Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Franck Cammas imbattable à Antibes !

[Habitable]  - le 17/03/2013

[Habitable]

C'est dans des conditions plus soutenues que les jours précédents que Franck Cammas et son équipage ont remporté le Championnat de France Promotion Match Racing Open 2013, en battant en finale, l'équipe de François Brenac.

Les prévisions ne s'étaient pas trompées, et dès la sortie du port, les équipages étaient cueillis par un bon clapot généré par le vent d'est qui soufflait à 15 nœuds et qui allait se renforcer à près de 20 nœuds. Dans ces conditions, la réussite des manœuvres est primordiale, au portant sous spi en particulier.

Pas d'égalisation pour Arthur Herreman et Manu Dyen

Les premiers matchs étaient réservés à la fin des ½ finales. Menés 2-1, Manu Dyen et Artur Herreman n'avaient pas le droit à l'erreur et devaient réagir immédiatement pour garder une chance d'aller en finale. Mais François Brenac et Franck Cammas étaient en confiance et se qualifiaient sans laisser d'ouverture. Arthur Herreman et Manu Dyen allaient se retrouver pour jouer la dernière marche du podium.

Après avoir choisi les bateaux qu'ils souhaitaient conserver pour la finale et après le tirage au sort visant à déterminer le côté d'entrée (tribord ou bâbord) lors du 1er match de la finale, les barreurs disposaient d'un peu de temps pour se préparer à en découdre.

Des erreurs qui coûtent cher

Dans le premier match, François Brenac a l'avantage pendant tout le premier tour. Mais à l'approche de la bouée sous le vent, le spi se bloque dans le foc au moment où celui-ci est déroulé. Cette erreur permet à Franck Cammas de revenir et de passer devant. Mais Brenac ne lâche rien et enroule à nouveau la bouée au vent en tête. Cependant la manœuvre ne se passe pas comme prévu, le spi « chalute » et freine le bateau. Il n'en faut pas  davantage pour que Cammas passe et file vers la ligne d'arrivée pour empocher le premier point.

Dans la petite finale, Herreman est pénalisé dans la phase de départ et dominé pendant les ¾ du match. Mais sa connaissance du support et la maîtrise de son équipage lui permettent de revenir au contact et de tenter de bloquer Dyen pour effectuer la pénalité. Dans les conditions du jour, cette manœuvre est particulièrement complexe et Dyen parvient à se dégager à quelques longueurs de la ligne.

Les matchs suivants sont à sens unique. Franck Cammas et ses équipiers sont plus à l'aise dans les manœuvres, la conduite du bateau et les choix stratégiques. Les conditions de vent et de mer ne permettent pas à François Brenac de mener un combat rapproché et d'appliquer sa science du match racing. Le champion de France 2010 ne reprend pas le dessus et perd la finale sans pouvoir marquer un point. Arthur Herreman est dans une situation comparable et s'incline 2-0 face à Manu Dyen, spécialiste du 49er (bateau olympique) qui atteint l'objectif qu'il s'était fixé en début de championnat.

Des repêchages à la victoire

Franck Cammas remporte donc ce Championnat auquel il participait pour la deuxième fois (après l'édition de Cherbourg en 2010). Seul qualifié en ½ finale à être passé par les repêchages (après sa 4e place lors du round robin), il a couru 22 matchs. Ses qualités physiques et celles de ses équipiers lui ont été utiles pour tenir ce rythme et ne pas faire d'erreur aujourd'hui alors que les conditions étaient plus musclées. Spécialiste de la course au large et du multicoque, Franck Cammas a fait une belle démonstration de match racing, discipline où toutes ses qualités de compétiteur sont mises à contribution.

Réaction de Franck Cammas (Champion de France Promotion Match Racing Open 2013)

« On ne s'attendait pas à gagner. On est vraiment content ! Avec la 4e place du groupe A après le round robin, on a dû passer par les repêchages et arracher la qualification en ½ finale 3-2 face à Cédric Chateau, ça s'est joué à pas grand-chose. On aurait pu aussi finir 8e ! Heureusement que nous avons fait les repêchages, comme ça nous avons plus navigué que les autres. Pendant que les autres étaient à terre, nous on passait des heures sur l'eau ! Pendant les repêchages, nous avons changé notre façon de naviguer et ensuite on a enchaîné jusqu'à la victoire finale. »


Réaction de François Brenac (Vice-Champion de France)

« On a eu des conditions compliquées pour du match racing : c'était physique et l'équipage de Franck avait peut-être un petit avantage à ce niveau. La finale s'est jouée sur l'aisance dans les manœuvres, la conduite et le suivi du vent, car il fallait être en phase avec les oscillations. On ne pouvait pas virer quand on voulait, il fallait choisir le bon moment avec les vagues. Pendant le premier match, on était en tête avant de rater la manœuvre sous le vent. Pendant le bord de près, on arrive à repasser devant et à l'envoi le spi a chaluté. Sur les deux matchs suivants, on avait tous les deux une bonne vitesse au près, mais ils avaient toujours un avantage dans les manœuvres et ils ont toujours bien choisi le moment de l'empannage au portant pour être toujours sur la lay-line. »


Réaction de Manu Dyen (3e)

« On peut dire qu'on est satisfait. Ce qui est bien, c'est qu'on a progressé tout au long du Championnat, mais ce qui nous manque en ½ finale, c'est vraiment les années d'expérience du match racing. On est content car Brenac, c'est un beau nom du match racing et on lui a posé des problèmes. Il nous manquait une régate de plus ensemble pour faire mieux, pour avoir vu plus de choses et être mieux calé en manœuvre. Là, on aurait vraiment pu les inquiéter. J'avais un super équipage, donc même si on n'était pas très rôdé en manœuvre et en communication, il y avait un beau potentiel, le podium c'était un objectif. On s'attendait pas à survoler le round robin comme ça, mais une fois qu'on était lancé ça s'est bien passé. »

84 matchs ont été lancés pour ce championnat organisé par l'AMRA (Association Match Racing Antibes).

Classement  définitif

1er Franck Cammas (YC point Rouge) (Equipiers : Devan Le Bihan, Erwan Israel, Christophe André)

2e François Brenac (YC Antibes) (Equipiers :Philippe Mourniac, Philippe Buchard, Jean-Sebastien Ponce)

3e Emmanuel Dyen (CNV Aix les Bains) (Equipiers : Nicolas Charbonnier, Yann Rocherieux, Thomas Deplanque)

4e Arthur Herreman (SNPH)

5e Baptiste Choquenet (EV Cherbourg)

6e Yann Guichard (AN Ile aux Moines)

7e Cédric Château (CV St Aubin Elbeuf)

8e Nicolas Troussel (Club de la Vallée des Fous)

9e  Nicolas Andrieu (SR Rochelaises)

10e Maxime Mesnil (YC Cherbourg)

11e Mathieu Durand (APCC Voile Sportive)

12e Emmanuel Taine (COYC Hyérois)

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :