Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

> Actualités


4 et 7 pour les « quat'sept »

[Equipe de France]  - le 10/08/2012

[Equipe de France]

Les Jeux Olympiques viennent de s'achever aujourd'hui pour l'Equipe de France avec les deux dernières medal race, en 470 homme et femme. Camille Lecointre et Mathilde Géron avaient le podium en ligne de mire ce matin et de sérieuses raisons d'y croire. Malgré une medal race maîtrisée, elles passent à côté d'une risée au début du premier bord de portant et ne peuvent creuser l'écart avec la Néerlandaise, terminant ces Jeux Olympiques à la quatrième place, à un petit point du podium ! « C'est frustrant, c'est rageant, ça ne donne pas envie de pleurer mais de crier » tempête Camille à son retour à terre. « On loupe une option, et manque de bol, c'est une option énorme » poursuit la barreuse et ce n'est pas cette quatrième place qui va les consoler ! « Que tu sois 4ème, 6ème ou 10ème, quand t'as pas de médaille, t'as pas de médaille ! » lâche Mathilde, sonnée par ce finish.

Pour Pierre Leboucher et Vincent Garos, l'ambiance est à peine plus légère à l'heure des bilans puisque les Nantais, qui faisaient partie des favoris terminent 7ème en restant à une distance respectable du podium. « Nous étions un cran en-dessous pour les deux premières places. Le bronze était possible mais on a lâché beaucoup de points » analyse Vincent qui estime pour sa part que la pression de l'événement a perturbé sa clairvoyance par moments. « J'ai surveillé un peu trop la flotte et pas assez le vent » estime-t-il aujourd'hui.

Pour Jean-Pierre Champion, Président, et Philippe Gouard, DTN, le résultat général n'est pas à la hauteur des attentes. « On est forcément déçus » reconnait le président qui replace ce résultat dans son contexte : « on voulait se qualifier dans les dix séries, c'est fait, on voulait dix séries en medal race, on en a eu neuf et six médailles avaient été annoncées et il n'y en a qu'une seule. Ou l'on donnait un objectif, ou l'on n'en donnait pas, et on ne pouvait pas ne pas avoir d'ambitions pour nos coureurs » rappelle Jean-Pierre Champion. Pour lui, ce résultat n'est pas le fait d'un manque de moyens et il refuse d'invoquer « l'excuse technique » préférant s'inspirer, pour l'avenir, de la préparation des Australiens qui quittent Weymouth sur le score exceptionnel de trois médailles d'or, voire quatre si Olivia Price s'imposait demain en match race. « Bien sûr, il y a des profils exceptionnels chez eux mais il naviguent énormément. Quand ils sont en Europe, ils naviguent plus que les Français, et participent à la moindre interligue » souligne Champion alors que Gouard rappelle qu'il encourage ses coureurs à « passer d'une série à une autre », y compris s'il s'agit de faire des infidélités à l'olympisme. A l'heure de clôturer ces Jeux, le Président a souhaité féliciter les Britanniques et les Australiens pour leurs résultats ainsi que le LOCOG, entité organisatrice des JO, pour ces Jeux « novateurs et très réussis sur le plan de le voile ».


______________________________________________________________________

Les mots des coureurs, des entraineurs, du Président et du DTNInterview de Camille Lecointre et Mathilde Géron, 470 : " Ca ne donne pas envie de pleurer mais de crier."« Tout se joue à la bouée au vent, au moment de l'empannage. Les écarts se sont faits sur cette risée et, ensuite, on n'avait plus rien à faire. On loupe une option et, manque de bol, c'est une énorme option. Après, ce n'est plus entre nos mains. C'est frustrant, c'est rageant, ça ne donne pas envie de pleurer mais de crier. Tout le monde vient nous voir, compatit, c'est dur. Pour nous, quatre, six ou dix, c'est pareil. Quand tu n'as pas de médaille, tu n'as pas de médaille, c'est tout. Ça me donne envie d'y retourner pour me venger (dixit Camille) mais on prendra le temps de réfléchir. »

Interview de Pierre Leboucher et Vincent Garos, 470 : "Nous étions un cran en-dessous pour les deux premières places. "« Il fallait un grand concours de circonstances pour que l'on grimpe sur le podium et ça ne s'est pas réalisé. Nous étions un cran en-dessous pour les deux premières places. Le bronze était possible mais on a lâché beaucoup de points. Pour ma part (dixit Vincent), l'enjeu et la pression m'ont perturbé. Dans la difficulté, j'ai fait une ou deux erreurs qui coûtent beaucoup. A propos de l'Argentin, médaillé de bonze : je me doutais qu'il y aurait un équipage qu'on n'attendrait pas sur le podium mais je ne pensais évidemment pas à lui.  Le point positif, c'est qu'on a pris du plaisir, même dans la difficulté. On a fait une bonne préparation mais on n'est pas rentrés dans la régate. On a toujours essayé d'être polyvalent pour venir ici et finalement, on a eu des conditions de medium fort tout le temps. Sofian et Vincent (leurs partenaires d'entraînement) ont joué le jeu avec nous pendant six ans. »

Interview de Nicolas Leberre, entraineur des 470 Hommes : "Plusieurs choses ont joué."« Les raisons, il faut aller les chercher dans chaque série, je ne crois pas qu'il y ait une explication globale et de toute façon, ce ne serait pas à moi de répondre pour les autres. Je crois que l'esprit d'équipe, il sert pour donner l'envie de bien faire, au sentiment national mais ce n'est pas suffisant pour faire des podiums. Plusieurs choses ont joué. Vincent parle de la pression qui l'a gêné mais ce n'est pas quelque chose que j'ai vu de mon côté. Les débuts ont été un peu difficiles, sans doute en raison des conditions de vent. Ils n'étaient pas aux avants postes, notamment à cause de départs ratés, et ce n'est pas facile car ils sont habitués à être devant et moins à naviguer dans la flotte. »


Interview de Gildas Philippe, entraineur des 470 Femmes : "Sportivement, ce qu'elles ont fait vaut vraiment quelque chose !

« Elles ont fait une super semaine. Elles ont très bien navigué malgré des débuts difficiles. Ce n'est pas simple de ressortir la tête de l'eau. Elles ont été fortes psychologiquement. C'est une super qualité. Elles ont rapidement réussi à analyser la situation pour s'améliorer de jour en jour. La Hollandaise est habituellement très forte dans la brise. Elle sauve ses JO la journée où elle fait 20 puis 6. Si elle avait fait 10 derrière, cela aurait été différent. Ce jour-là, elle n'a pas été trop mauvaise. Ce n'est pas aujourd'hui que cela s'est joué. Camille et Mathilde sont tombées sur plus fortes qu'elles. Elles sont déçues, nous le sommes tous un peu. Mais sportivement, ce qu'elles ont fait vaut vraiment quelque chose ! »

Interview de Jean-Pierre Champion, Président de la FFVoile :
« On est forcément déçus. On voulait se qualifier dans les 10 séries, c'est fait, on voulait 10 séries en medal race, on en a eu 9 et six médailles avaient été annoncées et il n'y en a aujourd'hui qu'une seule. Le chiffre de 6 médailles était ambitieux mais, où l'on en donnait un, où l'on n'en donnait pas, et on ne pouvait pas ne pas avoir d'ambitions pour nos coureurs. Entre 2011 et 2012, il y avait de quoi être optimiste avec un titre de champion du monde et deux titres de vice-champion du monde. On s'est peut-être vus plus beau que l'on était mais il y avait des raisons à cela. Ce n'est pas une question de moyens. Nous avons des moyens tout à fait convenables, peut-être pas au niveau de la Grande Bretagne mais suffisant pour faire des choses. Il n'y a pas d'excuse technique. »

Interview de Philippe Gouard, Directeur Technique National :« C'est une équipe qui a montré, sur l'ensemble des séries, qu'elle avait le potentiel de faire des podiums. Si on dit 2, ou 3 médailles, on bride des coureurs. Les Jeux Olympiques correspondent à une anormalité, cela n'a rien à voir avec un mondial. Aujourd'hui, je vois des choses nouvelles alors que j'ai fait 8 fois les Jeux Olympiques, dont 3 en tant que DTN. On a un dispositif français fort, qui produit de la performance et pour passer de très bons athlètes à de grands champions, il faut beaucoup, beaucoup de temps. Pendant des années, la France avait une avance technologique, ce n'est plus le cas et la plupart des pays ont comblé ce retard. Il reste deux grands critères. Le premier, c'est la préparation physique et on voit que les gabarits ont changé et le deuxième, c'est le travail foncier et des pays comme l'Australie naviguent toute l'année. Il faut faciliter les passages des coureurs d'une série à l'autre. On peut libérer les coureurs pour qu'ils aillent naviguer ailleurs. »


____________

Résultats  :Podium des JO 2012 en Finn :

1- Ben Ainslie(GBR) / OR
2 - Jonas Hogh-Christensen (DEN) / ARGENT
3 - Jonathan Lobert (SNO Nantes - Equipe de France Militaire) / BRONZE




Podium des JO 2012 en Star et classement des Français :

1 - Fredrik Loof / Max Salminen (SWE) / OR
2 - Iain Percy / Andrew Simpson (GBR) / ARGENT
3 - Robert Scheidt / Bruno Prada (BRA) / BRONZE
...
9 - Xavier Rohart / Pierre Alexis Ponsot (YC La Pelle / SNO Nantes)




Podium des JO 2012 en Laser et classement du Français :

1 - Tom Slingsby (AUS) / OR
2 - P Kontides (CYP) /  ARGENT
3 - Rasmus Myrgren  (SWE) / BRONZE
...
10 - JB Bernaz / 24 pts (CN Ste Maxime)

Podium des JO 2012 en Laser Radial et classement de la Française :

1- Lijia Xu (CHN) / OR
2 - Marit Bouwmeester (NED) / ARGENT
3 - Evi Van Acker (BEL) / BRONZE
...
16 - Sarah Steyaert (CV Chatelaillon)




Podium des JO 2012 en RSX et classement du Français :

1 - Dorian Van Russelberge (NED) / OR
2 -  Nick Dempsey (GBR)  / ARGENT
3 - P Miarczynski (POL) / BRONZE
...
5 - Julien Bontemps (ASPTT Nantes)




Podium des JO 2012 en RSX et classement de la Française :

1 - Marina Alabau (ESP) / OR
2 - Tuuli Petaja (FIN) / ARGENT
3 -  Z Noceti-Klepacka (POL) / BRONZE
...
8 - Charline Picon (Palmyr atlantic voile - SNCF)

Podium des JO 2012 en 470 Hommes et place des Français :

1 - M Belcher / M Page (AUS) / OR
2 - S Bithell / L Patience (GBR) / ARGENT
3- L Calabrese / J de la Fuente (ARG)  / BRONZE
..
7 - Pierre Leboucher / Vincent Garos (ASPTT Nantes / SNO Nantes - Equipe de France Militaire)

Podium des JO 2012 en 470 Femmes et place des Françaises :

1 - J Aleh / O Powrie (NZL) / OR
2 - S Clark / H Mills (GBR) / ARGENT
3 - L Berkhout / L Westerhof (NED) / BRONZE
4 - Camille Lecointre / Mathilde Géron (SR Brest - Equipe de France militaire / CMVSB -Equipe de France militaire)

Podium des JO 2012 en 49er et place des Français :

1. N.Outteridge / I.Jensen (AUS)
2. P.Burling / B.Tuke (NZL)
3. A.Norregaard / P.Lang (DEN)
...
6. M.Dyen / S.Christidis (FRA - CNV Aix les Bains / Equipe de France Douanes - EV Cagnes sur Mer / Equipe de France Militaire)

Match Race quart de finale (trois matchs gagnés pour passer en demi-finale) :

Finale : Australie / Espagne - Petite Finale : Finlande / Russie
6 - France (Claire Leroy-Elodie Bertrand -Marie Riou / SN St Quay Portrieux, CV Arcachon, USAM Voile ) éliminées 0/3 face à l'Espagne

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports