Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

SNIM 2015 : Une belle réussite pour la 50ème édition !

[Habitable]  - le 07/04/2015

[Habitable]

Premiers de classes

C'est l'heure des récompenses. Celle des médailles, des coupes, des accessits... parce que tout le monde a été récompensé par cette belle course.

Chez les IRC 1 et 2, Jean-Jacques Chaubard et Team Vision Future, champion de France en titre, atteignent leur objectif et remportent le pompon, devant les pensionnaires de la SNM que sont le Glen Ellen V (premier IRC 2) de Jol Xiberras et l'Alizée de Laurent Camprubi.

Chez les IRC 3Jin Tonic Sequel et Bernard Daurelle, habitué de la SNIM et fers de lance de la Nautique, s'imposent de belle manière, devant les Hyérois d'Euro-Voiles (Denis Infante) et Tip (La Grande Motte, Gilles Pages).

Chez les IRC 4, la course fut intense avec 27 concurrents et 7 manches (6 retenues). Frédéric Nicaise et Sun Day coiffent sur le fil, ce dernier jour, Almogaver (Antoine Illes) etAtlog (Christophe Heurtault).

Chez les IOR, un podium 100% SNM avec le Clipper MC Kertios 3 de Franck Bourriot, l'Aphrodite 101  de Marc Devèze et le Drac Fantome de Frédéric Breysse.

En Grand Surprise, Jérôme Gorce et Banque Populaire PC remportent la mise avec un seul point d'avance malgré 7 victoires en 11 courses (9 retenues). Son suivant, Team Winds Cours Y Vite de Loc Fournierfoch signe une impressionnante série de 2ndes places pour une seule victoire. L'AS Areva de Christophe Dupin complète le podium.

Laurent Camprubi décline les plaisirs !

Il est dans la course. Dans les courses, même. Laurent Camprubi, le skipper du XP44Alizée est un compétiteur et la performance est son objectif. Cette SNIM, il la vit à fond, surtout sur l'eau. C'est vrai que c'est dur. Au niveau des bateaux, déjà, puisque si on est passé en IRC2 l'an dernier, histoire de laisser les grosses unités se battent entre elles. On se retrouve quand même avec elles sur l'eau, faute d'un nombre suffisant de concurrents pour faire deux flottes distinctes, une en IRC1 et l'autre en IRC2. Ensuite, avec plusieurs jeunes dans l'équipage, pas facile de gérer les conditions de vent. Le premier jour, affronter des 20-30 nœuds de vent avec un équipage un peu vert était compliqué. Mais en gagnant le côtier dimanche, on s'est remis dans le coup...

Courir sous les couleurs de la Société Nautique, il en tire une certaine fierté. Même si, le plus souvent, il doit ferrailler avec d'autres bateaux battant pavillon de la SNM. CommeGlen Ellen V qui l'a devancé de trois points la saison dernière pour remporter le Championnat de la Méditteranée en IRC2. Mais Laurent Camprubi sait très bien que cette année, ce sera encore difficile de lui passer devant.

Cependant, le skipper marseillais nourrit un autre projet. En fait, l'entreprise est plutôt bien avancée. Depuis le mois de novembre, il s'entraîne sur Figaro. Une discipline en endurance extrême. On se découvre soi-même, c'est très intéressant... L'objectif de la saison, c'est la Generali Solo en septembre. Plus loin, sans doute, la Transat AG2R avec son ami d'enfance François Pailloux. Je fais le maxi pour bien me préparer. Et remercier la Nautique qui me soutient.

Quel que soit le bateau, Laurent Camprubi se bat...

Jérôme Gorce, vainqueur en Grand Surprise sur Banque Populaire Provençale et Corse

Avec 7 victoires en 11 manches, le vainqueur de la monotypie en a mis plein les yeux à tout le monde. Mais il en a pris plein les mirettes aussi. Avec 18 bateaux, tous préparés par Team Winds, c'était vraiment intéressant. On a eu des conditions très agréables, très variées allant du 35 nœuds au petit temps. En plus, la bagarre a été rude. Quant à équipage, on n'avait jamais navigué tous ensemble mais l'alchimie a vite été trouvée. On a pris beaucoup de bonheur sur l'eau, que du positif... Le skipper languedocien (cadre à la Banque Populaire Provençal Corse à Marseille) se prépare à vivre une saison riche avec les championnats de Ligue du Languedoc/Roussillon, la Giraglia et, après l'été, le Tour de Corse et, peut-être, les Voiles de Saint-Tropez. Sur des bateaux différents, évidemment.

 

Retrouvez toute l'actualité de l'événement sur www.lanautique.com

Photo : Pierik Jeannoutot

 

 

Par : SNIM 2015


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :