de Charles Caudrelier qui formera un duo de choc avec Fabien Delahaye (Le Hub by OC Sport), de Jérémie Beyou (Charal) et Yann Eliès (St Michel), qui ont décidé l'un comme l'autre de s'adjoindre les services d'un co-skipper britannique, à savoir Alan Robert et Sam Davies, mais aussi deLoïck Peyron (Action Enfance), qui, comme en 2003 au moment du lancement du Figaro Bénéteau2, ne voulait pas laisser passer l'occasion d'étrenner le nouveau monotype.

Ils auront fort à faire pour rivaliser avec les ténors de la classe qui, ces dernières années, ont trusté les places d'honneur sur le circuit Figaro Bénéteau, comme Gildas Mahé (Breizh Cola Equi'Thé), qui embarque Morgan Lagravière, le duo Alexis Loison-Fred Duthil (Région Normandie), Anthony Marchand, deuxième de la dernière Solitaire, qui fera équipe avec Paul Meilhat (Groupe Royer Secours Populaire), le Skipper Macif 2017, Martin Le Pape, associé à Charlie Dalin,Erwan Tabarly,co-skipper de Pierre Leboucher sur Guyot EnvironnementJustine Mettraux (TeamWork), qui naviguera avec Gwénolé Gahinet, Xavier Macaire (avec Achille Nebout sur Groupe SNEF) ou «les deux Corentin», Douguet et Horeau (NF Habitat).

Plusieurs duos ont joué la carte du partage d'expérience, avec un marin chevronné associé à un novice sur le circuit : Nicolas Lunven sera ainsi à la barre d'un des deux Figaro Bénéteau aux couleurs d'Oman Sail avec l'Omanais Sami Al ShukailiBenjamin Dutreux avec Vincent Domand (Team Vendée Formation)Yoann Richomme avec Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), Eric Péron avec le Britannique Will Harris (Hive Energy)Thomas Rouxel et Ronan Treussart accompagneront respectivement Lois Berrehar et Tom Laperche sur les deux bateaux de Bretagne CMB, Mike Goldingfera son retour au large et ses débuts en Figaro aux côtés de l'Irlandaise Joan Mulloy (Atlantic Youth Trust), tandis que Gildas Morvan, sur Niji, offrira l'opportunité à son fils Gaston, 21 ans, de disputer sa toute première course au large.

Ce dernier sera d'ailleurs l'un des 21 bizuths en Figaro Bénéteau de cette Sardinha Cup, dont la vocation est justement de se poser en «course école des métiers de la voile sportive ». Le décor est planté, les organisateurs peaufinent les derniers détails pour réserver le meilleur accueil aux marins et à leurs équipes et leur proposer un parcours sportif à la hauteur de leurs attentes. « C'est un beau challenge de recevoir autant de monde, notre objectif sera de faire en sorte que tous soient contents d'être là, nous avons la chance de nous appuyer sur une équipe compétente au sein de Team Vendée Formation », conclut Estelle Graveleau.

 

Paroles de marins :

Yann Eliès (skipper de St Michel) : « Je suis vraiment impressionné par le plateau de cette Sardinha Cup, l'arrivée du Figaro Bénéteau 3 a créé l'effet escompté, à savoir un énorme appel d'air pour la classe, avec l'arrivée ou le retour de plein de marins de renom, c'est génial. Nous avons hâte avec Sam Davies de nous confronter à tous ces grands noms de la voile, le défi est passionnant. Ce sera notre première course ensemble, j'ai été impressionné par la façon dont elle a mené son IMOCA l'année dernière, elle revient en force avec des ambitions sportives, ça me va bien, et c'est très agréable de naviguer avec elle. C'est aussi super sympa de retrouver Saint-Gilles Croix-de-Vie, ça me rappelle mes débuts en Figaro avec le Vendée Défi, c'est symbolique.»

Justine Mettraux (skipper de TeamWork) : « Le format de la Sardinha Cup me plaît bien, avec plusieurs étapes proches du format de celles qu'on dispute sur la Solitaire du Figaro, ça va être de la navigation au contact, nous allons pouvoir comparer les performances des bateaux et voir ce qu'il faudra travailler par la suite. C'est bien de démarrer sur le Figaro Bénéteau 3 en double, ça permet d'avoir une double analyse, j'ai choisi Gwénolé (Gahinet) parce qu'il a fait ses preuves sur le circuit, je suis sûre qu'il va m'aider à progresser sur le bateau. Cette Sardinha Cup s'annonce un bel événement, je suis contente de retrouver Saint-Gilles Croix-de-Vie où j'avais terminé ma Solitaire l'année dernière sur une bonne note.»


Charles Caudrelier (skipper de Le Hub by OC Sport) : « Cette Sardinha Cup est pour moi l'occasion de revenir à mes premières amours, puisque c'est mon retour sur le circuit Figaro. C'est génial, la régate va être d'un niveau incroyable avec un plateau exceptionnel sur les nouveaux Figaro Bénéteau 3, tout le monde repart à zéro, ça s'annonce super intéressant pour nous mais aussi pour ceux qui vont suivre la course. Avec Fabien (Delahaye), on va essayer de gagner, mais l'objectif sera aussi de continuer à comprendre le bateau. Il y a beaucoup d'inconnues, notamment sur les voiles, nous ne savons pas si nous avons fait les bons choix.»

Pascal Bidégorry (co-skipper d'Arthur Le Vaillant sur Leyton) : « Avec Arthur, l'idée sur cette Sardinha Cup, c'est d'avoir une approche solitaire de l'utilisation du bateau, tout en étant en double, l'objectif est de le préparer pour la suite de la saison, et notamment pour la Solitaire du Figaro. Nous tenterons aussi de performer au mieux sur une épreuve où quasiment tout le monde est là, ça s'annonce intéressant. Personnellement, je suis ravi de revenir à Saint-Gilles Croix-de-Voie où j'ai passé des hivers entiers il y a un paquet d'années et où on a toujours été accueillis royalement, je me réjouis de revoir tout ce petit monde.»

Gaston Morvan (Niji) : « Je suis très impatient de courir la Sardinha Cup car ça va être ma toute première course au large, ça fait quelques années que j'en rêve. Je vais débuter dans des conditions idéales, puisque je serai avec mon père qui a plus de vingt ans d'expérience sur le circuit, c'est très rassurant. Avec 34 bateaux au départ, ça va être magique, je ne peux pas rêver mieux comme première expérience. Notre objectif sera de valider en course tout le travail effectué en entraînement. Et ce serait vraiment génial de faire un Top 10, d'autant que j'ai envie de trouver un partenaire en vue de l'année prochaine en Figaro, il y a de l'enjeu pour moi.»

 Suivre la course : https://sardinhacup.com

Copyright Photo : Alexis Courcoux

 

Par : Sardinha Cup


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports