Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

> Actualités


Le Grand Prix de l'Ecole Navale : encore plus de 1000 régatiers attendus en 2019 !

[Habitable]  - le 10/12/2018

[Habitable]

C'est sur le Nautic de Paris que s'est déroulée la présentation du prochain Grand Prix de l'Ecole Navale. Cet événement majeur de la saison monotype, se déroulera du 30 mai au 1er juin 2019, à l'occasion du week-end de l'Ascension. Créée en 2002, l'épreuve occupe une place à part dans le calendrier sportif. Le site militaire de l'École navale, à Lanvéoc, est le centre névralgique mais la compétition rayonne dans toute la Presqu'île de Crozon et même jusqu'à Brest de l'autre côté de la rade. Depuis 2009, le GPEN illustre la qualité de la relation entre la FFVoile et la Marine nationale, deux acteurs majeurs de la mer. La Fédération Française de Voile  a en effet choisi d'en faire un moment fort de la saison sportive monotype en y attribuant sept titres de champions de France.

« C'est un concept unique » explique Alain Daoulas, commissaire nautique qui rappelle que l'épreuve est celle « de l'égalité des chances ». Car la monotypie, pierre angulaire du Grand Prix de l'Ecole Navale, offre les régates les plus disputées qui soient. Dans chacune des 16 classes représentées, les bateaux sont identiques et seule la valeur des équipages fait la différence.

Mais la singularité du Grand Prix de l'Ecole Navale est également à terre puisque c'est la seule épreuve nationale à proposer une organisation sportive de qualité  et un dispositif d'hospitalités. Autrement dit, tout le monde est logé à la même enseigne, grâce aux partenaires privés et institutionnels, avec le soutien de nombreux acteurs locaux et du monde associatif local. Cette offre unique permet de limiter les coûts et de balayer bon nombre de problèmes logistiques afin que les équipages puissent se concentrer sur l'essentiel : la régate.

Franck Cammas, qui y a déjà pris part, a accepté avec plaisir le rôle de parrain. Le champion français rappelle que l'école avait accueilli son Team France dans la dernière ligne droite de sa préparation à l'America's Cup. Car cette institution, si elle forme des militaires est aussi capable d'accueillir et d'amener ses champions au plus haut. Les médaillés olympiques Camille Lecointre, en dériveur, ou Pierre Le Coq, en planche à voile, naviguent d'ailleurs en portant les couleurs de l'armée,  tout comme Jérémie Mion, Champion du Monde de 470 et au même titre que 7 autres athlètes de l'Équipe de France actuelle.

Changement notable par rapport à l'année dernière, les Multi50 disputeront leur championnat de France - à Brest - avec un peu d'avance, c'est en effet du 9 au 11 mai que les spectaculaires multicoques doivent se confronter en rade de Brest.

Ils ont dit :

Vice-amiral d'escadre Jean-Baptiste Dupuis (Directeur du Personnel Militaire de la Marine) :
« Le Grand Prix de l'Ecole Navale est un concept innovant depuis sa création en 2001 et il a su être évolutif puisque chaque édition a amené des nouveautés en se montrant toujours accueillant pour les nouvelles séries. Ce développement fait du Grand Prix de l'Ecole Navale une classique incontournable, grâce au partenariat avec la FFVoile et la labellisation de championnat de France monotype. Il est important pour nous car il contribue au renforcement du lien armées - nation. »

Frédéric Damlaincourt (Président de l'AGPEN) :
« Le Grand Prix de l'Ecole Navale est un évènement très spectaculaire. L'engagement physique et la détermination font partie des valeurs militaires et la voile, c'est les deux. J'ai été 17 ans embarqué et j'ai pu remarquer que les voileux ont un sens nautique plus développé que les autres même si nous n'avons plus beaucoup de bateaux à voiles dans l'armée. Pour nous, c'est un évènement sportif avant d'être un événement militaire. Nous sommes très attachés à ce que l'épreuve reste la plus grande compétition de monotype habitable en France. C'est un statut que l'on souhaite conforter. »

Contre-amiral Eric Pagès (Directeur Général de l'École Navale) :
« Le Grand Prix de l'Ecole Navale est une matérialisation du lien entre l'armée et la nation ainsi qu'entre l'armée et le milieu de la voile au travers d'un Grand Prix qui est ouvert à tous. Cette année, nous allons faire une journée Portes Ouvertes à l'école. Nous allons recevoir les civils qui veulent bien nous découvrir. Ils pourront découvrir le plan d'eau magnifique et l'Ecole elle-même qui est tournée vers la mer. Car nous formons des officiers de marine mais nous faisons aussi des recherches pour les PME - PMI qui sont tournées vers la voile. On se pose beaucoup de questions sur les interactions fluides - structures et cela a des déclinaisons. Par exemple lorsque l'on accueille Franck Cammas lors de sa préparation pour l'America's Cup. On discute avec lui de ce qu'il veut, de la manière dont il veut régler son foil. C'est une interaction directe avec le monde de la voile de compétition. »

Henri Bacchini (Vice Président de la FFVoile) :
« C'est le plus beau rassemblement de monotypes en France et dans toute l'Europe de l'Ouest. Il s'est construit depuis maintenant 18 ans. C'est un Grand Prix extraordinaire qi est basé sur les valeurs. Ce sont les valeurs inscrites sur tous les bateaux de la Marine Nationale : valeur et discipline, honneur et patrie. Je crois que tous ces gens honorent notre pays. Le succès n'arrête pas de se démentir car le Grand Prix de l'Ecole Navale bat des records de participation chaque année. (…) La Marine, c'est le soutien logistique de la République et pour nous, Fédération Française de Voile, c'est un de nos grands partenaires qui nous aident à préparer les Jeux Olympiques. »

Fortuné Pellicano (Adjoint au maire de Brest) :
« C'est un rendez-vous important car c'est une longue histoire entre Brest et son territoire. On ne peut pas imaginer que Brest ne soit pas partenaire de ce Grand Prix qui met en valeur à la fois cette rade magnifique qui est connue dans le monde entier et la vocation maritime de Brest dans la voile sportive. Il faut comprendre que Brest et la Marine Nationale ne font qu'un. Quand la Marine Nationale, lors des fêtes maritimes, nous permet d'ouvrir la Penfeld pour permettre à des milliers de visiteurs de mieux connaître Brest, ça met en valeur tout le territoire. Lorsque la Marine, via L'Ecole Navale, nous sollicite, comme c'est le cas depuis plusieurs années pour être un partenaire majeur du Grand Prix de l'Ecole Navale, ça renforce encore cette unité. C'est beaucoup plus qu'un lien. C'est une histoire qui a commencé il y a longtemps, avec Richelieu, qui continue et qui continuera. »

Christophe Gaumont (Principal Race Officer) - Capitaine de Corvette, Réserve citoyenne
« Le Grand Prix de l'École Navale est le championnat de France de la FFVoile. C'est la FFVoile qui, avec la Marine Nationale porte l'événement avec un investissement humain notable. C'est un defi logistique et sportif unique pour ce championnat réparrti sur 5 sites, avec de nombreuses séries monotypes a des coûts très raisonnables. Et tout le monde se plie de bon cœur à l'organisation militaire ! Il y a une forte participation de jeunes et d'anciens qui reviennent et ça reste une régate de très haut niveau. Les valeurs du Grand Prix sont la régate et le respect des règles. Cette année, nous attendons encore environ 200 bateaux avec en plus une épreuve handivoile. Les Diam 24 od seront à nouveau présents sur le rond de l'École navale pour une régate très qualitative. On se tourne encore plus vers le grand public avec une journée Portes Ouvertes. »

Interview de Franck Cammas, parrain de l'événement
« On a des liens assez étroits avec l'École navale. On a été accueillis pendant plusieurs mois et ils nous ont vraiment ouverts leurs portes. Ca nous a permis de nous préparer la Coupe de l'America efficacement sur le plan d'eau de Lanvéoc.  J'ai participé une fois, en Diam 24, et je trouve que c'est une épreuve vraiment sympa, bien organisée avec des gens très motivés dans l'équipe d'organisation. Il y a un vrai lien naturel qui se fait avec l'encadrement de l'École navale. Je suis donc très heureux d'y apporter ma contribution. »


Les séries engagées :
Multi 50*, J80*, Diam24OD*, First 18*, Corsaire*, Open 570*, Muscadet*, First 24, Flying fifteen, Gibsea Plus, Fareast 28, Fareast 19, Mach 6.50, Classe Pogo, Open 5.0, Handivoile
* Série faisant l'objet d'un titre de champion de France

Plus d'infos : www.gpen.fr

 

Par : Sillages Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports