Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

> Actualités


Bontemps au triple galop

[Equipe de France]  - le 02/08/2012

[Equipe de France]

____________________________________

RS :X : Bontemps poursuit sur sa lancée

Julien Bontemps continue de faire oublier sa première journée et termine à deux reprises  parmi les cinq premiers aujourd'hui. Lors de son retour à terre, il est le premier surpris d'apprendre qu'il est de retour à la cinquième place alors qu'il pointait à la neuvième position hier, et à la 19ème avant hier. « Je suis content. J'essaie de jouer propre et on a déjà vu dans l'histoire des champions olympiques mal débuter leur compétition. » Le Néerlandais Dorian Van Rijselberge réalise, pour le troisième jour consécutif, la meilleure série. Il est en tête avec 11 points d'avance sur l'Allemand Toni Whilhelm. Chez les filles, Charline Picon est 8ème avec une manche de 10 et une autre de 6. « Je vais me battre jusqu'au bout » annonce la Rochelaise. L'Espagnole Marina Alabau prend pour sa part la route vers l'or olympique puisqu'elle n'a ce soir que sept points quand la Polonaise, malgré ses deux victoires aujourd'hui, en totalise 12. Les planchistes seront de repos demain et prévoient d'aller encourager les autres Français en compétition.

Julien Bontemps :« Je suis content. Devant, on se tire la bourre et j'essaie de jouer propre car la chance peut tourner. Aujourd'hui, le Grec qui faisait partie des favoris fait une mauvaise journée et passe derrière. Il reste encore deux jours avant la medal race. Aujourd'hui, on a eu 12 à 15 nœuds sur la première manche et près de 20 sur la deuxième. Ça demande de réadapter le matériel. Sur la deuxième course, j'ai pris un super départ, dans le groupe de tête. Sur ce rond, d'habitude ça passe à gauche et aujourd'hui, c'est passé à droite. C'est assez hallucinant, c'est la première fois que c'est comme ça. C'est les Jeux ! »Charline Picon :« Les deux - trois premières sont plus rapides même si je suis au contact, c'est ça qui est plaisant. Il y a de grosses variations de vent. Le premier départ n'était pas bon. Sur le deuxième, je suis parti bâbord, ce que j'avais prévu. Je vais me battre jusqu'au bout mais le podium est loin. L'Espagnole, l'Israélienne et la Polonaise sont en tête comme c'est le cas depuis deux ans, il n'y a pas de surprise. Cela dit, on n'est qu'à la moitié du championnat et il faut aussi compter sur les erreurs des autres. »Pour demain :

Repos

____________________________________

Finn : Lobert rend son maillot rose

Ça se joue à peu de choses mais Jonathan Lobert n'est plus sur la troisième marche provisoire de ces Jeux Olympiques. « J'étais un peu tendu ce matin, je n'ai peut-être pas navigué aussi libéré que d'habitude » analyse le marin. Après une première manche correcte (5), le Nantais rate son départ sur la deuxième et doit se contenter d'une 10ème place, sa plus mauvaise performance depuis le début de ces Jeux Olympiques. Résultat, « Jon » est quatrième ce soir et il n'a pas envie de rester à cette place. « Mon objectif est clairement la médaille et demain, je pars à l'attaque » annonce-t-il. Autrement dit, la journée de demain sera cruciale pour Jonathan qui disputera ses deux dernières courses avant la medal race, dimanche.

Jonathan Lobert :« Aujourd'hui, c'est difficile. Sur la première manche j'étais pas mal mais sur la deuxième, j'ai raté le départ. J'étais un peu tendu ce matin, je n'ai peut-être pas navigué aussi libéré que d'habitude. Demain, je repars à l'attaque, il n'y a pas beaucoup de points. Mon objectif est clairement la médaille. Demain, je prends plus de risques. Ben Ainslie a été plutôt bien aujourd'hui, il faut que je sois dans le même état d'esprit. La brassière rose que je portais aujourd'hui met une pression supplémentaire. »Pour demain :

12h00 : manche 9

13h30 : manche 10

____________________________________

Match Racing : Une journée petite mais efficace

Un seul match était au programme de Claire, Marie et Elodie aujourd'hui et les Françaises s'en sortent à merveille. En dominant les Kiwis de la ligne de départ à celle d'arrivée, les Bleues font coup double puisque le point qu'elles marquent est pris à l'équipage qui était jusqu'à maintenant à égalité avec elles. Elles sont ce soir 5èmes du général et deux matchs restent à disputer. Elles rencontreront samedi la championne du monde en titre, la finlandaise Lehtinen.

Claire Leroy :« Nous avions un match contre la Néo-Zélandaise qui s'est bien passé. Nous avons pris un bon départ, nous sommes parties devant et nous avons creusé. Tous les matchs sont importants. Demain, nous serons de repos alors, ce soir, c'est resto et demain, un footing, avant d'aller supporter les autres Français. »Pour demain :

Programme de demain : Repos

____________________________________

Star : bouffée d'air pour Rohart et Ponsot

Le soleil a fait son retour dans le ciel de Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot avec une sixième place sur la deuxième manche du jour. « Au portant, nous étions parmi les plus rapides » glisse Xavier qui est loin de fanfaronner avec cette 10ème place au général. Ce classement est en effet loin de satisfaire celui qui a été double champion du monde et médaillé de bronze à Athènes. Mais cette deuxième manche va être le modèle à suivre pour les deux hommes qui veulent rester dans le top 10 pour participer à la medal race, dimanche prochain. Xavier, avec son expérience des JO, rappelle que la pression va être à son comble demain et il compte aussi sur quelques erreurs de ses adversaires pour grimper dans la hiérarchie. Le Britannique Ian Percy, avec 9 points d'avance sur le Brésilien Robert Scheidt constitue le plus sérieux espoir de médaille pour les Britanniques.

Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot : « L'objectif demain, c'est de reproduire ce qu'on a fait sur la deuxième. »« C'est la même que les autres jours. On prend de très bons départs et il ne nous manque rien du tout. Le plan d'eau est particulier. Quand tu pense passer devant, ce sont les autres qui passent. Les positions changent tout le temps. Il faut aller d'un côté et le courant nous pousse sur la ligne. C'est difficile de bien se placer. D'habitude, nous sommes des roquettes au vent arrière et là, c'est trop cafouilleux. Je ne m'en sors pas et PAP gère l'équilibre et ne peut pas m'aider. L'objectif demain, c'est de reproduire ce qu'on a fait sur la deuxième. Au portant, enfin ça a marché. Sur les dernières manches, on ne va pas prendre des risques inconsidérés. Tout le monde commence à s'énerver et il va y avoir des OCS et des pavillons noirs (départs volés, ndlr). C'est plutôt bon pour nous. »Pour demain :

12h10 : Manche 9

13h50 : Manche 10

____________________________________

Dyen / Christidis : "On joue en-dessous de notre niveau"

Troisième du classement général ce matin, Manu Dyen et Stéphane Christidis se seraient bien passés de cette journée qui les voit dégringoler à la 8ème place du général. En cause, selon les intéressés, un petit déficit de vitesse et une deuxième manche ratée en raison d'un problème de virement au départ. Les 49ers ont encore trois jours de compétition avant la medal race mais ils savent qu'il leur faut redresser la barre pour toucher la médaille.

Interview de Manu Dyen et Stéphane Christidis : «  Il faut qu'on fasse de bonnes manches ! » « Ce sont nos conditions et on fait une journée de merde. On n'est pas hyper à l'aise en vitesse et sur la manche 2, je rate mon virement au départ et on passe derrière. On n'est pas incisifs, on joue en dessous de notre niveau. Il reste encore du chemin jusqu'à la fin mais il faut qu'on arrête de donner des points comme ça. Il faut qu'on fasse de bonnes manches ! »Pour demain :

13h30 : Manche 9

15h30 : Manche 10

____________________________________

470 : Entrée discrète de Pierre Leboucher et Vincent Garos

L'entrée en matière des 470 a été musclée avec une vingtaine de nœuds et une mer courte et formée. Pierre Leboucher et Vincent Garos, 10ème et 11ème, ne sont pas vraiment satisfaits de cette première journée même si elle « n'est pas catastrophique » selon le barreur. Ils poursuivent demain avec deux manches au programme et seront rejoints par Camille Lecointre et Mathilde Géron qui trépignent d'impatience à l'idée de commencer leurs Jeux Olympiques. « On a du mal à s'occuper » lâche Camille.

Pierre Leboucher : « Le comportement sur l'eau des concurrents est plus agressif sur les placements. » « Sur Nothe, pour la première manche, nous étions derrière un paquet et il était compliqué de revenir. Sur la deuxième manche, nous étions derrière un bateau qui a volé le départ (OCS) et qui nous a gênés. Ce matin, nous n'étions pas tendus, nous étions bien. Cette première journée n'est pas catastrophique, les Jeux sont longs. Le comportement sur l'eau des concurrents est plus agressif sur les placements. »Pour demain :

12h10 : Manche 3

13h40 : Manche 4

____________________________________

Le point météo, avec David Lanier

Toujours un synoptique du 220-230 pour demain d'intensité 15-17 nds puisque la perturbation stationne depuis 4 jours au Nord Ouest de Weymouth.  

____________________________________

Et demain :470 Femme :

12.00 : Manche 1

13.30 : Manche 2

Laser :

12h00 : Manche 5

13h40 : Manche 6

Laser radial :

13h30 : Manche 7

15h10 : Manche 8

Itw de JB Bernaz de passage au Club France pour sa journée de repose : "Je suis allé naviguer un peu ce matin pour garder le rythme. 45 minutes. Je suis ensuite allé encourager les Français avant une petite séance de sport. 20 km de vélo, un peu de stretching. Je vais me coucher maintenant. Je suis prêt pour le combat de demain !"

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports