Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

Prochainement

> Actualités


L'Ouest en force

  - le 18/09/2012

Ils sont les grands favoris de cette Eiffage TP Med Race et ils ont répondu présents. Les hommes de Fabien Henry - à bord de Toulon Provence Méditerranée - ont démarré sur les chapeaux de roues. Sur l'eau translucide de la baie de Propriano, ils ont été les plus rapides avec une victoire de manche et une deuxième place plus qu'honorable. Pour les dix équipages engagés, l'ambiance est à la bagarre de rue avec un parcours ultra compact, contraignant à un maximum de manœuvres et tout ça sous le regard des spectateurs massés sur le Danielle Casanova, ferry affrété par la SNCM pour suivre les régates. A ce petit jeu, les jeunes de Côtes d'Armor Bretagne, avec une moyenne d'âge de moins de 26 ans, créent la surprise en s'offrant la première manche avant de confirmer avec une belle troisième place sur la seconde. « Nous sommes d'autant plus heureux que notre équipage est tout nouveau. J'espère que nous continuerons comme cela ! » lâche Josselin Le Moine, le skipper qui se prépare, comme ses adversaires pour les choses sérieuses. L'armada de l'Eiffage TP Med Race va en effet quitter Propriano demain vers 17 heures en direction de Marseille avec des conditions musclées au programme.

Cette nouvelle traversée pour les Figaro - cette classe a en effet disputé l'aller contrairement aux M34 - sera l'occasion de remettre les pendules à l'heure dans une série où Morgan Lagravière fait l'unanimité. Le skipper du bateau Vendée s'est une nouvelle fois imposé aujourd'hui avec une centaine de mètres d'avance sur ses plus proches concurrents, Adrien Hardy (Agir Recouvrement) et Paul Meilhat (Macif 2011). « Ca a bien marché » commente sobrement celui qui n'est pas du genre à fanfaronner quand il gagne. Pourtant, Morgan a marqué un point décisif avec cette victoire puisqu'il prend la tête du classement général provisoire, une position qui pourrait lui permettre d'être le prochain champion de France de Course au large en solitaire.

Pour l'heure, les skippers vont rejoindre le « Danielle Casanova » où est organisée la traditionnelle soirée des équipages. Ils se pencheront ensuite sur les fichiers météos pour préparer au mieux les 200 milles qui séparent la Corse de Marseille.

Interview de Josselin Le Moine, skipper de Côtes d'Armor Bretagne (M34) :

« Nous sommes supers contents de notre journée ! Naviguer autour du ferry, c'est vraiment sympa. Les parcours sont courts et nécessitent beaucoup de manœuvres. Nous sommes d'autant plus heureux que notre équipage est tout nouveau. J'espère que nous continuerons comme cela ! »

Interview de Morgan Lagravière, skipper de Vendée(FIGARO) :

« Il y avait un combat à la côte. C'était mieux d'aller à droite. A la bouée de dégagement, Paul était en tête, je l'ai passé grâce à un petit décalage au reaching. Il fallait faire avancer le bateau vite. Ça a bien marché ! Le golfe est magnifique, c'est sympa de naviguer ici. »

Interview d'Adrien Hardy, skipper d'Agir Recouvrement (FIGARO) :

« La course s'est jouée sur le départ et sur le bord de dégagement. Tout le monde le savait, il fallait donc beaucoup s'investir dans le départ. J'ai fait un bon coup à Porto Pollo en passant dans les cailloux, c'était sympa. C'est une belle journée. Les observations d'hier étaient importantes. Je vais remonter au général mais la 17

ème

place sur l'étape de ralliement coûte cher ! Si je continue à faire des manches correctes, je vais commencer à remonter. Je suis content du ralliement de demain. Il y aura un peu de vent et des conditions plus normales. »

Interview de Paul Meilhat, skipper de Macif 2011(FIGARO) :

« Je suis super content même si je suis un peu déçu de m'être fait dépasser alors que j'étais en tête à la bouée de dégagement. Adrien fait un coup qui lui a permis de passer. Ici, l'eau est translucide, ça donne envie d'aller jouer dans les cailloux et il y a plus de vent auprès de la côte. Comme il n'y a pas beaucoup de manches, celle-ci va me permettre de gagner des places au général. »

Interview de Fabien Delahaye, skipper de Macif 2012 (FIGARO) :

« C'est le départ qui me met dedans ! Je ne passe pas bien à la bouée de dégagement et ensuite, c'est les petits chevaux. J'ai réussi à revenir en passant quelques bateaux mais on ne peut pas faire de miracles. »

Interview de Julien D'Ortoli, co-skipper d'YCPR (M34) :

« On est plutôt contents ! Il y avait peu de vent et c'est mieux pour nous. Ça nous permet de nous caler sur les manœuvres. Nous étions un peu irréguliers en vitesse au début mais à la fin, c'était bien. On prend nos marques. Il y a une super ambiance, c'est très cool. C'est toujours un plaisir de régater ici à Propriano. C'est top ! »

Interview de Xavier Rohart : co-skipper de YCPR (M34) et 9

ème

des Jeux Olympiques en Star

« La Med Race est une régate que j'ai beaucoup apprécié l'année dernière. C'est un équipage de très haut niveau. Chacun est depuis longtemps à son poste et ça fonctionne bien. En tant que barreur, je fais ce que je veux, je sais que l'équipage suit. C'est super agréable. Avec Julien (D'Ortoli, ndlr), on a une bonne synchronisation. Julien et Yann (Rocherieux, ndr) sont les patrons. J'écoute et j'apprends ! Etre à la tête d'un projet M34 fait partie de mes doux rêves ! Avec une équipe comme celle-là, je signe tout de suite ! »

Interview de Cédric Pouligny, skipper de BAE System (M34)

« C'est super sympa ce genre de régate spectacle autour du Ferry. C'est la tendance moderne. Ce sont des régates courtes, au contact qui demandent beaucoup de manœuvres. Ça permet de travailler tout ça. C'est génial de faire des régates dans ce cadre là. On est là pour faire de belles régates, préparer la saison prochaine et former les Omanais. Ils naviguent de mieux en mieux. Deux d'entre eux, ont commencé à naviguer il y a moins d'un an. On part de loin ! Les autres ont trois ans de voile, ce sont des débutants mais ils apprennent bien et ils ont de supers coachs ! On n'a aucun problème de compétitivité en inshore mais c'est plus handicapant sur les grandes étapes où les professionnels sont beaucoup plus sollicités. »

Interview de Yann Château, tacticien sur Bred / La Normandie (M34) :

« Nous n'avons pas très bien navigué aujourd'hui. Je pense que nous n'avons pas forcément été très bons en tactique et je continue à dire que nous n'allons pas très vite au près. Mais finalement, ce n'est pas très grave, puisque nous allons gagner le ralliement demain (rires) ! »

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports