Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Combat de chefs chez les Osiris lors de la 5ème édition de l'Armen Race

[Habitable]  - le 19/05/2015

[Habitable]

Concept unique sur la façade Atlantique, l'ArMen Race s'affirme d'année en année comme le « Fastnet Breton ». Que l'on soit skipper professionnel ou régatier aussi amateur que passionné, cette véritable course au large est un défi sportif à part entière. Ce tracé exigeant entre la Trinité, l'Occidentale de Sein, Belle île et Yeu, pour le grand parcours, offre de belles opportunités stratégiques et, lorsque la météo se révèle capricieuse, comme ce fut le cas lors de cette cinquième édition, le jeu technique n'en est que d'avantage pimenté.

Ce sont donc 157 équipages qui ont pris leur envol, vendredi au petit jour. Du Mini 6,50 au MOD 70, en passant par Pen Duick III, les Imoca, le VOR 60, les Multi 50 et 30 ainsi que la foule d'Osiris : tous ont pris la mer pour 20 à 40 heures de course. Parmi eux, de grands noms de la course au large, comme Lalou Roucayrol (Arkema région Aquitaine), Sidney Gavignet (Oman Sail) ou encore Erwan Le Roux (Fenêtré A - Prysmian) mais surtout de très nombreux amateurs passionnés, à la recherche du plaisir du grand large.

Trois parcours tracés pour cette édition 2015 de l'Armen Race

Afin de regrouper l'ensemble des arrivées samedi dans la journée, une échelle de parcours, a été mise en place, en fonction des vitesses de chacun. Un long de 320 milles pour les bateaux les plus rapides, un court de 216 milles pour les Multi 30, les Class40, les OH ArMen. Et, grande nouveauté de cette 5ème édition,  « La nuit de l'ArMen », un tracé qui a rassemblé tous les bateaux les moins rapides de la flotte. Ces quelques 45 concurrents ont enroulé une marque de parcours au large des Glénan avant de redescendre via Belle Ile, le sud d'Houat et Hoedic.

Et sur le parcours de 216 milles, c'est une intense bataille tactique qui a eu lieu autant sur la montée au près, que sur la descente, au portant avec des options très marquées au large notamment. Au final, Le Pogo 40 Canahbaque a toujours pointé dans le trio de tête, au coude à coude avec trois Pogo 12,50 Bevrenn, Aloha et Sweet Lili, ainsi que le Figaro 2 Pari Voile.

L'édition 2015 de l'Armen Race a une fois de plus tenu ses promesses, malgré des conditions météo complexes, il y a eu de la stratégie et comme chaque année ce format de course hauturière n'a pas fini de régaler les coureurs.

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :