Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Lucas Rual et Emile Amoros, champions du monde de 29er avec panache

  - le 19/07/2013

Deuxième du championnat du monde ISAF jeune l'année dernier, Lucas Rual ne rêvait que d'une chose cette année, faire retentir La Marseillaise et c'est chose faite. Le sociétaire du SN Sablais est associé à Emile Amoros (CN Pornic), et à eux deux, ils ont fait parler la poudre sur le plan d'eau de Limassol à Chypre. Encadré sur place par Yves Léger, l'équipage de 29er a très vite pris les commandes et remporté près de la moitié des 13 courses disputées, un exploit. « L'objectif, c'était de gagner mais gagner avec plus de 30 points d'avance, on ne s'attendait pas à ça » reconnait Lucas qui va bientôt changer de support.

Dès l'année prochaine, c'est en effet à bord d'un Figaro aux couleurs de la Vendée que le jeune régatier - 18 ans - va passer. Il sera l'un des plus jeunes concurrents de la Solitaire du Figaro. Emile de son côté va prendre la barre d'un 49er. En attendant, ils disputeront dès la semaine prochaine le championnat du monde open de 29er, au Danemark. L'année dernière, Lucas y avait pris la deuxième place et il a bien envie de faire résonner une nouvelle fois l'hymne national. La France - présente dans les 8 disciplines - termine 5ème du classement des nations.

Interview de Lucas Rual :
« L'objectif, c'était de gagner mais gagner avec plus de 30 points d'avance, c'est sûr qu'on ne s'y attendait pas. L'année dernière, j'avais terminé deuxième et deuxième du mondial open, à chaque fois derrière les Espagnols et je m'étais dit que ce serait sympa d'entendre la Marseillaise. Dans cinq jours, on dispute le mondial Open, on va se reposer un peu car l'ISAF a été éprouvant. L'année prochaine, je passe en Figaro. Je referai sûrement de la voile légère mais j'avais une opportunité unique de faire de la course au large. Je ne pouvais pas la refuser ! »

Interview d'Emile Amoros :
« Bien sûr qu'on ne s'attendait pas du tout à ça. Ça a été très difficile de rentrer dans le championnat. Le mondial ISAF est ce qu'il y a de plus relevé pour les jeunes. Sur la dernière manche, on part trois longueurs derrière pour ne pas prendre de risques et on arrive quand même à gagner la manche. On a une belle capacité à faire marcher le bateau. On se met dans une bulle, on suit le vent et on trace. C'est un véritable aboutissement. Chez les jeunes, le mondial ISAF, c'est le top. »

Classement définitif en 29er :

1. FRA Lucas Rual / Emile Amoros (SN Sablais / CN Pornic)
2. SWE Ida Svensson / Rasmus Rosengren
3. NZL Markus Somerville / Jack Simpson 


Classement des nations :
1. ITA
2. AUS
3. NZL

5. FRA

Plus d'infos :
http://www.isafyouthworlds.com/editions/2013/index.php

 

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :