Menu Espace licencié Espace club
Decouvrez les Ecoles de Sport de la Voile Fédération Francaise de Voile FFVoile.fr

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

Dernièrement

  • Championnat de France Vague Classement général
    Du 01/02/2017 au 15/11/2017
    FFVOILE - [Web]
  • Championnat de France de Match Racing Espoirs
    Du 16/11/2017 au 19/11/2017
    AMRA - ANTIBES [Web]

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

MDS, Assureur de la FFVoile et de ses licencies

> Actualités


Les Bleuets : présentation de la délégation 2017

[Voile légère]  - le 08/11/2017

[Voile légère]

Du 9 au 12 novembre, les Bleuets vont se retrouver à l'ENVSN à Quiberon pour un stage de préparation et de cohésion. Nous avons rencontré Loïc Billon, cadre technique fédéral en charge du Dispositif Relève de la FFVoile (ex Bleuets et France Jeune), qui nous a parlé de la délégation qui sera envoyée au Championnat du Monde Jeunes.

Les Sélectionnés

420 Filles : Violette Dorange (SRR), Camille Orion (SRR)

420 Garçons : Enzo Balanger (CN La Tremblade), Gaultier Tallieu Gueydan (CN La Tremblade)

29er Filles : Maïwenn Jacquin (SNO Nantes), Enora Percheron (SNO Nantes)

29er Garçons : Theo Revil (CNBPP), Gautier Guével (CVAN)

Nacra 15 : Doran Gouron (SN Locmariaquer)-Le-Roch, Axel Nicoleau (SN Locmariaquer)

RSX Fille : Olivia Rosique (YCMC)

RSX Garçon : Tom Arnoux (YCPR)

Laser Garçon : Léo Maurin (USAM Voile Brest)

Comment avez-vous édité le règlement de sélection ?

Tout d'abord on a voulu valoriser les performances internationales. Un jeune qui arrive à performer sur une épreuve internationale est un potentiel médaillable pour les Youth Sailing World Championships.

Ensuite nous voulions être sûrs d'envoyer notre meilleur représentant français sur l'épreuve. Ainsi, nous avons décidé que dans le cas où aucun coureur français ne se détacherait vraiment des autres sur le plan international, la décision serait prise sur le championnat de France Espoirs.

Peux-tu nous présenter la délégation française ?

Les trois quarts des sélectionnés ont entre 16 et 17 ans et seulement 4 coureurs ont 18 ans. Cette délégation qui est encore jeune, a pourtant une expérience internationale intéressante.

La plupart des coureurs sont encore au stade de formation. Pour beaucoup d'entre eux, le Youth Sailing World Championship sera la première compétition où ils seront les uniques représentants de la France.

En RSX, Tom  est habitué à naviguer aux avant-postes. Il a régulièrement été sur des podiums internationaux en U15 et U17. Olivia, elle, a un fort tempérament et un réel engagement ce qui en fait une des leadeurs mondiales dans sa catégorie dans les vents médiums à fort et gagne en polyvalence dans les vents plus légers.

Violette et Camille en 420 sont encore très jeunes mais ont déjà remporté la médaille de bronze l'an dernier en Malaysie. Elles seront une des prétendantes à la victoire. Enzo et Gaultier ont quant à eux eu des résultats cet été qui sont plutôt encourageants pour Sanya. Ils ont notamment été 3ème du mondial U17 en 2016 en Italie.

Du côté des 29er, Théo et Gautier font partie des leaders mondiaux. Après une deuxième place à Kiel, ils ont terminé 3ème du championnat du monde cet été aux USA. Les filles, Maiwenn et Enora dont ce sera la deuxième sélection, sont souvent dans les 5 premières filles au niveau international et ont régulièrement été sur les podiums lors des Eurocup 2017. Elles sont donc capables de faire une belle performance lors de ce championnat.

En Nacra 15, Doran et Axel n'ont que quelques semaines pour découvrir le support car c'est en SL16 qu'ils naviguent depuis un an. Ce sont cependant de vrais régatiers avec des expériences de podiums. Doran, le barreur, est notamment champion du monde d'Open Bic. Ils bénéficient d'un gros volume de navigation au sein de l'ENVSN supervisé par un collectif d'entraîneurs FFVoile/ENVSN/club et de Manon Audinet (membre de l'EDF de Nacra 17). A leur côté, nous avons associé un groupe de 5 équipages mixtes qui préparent les prochains JOJ 2018.

Léo, qui va représenter la France en laser radial masculin a lui aussi de très grandes qualités de régatier et l'a démontré lors du Mondial Radial 2017 et Européen 4.7 en 2016. Il va être l'outsider de la série et il peut aller chercher une belle performance.

Quels sont les objectifs individuels et collectifs ?

Il n'y a pas d'objectifs fixés. Tous ont la capacité de monter sur des podiums individuellement. Ils connaissent leurs points forts et la concurrence. Maintenant, dans le temps qu'il nous reste, il va falloir ajuster la préparation physique, faire les gammes au niveau technique/vitesse et encore travailler sur les points forts de chacun pour arriver le mieux préparés possible et tout donner.

L'important sera d'arriver frais avec de l'envie, et tout devrait bien se passer !

En ce qui concerne le trophée des nations, cela fait plusieurs années qu'on ne l'a pas gagné. L'objectif prioritaire reste individuel, mais on sait que depuis 3 ans on est à quelques petits points de la victoire. Cela se joue sur une journée (en 2016 nous n'avons pas très bien entamé la première journée du championnat, nous finissons à moins de 20 points du premier sur plus de 200 points), une seule course peut faire la différence entre une place de 5 et un podium voir une place de 3 et un titre. On est la nation la plus régulièrement dans les 3 premiers depuis des années donc ça serait une belle récompense si on arrivait à l'avoir ! Ils ont toutes et tous le potentiel pour briller individuellement et donc revenir avec le trophée des nations. Ça serait également une récompense pour ceux qui sont restés en France, les partenaires, leurs coachs, les clubs, la fédération et mettrait avant la grande qualité de la formation française.

Qui sont les entraîneurs qui vont accompagner cette délégation ?

Les entraineurs présents sur ce championnat seront Philippe Boudgourd, Fabien Cadet et moi-même. C'est une équipe qui a de l'expérience de coaching sur cette épreuve et qui en connait les rouages. La particularité de ce championnat est qu'il faut rendre le sportif le plus autonome possible (les coachs seront tous sur un même bateau et n'auront pas un zodiac individuel pour suivre leurs propres coureurs) et lui donner rapidement les clés du jeu. La majeure partie du travail va se dérouler en amont. Notre rôle est de garder chacun dans sa zone de performance, ne pas sortir de l'évènement, baisser les bras, ou être euphorique. C'est un championnat atypique mais qui se rapproche de ce qui se fait au niveau des JO, c'est une belle étape pour ceux qui voudront continuer l'aventure olympique et pourquoi pas participer aux Jeux de Paris 2024.

Quelles sont les prochaines étapes maintenant que la délégation est formée ?

Chaque coureur va continuer à s'entraîner sur son site d'entrainement avec son entraîneur et dispose d'un programme individuel. Chacun va également continuer à participer aux régates régionales, nationales et internationales de leur série (les Nacra 15 ont eu un championnat d'Europe à Medemblick et les 29er ont participé à la dernière étape du circuit Eurocup sur le Lac de Garde en Italie). Le stage collectif de préparation qui va se dérouler 9 au 12 novembre à Quiberon a pour but principal de donner les clés, les recettes de cet évènement, anticiper ce qu'ils/elles vont vivre sur place (logistique, plan d'eau, règles spécifiques, acclimatation,…) puis de capitaliser sur ce que chacun a vécu ou a mis en œuvre pour performer cette année puis lors du YWS de 2016. La transmission des éditions passées est importante pour continuer à capitaliser. Tout cela sera fait dans un esprit de cohésion de groupe et dans le but de mieux se connaitre pour que chacun apporte à l'autre, trouve sa place pour produire la meilleure performance. Toute la planification a été calculée afin que la préparation n'empiète pas sur les études des jeunes.

D'ici le début du championnat il nous reste assez de temps pour faire une préparation minutieuse. Ce championnat pourrait être comparé à des mini jeux olympiques et la préparation se gère dans les moindres détails. En tout cas, avec les sélections qui se sont déroulées durant l'été et une épreuve qui aura lieu fin décembre, les jeunes ont encore du temps pour monter en puissance et ainsi vivre une belle aventure sportive et humaine.

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports