Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Junior et Llanoria remportent le Mondial des 6M JI à la Trinité-sur-Mer

[Habitable]  - le 08/06/2015

[Habitable]

Lors d'une spectaculaire épreuve de force à deux manches sous des brises légères, l'enfant du pays, Yann Marilley, et son équipage, Nicolas Berthoud, Kaspar Schadegg, Philippe Durr et Alexandre Nicole, à bord de Junior, un Pelle Petterson de 1981, a revendiqué le titre du Championnat du Monde 2015 des Six mètres, organisé par la Société Nautique de la Trinité-sur-mer. C'est la deuxième fois que le nom de Yann Marilley aura été gravé sur le Trophée de la Coupe du Monde de Six Mètres, la première fois étant en 2011 à Helsinki. Junior a par ailleurs déjà emporté le trophée pas moins de trois fois, en 1999, 2007 et 2011. 

La Division des Classiques, réunissant les yachts construits avant 1965, a, elle aussi son vainqueur dans un final très serré, avec l'élégant Llanoria, un plan Olin Stephens de 1948, à Peter Hoffman. Skippé par Éric Jespersen et son équipage composé de Herb Cole, Peter Watkins, Kris Bundy , Peter Hoffmann et Matthew Henley il est au final le gagnant. C'est la deuxième fois qu'Eric Jespersen gagne le prestigieux Trophée Djinn de la Division des Classiques, la première étant à Rhode Island en 2009. 

Avec les espoirs de toute la Trinité reposant sur ses épaules, Yann Marilley est entré dans la dernière journée des courses de la Division Open avec juste un point d'avance sur Sophie II, son concurrent le plus proche, appartenant à et skippé par Hugo Stenbeck et son équipage : Martin Westerdahl, Stu Argo, Bernardo Freits et Alvaro Morihno. 

Yann Marilley reprend l'histoire : "Nous n'avions qu'un point d'avance sur Sophie. Nous étions très calmes, car nous naviguons ensemble depuis huit ans, nous nous connaissons tous et savons que notre bateau est bon tout comme notre équipage. Nous connaissons Sophie très bien aussi parce que cela fait longtemps que nous courons contre elle. Nous avons pris un bon départ en ayant Sophie sous contrôle, nous avons passé trois bateaux à la première marque et avons finalement pris la tête dans les derniers vingt mètres avant la ligne d'arrivée, ce qui a mis Sophie sous pression. Dans la deuxième course, sachant qu'on voulait partir à droite, notre départ n'a pas été terribles mais nous avons bien fait car nous avons repris le contrôle et ainsi pu remonter à la troisième place et gagner le championnat. En bref, un bon jour et un grand soulagement !"

Sophie II a fini la course finale en quatorzième place, se plaçant ainsi second au tableau général de la Division Open à sept points de Blade, appartenant à Reiner Muller et skippé par Steve Kinsey. Ce n'est pas très souvent que vous vous trouvez en extase en terminant troisième dans un championnat important, mais Reiner Muller était ravi du résultat. "Nous venons d'arriver troisième aux Mondiaux des Six Mètres avec un bateau qui nous a coûté que 30,000 £." dit-il avec un énorme sourire après les courses. "Nous avons acheté le bateau pour 14,000 £ et ensuite dépensé encore 2,000 £ avant le Championnat d' Europe 2014 à Falmouth. Seulement quatre courses avaient été courues, ne permettant pas de valider ce championnat, nous étions quatrièmes avec un bateau de 16,000 £ et deux ou trois nouvelles voiles. Cet hiver nous avons dépensé encore 10,000 £ pour des réparations donc nous avons dépensé à peu près £30k pour arriver troisième dans les Mondiaux. Il y a beaucoup de bons bateaux qui ne naviguent pas, mais qui ont un grand potentiel, c'est donc facile de s'impliquer ». 

Dans la Division des Classiques, Llanoria a commencé la journée à égalité avec Titia, appartenant à Andy Postle, un plan David Boyd de 1952, et mené par l'équipage comprenant Brian Pope, Chris Webber, Jeremy Hartley et Neil "Jaffa" Harrison. Les deux bateaux ont pratiquement pris le départ de pair à la septième manche et à la marque un Llanoria se trouvait à la tête de la flotte avec Titia sur ses talons. L'équipage de Titia a donné son tout pour réussir un dépassement, mais Llanoria a maintenu son avantage pour entrer dans la huitième manche, c'est-à-dire la dernière course, en menant d'un seul point. 

Llanoria a pris la bonne décision de partir directement à droite sur la ligne du départ de la huitième course alors que Titia est parti à gauche, tactique qui l'a menée aux oubliettes. Naviguant par un vent arrière mollissant lors de la dernière manche de championnat, Llanoria a gardé une avance lui permettant de surveiller son rival de loin et de décrocher aisément la sixième place et la victoire dans la Division des Classiques. Titia a finalement terminé vingtième, de loin son pire résultat de la série, prenant la deuxième place sur le podium à six points derrière Llanoria et trois devant le troisième, Gallant KC10, skippé par Ben Mumford. 

Après les courses, Peter Hoffman a fait l'éloge de son équipage. "La troisième fois c'est la bonne. Nous avons essayé deux fois auparavant en arrivant deuxième et troisième. Cette victoire des Mondiaux est un rêve. Kris a commencé à naviguer avec Llanoria quand il était à l'université et était à bord lorsqu'elle a été endommagée en 1984 [le bateau a été sauvé par le père de Peter Harry qui, à un moment donné, a possédé sept Six Mètres, les sauvant ainsi d'une destruction certaine]. Eric a couru sa toute première régate internationale sur l'étrave de Llanoria lors des Mondiaux de 1979 à Seattle et Herb est avec nous depuis environ quatre ans maintenant.

Interrogé sur sa participation avec Llanoria pour le Championnat du Monde des Six en 2017 dans sa ville natale de Vancouver, Peter a partagé un petit secret avec nous. "Llanoria courra certainement, mais pas avec cet équipage. A sa place nous réunissons déjà une équipe féminine de premier ordre pour faire courir le bateau. Nous avons quelques marins féminins remarquables dans la région de Vancouver ayant une grande expérience des bateaux olympiques et grands bateaux et nous voulons les intégrer à Llanoria dès que possible. Ainsi elles auront l'opportunité réelle non seulement d'être les premières d'une équipe féminine à courir les Mondiaux des Six mètres, mais aussi celle de pouvoir ainsi prétendre à la victoire.

Les résultats 
 
Open Division  

1.  FRA177 - Junior - Yann Marilley - 6,1,1,2,1,(9),1,3 = 15 pts
2.  SUI32 - Sophie II - Huge Stenbeck - 7,4,2,1,4,1,2,(14) = 22 pts
3.  CAN111 - Blade - Steve Kinsey - 1,2,4,6,6,2,7,(12) = 29 pts
4.  GER118 - Courage X - Alba Batzill - (13),6,5,10,4,5,4,1 = 35 pts
5.  GBR86 - Scoundrel One - Bertie Bicket - 3,(12),3,4,10,8,5,6 = 40 pts
6.  FRA107 - Tsigane - B Berthier/N Driss - 9,1,8,8,2,4,(20),2 = 44 pts

Classic Division

1.  USA83 - Llanoria - Eric Jespersen - 5,5,2,4,1,4,1,(6) = 22 pts
2.  GBR22 - Titia - Andy Postle - 3,3,10,1,3,6,2,(20) = 28 pts
3.  KC10 - Gallant - Ben Mumford - (17),1,1,17,2,3,4,1 = 29 pts
4.  US55 - Lucie - Matt Brooks - 9,(11),8,3,8,1,5,2 = 36 pts
5.  N71 - Flapper - Lars Guck - 4,4,3,1,2,5,(14),5 = 38 pts  

Cliquez ici pour voir les résultats complets 

 

 

Par : International 6 Metre World Championship 2015


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :