Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs
Decouvrez les Ecoles Francaises de Voile Ecole Francaise de Voile efvoile.fr

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

Dernièrement

  • Giraglia Rolex Cup
    Du 10/06/2018 au 16/06/2018
    S N DE ST TROPEZ - GOLFE DE SAINT TROPEZ [Web]
  • Championnat de France UNSS
    Du 11/06/2018 au 14/06/2018
    CVML - MOISSON LAVACOURT [Web]
  • Trophée Marie - Agnès Péron / Etape 3 du CFCLS 18
    Du 11/06/2018 au 16/06/2018
    WINCHES CLUB - Tréboul [Web]
  • Championnat de France FFSU de Match Racing
    Du 15/06/2018 au 17/06/2018
    AMRA - ANTIBES [Web]
  • Tour de Ré 2018
    Le 16/06/2018
    S R ROCHELAISES - BAIE DE LA ROCHELLE [Web]

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

> Actualités


Mathieu Frei et Yann Rocherieux sacrés champions d'Europe

[Equipe de France]  - le 16/09/2012

[Equipe de France]

L'équipe de France de 49er a fait résonner la Marseillaise hier soir en Italie et c'est à Mathieu Frei et Yann Rocherieux que l'on doit cette mélodie. Les deux hommes viennent en effet de s'imposer sur le championnat d'Europe de la discipline, en battant le Danois Norregaard, médaillé de bronze sur les Jeux, ainsi qu'une palanquée d'autres sélectionnés olympiques. Un mois après Londres, l'exploit de Mathieu et Yann sonne comme une revanche pour la voile tricolore. Après un début de compétition difficile, les deux hommes ont tiré le meilleur du format de compétition révolutionnaire inventé par la classe 49er. Comme en match racing, le championnat d'Europe a débuté avec une phase de qualifications à l'issue de laquelle les points sont remis à zéro. Mathieu et Yann sont sortis sans briller de cette première partie mais ont su faire monter leur niveau de jeu à chaque stade de la compétition. Sixième au début de la dernière journée, les Français ont réussi à se qualifier pour la « Grande Finale » réservée aux quatre premiers. Dans cette ultime régate disputée en quelques minutes dans un parcours de la taille d'un mouchoir de poche, les Bleus ont tout de suite pris un avantage sur la flotte et ne l'ont pas lâché. Pour l'équipier, Yann Rocherieux, ce format de course destiné à une meilleure compréhension par le grand public est amené à se développer : « on a pas trop le choix d'arriver à des formats comme ça » commente Yann alors que le coach, Nicolas Huguet estime qu'il modifie la façon d'appréhender la régate. « Il n'y a pas de stratégie, c'est trop court, mais il faut être tactique, avoir une bonne maitrise technique du bateau et tenir le coup psychologiquement ». Mathieu et Yann, qui  donnent avec ce résultat le coup d'envoi de la Préparation Olympique « Rio 2016 » ont prévu de s'entraîner l'hiver prochain afin d'être au mieux de leur forme sur le championnat du monde 2013. Le mondial pourrait se dérouler dans un an à quelques encablures de leur pôle d'entraînement puisque la ville de Marseille est candidate à l'organisation.

Interview de Mathieu Frey :

« C'est difficile à réaliser. C'est arrivé plus vite que d'habitude. On est très content de réussir ça sur le nouveau format de course et à Riva de Guardia qui est un endroit que j'aime bien. On a suivi des schémas simples qui ont payés. C'est une belle satisfaction personnelle car nous étions passé à travers notre mondial et on voulait bien faire sur l'Européen. Tout au long de la régate, les compteurs peuvent être remis à zéro, ça peut être bien ou pas mais c'est intense et sympa comme format. »

Interview de Yann Rocherieux :

« ça fait plaisir d'entendre la Marseillaise ! J'étais en Angleterre (en tant que supporter, ndlr) et on ne l'a malheureusement pas beaucoup entendue là bas. Le format est hyper chaud car à chaque fois, tu remets tout à zéro. Ce matin (hier, ndlr), nous étions sixièmes, nous n'étions pas dans le dernier carré et on sort troisième de la manche, ce qui nous qualifie pour la Grande Finale. »

Interview de Nicolas Huguet :

« Ils ont été bien. Ils ont fait des choses simples. Ce sont des courses très courtes avec des bords de 30 secondes, il y a énormément de virements, de placements. C'est très intense. Ça peut modifier la façon de s'entraîner. Il faut une grande capacité d'adaptation, une grande aisance technique et savoir prendre l'ascendant psychologique. L'aspect stratégique est limité mais la tactique est poussée à l'extrême. C'était une régate piégeuse, pas facile tous les jours pour Mathieu et Yann. Ils y sont allés au forceps tout le début de la compétition. »

Résultats définitifs : 1. FRA Mathieu Frei / Yann Rocherieux (SR Caledonienne / CN de Sciez)

2. DEN A. Norregaard / A. Thomsen

3. GBR J. Peters / E. Fitz Gerald

8. FRA Julien D'Ortoli / Noé Delpech (YCPR Marseille / YCPR Marseille)

18. FRA Thomas Ribeaud / Sébastien Scotto di Fasano (CN Marseille / CN Marseille) Plus d'infos sur :

http://2012euros.49er.org/ Photos libres de droit de l'événement sur :

http://2012euros.49er.org/archive/highlight-race-pictures/

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports