Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

SOF 2013 : Petit temps pour grands marins

[Equipe de France]  - le 09/10/2013

[Equipe de France]

C'est dans le petit temps qu'a démarré aujourd'hui cette première édition de la SOF La Rochelle. Une dizaine de nœuds seulement mais les comités de course ont su mettre à profit la moindre risée pour faire courir toutes les séries engagées.

Les 49er, qu'il s'agisse des hommes ou des femmes ont pris trois départs. Manu Dyen et Stéphane Christidis gagnent deux manches sur trois et affichent la couleur. « On est à fond » annonce Stéphane, l'équipier qui a bien l'intention d'inscrire ce premier titre de champion de France élite à son palmarès. Même topo chez les filles où Sarah Steyaert et Julie Bossard affichent un taux de réussite de 100 % (voir ci-dessous). Autre série double, le 470 où Sofian Bouvet et Jérémie Mion dominent sans forcer. « Des journées comme ça, on en voudrait tous les jours » commente un Sofian confiant dans sa vitesse. Chez les filles, ce sont les Britanniques Amy Seabright et Anna Carpenter qui prennent les commandes. Camille Lecointre et Hélène Defrance, tout juste associées sont quatrièmes du classement général.

En planche à voile, Pierre Le Coq et Julien Bontemps sont au coude à coude. Ils ne remportent pas de course mais occupent tout de même, à égalité de points, la première place du général. En féminine, c'est la médaillée de bronze Zofia Klepacka qui prend la tête, talonnée par la locale de l'étape, Charline Picon.

Les étrangers à l'attaque

C'est encore dans les séries solitaires que les étrangers brillent le plus. En Finn, l'Estonien Deniss Karpak  prend l'avantage alors que le Britannique Giles Scott, deuxième, retrouve ses automatismes. Double champion du monde et champion d'Europe de la discipline, l'Anglais a longtemps été dans l'ombre du géant Ben Ainslie. Cette saison, il n'a navigué que six jours en Finn pour se consacrer à la Cup avec Luna Rossa. Il a aujourd'hui remporté une rude bataille sur la deuxième manche face à Jonathan Lobert qui a encore quatre jours pour se venger. En Laser, le Suédois Jesper Stalheim est en tête devant l'Australien Ashley Brunning alors que Jean-Baptiste Bernaz occupe la septième place. Chez les Nacra, l'internationalisation bat son plein avec cinq nations différentes parmi les cinq premiers. Les Français Audrey Ogereau et Matthieu Vandame sont en tête.

Steyaert et Bossard : Mesdames 100 %

Trois manches, trois victoires, c'est le parcours sans faute réalisé par Sarah Steyaert et Julie Bossard aujourd'hui en 49er FX. Certes, la flotte est restreinte (5 bateaux) mais il n'empêche que l'association se fait remarquer. Troisièmes du récent championnat du monde, Steyaert et Bossard gagnent en confiance. « On se permet d'attaquer » savoure la barreuse, tout sourire en sortant de l'eau. Après des années en solitaire (Laser Radial), elle découvre la navigation en équipage et concède qu'elle n'a pas l'habitude d'annoncer toutes ses décisions. « Je ne verbalise pas encore tout, en particulier quand la pression monte et que les choses s'accélèrent » explique t'elle. La communication sera donc un des axes de travail à venir. Julie pour sa part était barreuse en match racing mais ne regrette pas sa place d'équipière. « Tout le monde me pose la question, mais ça ne me manque vraiment pas » s'amuse t'elle, contente d'avoir un rôle un peu plus physique.

Charbo fait son mercato

Médaillé de bronze aux Jeux de Pékin avec Olivier Bausset, Nicolas Charbonnier est à la recherche d'un équipier à sa mesure depuis plusieurs mois. C'est grâce à Facebook qu'il a peut-être trouvé la perle rare. Sébastien Durand, ancien du 470 et du 49er a en effet fait acte de candidature sur le réseau social et son profil a été retenu. « J'étais sorti du circuit depuis deux ans » explique l'équipier, ravi de cette journée de reprise puisque le nouvel équipage signe une belle deuxième place aujourd'hui. « C'est la première fois que nous naviguons avec d'autres bateaux » souligne Nicolas Charbonnier qui parle d'une phase de « découverte ». Mais Sébastien n'est pas le seul sur les rangs. A l'occasion du Grand Prix de l'Armistice, en novembre, Nicolas sera secondé par Achille Nebout qui brigue lui aussi la place d'équipier. C'est à l'issue de ces deux régates qu'une décision définitive sera prise.

Hélène Defrance reprend du service

Camille Lecointre, quatrième des Jeux de Londres avec Mathilde Géron, est associée à Hélène de France. Mathilde est en effet retenue par ses études de Marine Marchande. La nouvelle équipière de Camille - Hélène - a déjà fait ses preuves. Associée à Emmanuelle Rol, elle a été sacrée championne d'Europe en 2010 et était passée tout près de la sélection olympique en 2012.


Pour en savoir plus : http://sof.ffvoile.fr

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :