Menu   Espace Licencié   Outils Gestion Club   Boutique Clubs

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Les Bleus au rebond

[Equipe de France]  - le 01/08/2012

[Equipe de France] Ce qu'il y a de bien avec les Bleus, c'est que les passages à vide ne durent jamais très longtemps. Après une journée de mardi dure dans plusieurs séries, les Français relèvent la tête aujourd'hui à l'image de Julien Bontemps, très véloce depuis qu'il a réglé ses problèmes d'ailerons, de Manu Dyen et Stéphane Christidis, vainqueurs de la première manche du jour ou de Charline Picon, batailleuse à l'extrême et récompensée pour sa ténacité.

____________________________________

RS : X Hommes : Bontemps sans soucis

Cette deuxième journée de course est celle du soulagement pour Julien Bontemps. Son entrée en compétition avait en effet été marquée par des soucis d'aileron mais ils sont loin derrière aujourd'hui. Lancé comme un avion de chasse, le Nantais a longtemps cru gagner la première course pour le plus grand plaisir des supporters français massés dans les gradins naturels de Nothe. Au dernier bord de près, il choisit de surveiller la flotte d'un côté et c'est le Néerlandais Dorian Van Rijselberg qui en profite pour passer et s'emparer d'une troisième manche consécutive.

Sur la deuxième manche, les choses sont plus compliquées pour Julien qui prend un départ moyen. Accrocheur, il grappille les places une à une et s'offre une 5ème place grâce à laquelle il pointe, ce soir, à la 9ème place du général.

Julien Bontemps : « Avec du matos correct, ça n'a rien à voir ! »« Avec du matos à peu près correct, ça va ! J'avais cassé un aileron sur la première manche d'hier. Pascal (le coach, ndlr) a calé l'aileron ce matin et dès les premiers bords, j'ai vu que ça n'avait rien à voir. Dorian revient sur moi lors de la première manche sur un choix tactique. J'ai préféré jouer la sécurité par rapport à la flotte et il est parti de l'autre côté. a ne s'est pas joué à grand-chose. Plusieurs coureurs ont eu des problèmes d'aileron, il y a visiblement un problème de fabrication. Sur la manche 2, je pensais qu'il y avait un rappel général. Je suis parti à droite et au fur et à mesure, j'ai gagné des places. Pour l'instant, je ne regarde pas du tout le classement. Il faut que j'oublie la journée d'hier. »Pour demain :

15h30 : Manche 5

16h20 : Manche 6

____________________________________

RS :X Feminin : Picon dans son élément

A son retour à terre, Charline Picon a le sourire. Même si terminer 5ème et 7ème n'a selon elle « rien d'exceptionnel », elle est maintenant certaine de son niveau. Sur la première manche, elle s'est un temps vue passer la ligne en tête. A la première marque, elle est deuxième derrière l'Espagnole Marina Alabau mais choisit, avec la Polonaise, la gauche du plan d'eau au moment où la pluie arrive de ce côté et couche le vent. Les autres partent au planning pendant que les deux exilées se démènent pour sauver les meubles. Charline perd trois places dans la bataille et s'estime plutôt bien lotie.

Sur la deuxième manche, elle est dans la deuxième moitié de la flotte à la bouée au vent. Elle bataille, pompe comme si sa vie en dépendait et parvient à accrocher la septième place qui lui permet d'être, ce soir, 8ème du général.

Interview de Charline Picon : « C'est mieux ! Je suis dans le coup. »« C'est mieux ! Je suis dans le coup. J'ai fait mes manches avec les meilleures. Sur la première, j'étais deux tout du long. Je suis partie à gauche avec la Polonaise, tout me disait que ça passait de ce côté-là et on s'est arrêtée dans la molle. Je n'ai perdu que trois places mais ça aurait pu être bien pire. On pensait se gaver et en fait, on s'est arrêtées ! Sur la deuxième manche, j'étais dans les 15 en haut, j'ai bien bataillé et j'ai réussi à revenir. Ce n'est pas exceptionnel. Je termine 5 et 7 mais je suis dans le coup. Physiquement, aujourd'hui c'était un petit peu moins extrême qu'hier. Disons qu'on arrive moins rouge au bateau du coach. » Pour demain :

14h00 : Manche 5

14h50 : Manche 6

____________________________________

49er : Manu Dyen et Stéphane Christidis se hissent sur le podium

Début de journée en fanfare pour Manu Dyen et Stéphane Christidis qui ont commencé par s'offrir une deuxième victoire de manche. Dès le départ, les deux hommes prennent l'avantage et tiennent à distance les Australiens, toujours menaçants.  Ils franchissent finalement la ligne en tête. Sur la deuxième, une porte mal choisie sur le bord de portant les pénalise et ils terminent 10èmes. Au moment de faire les comptes, ce soir, Manu et Steph ne rêvent que d'une chose, aligner deux belles manches demain pour conforter leur place dans le top 3.

Manu Dyen et Stéphane Christidis : "L'objectif de demain est de faire deux belles manches. "« On a bien entamé notre journée avec cette victoire de manche. Il y a eu une belle passe d'armes face à l'Australie. On s'est échangé les places de leaders et on a fini par les battre. Sur la deuxième, nous avions moyen de faire dans les 5. a aurait été top ! Il nous faut des journées comme ça pour revenir. On est dans les temps, ce n'est pas dramatique car ça bouge encore beaucoup dans les classements. L'objectif de demain est de faire deux belles manches. Ce serait top ! »Pour demain :

12h00 : Manche 7

12h50 : Manche 8

____________________________________

Radial : Objectif medal race pour Sarah

La journée de repos de demain sera la bienvenue pour Sarah Steyaert qui enchaîne une manche plutôt correcte (11) et une autre mauvaise (26). « Je ne fais pas la différence pour rentrer dans les 10 et je ne me l'explique pas » lâche-t-elle à son retour à terre.

Sur la deuxième manche, c'est une bascule de vent de plus de 20°, vue trop tard, qui la pénalise et la contraint à jouer dans le peloton d'où il est impossible de s'extraire. Le moral en berne, Sarah a revu ses objectifs à la baisse. Elle fera tout son possible, vendredi et samedi pour accrocher une place en medal race, le 6 août prochain.

Interview de Sarah Steyaert : « Le break de demain va me faire du bien »« Sur la manche 1, j'ai fait un départ correct et un bon premier près mais je ne fais pas la différence ensuite pour rentrer dans les 10. Au niveau physique, j'ai la pêche, ça ne vient pas de ça. Je n'ai pas de réponse. L'objectif est de faire une belle manche avant de quitter ces Jeux. Sur la deuxième manche, il y a eu une bascule de 20° sur le départ que j'ai raté. Avec des angles aussi grands, c'est irrécupérable. Je prends quand même du plaisir être plus haut dans le classement. Le break de demain va me faire du bien. Je vais regarder les JO à la télé et je compte sur les deux derniers jours pour finir sur une belle manche. »Pour demain :

Jour de repos

____________________________________

Match Racing : Une journée importante demain

Le public qui - depuis Nothe - a assisté au match France - Espagne se souviendra longtemps de cette confrontation. Chacun à leur tour, les équipages de Claire Leroy et de Tamara Etchegoyen ont pris la tête et, même si c'est au final l'Espagnole qui a marqué le point, les Bleues sont contentes de ce match qui leur a permis d'apprendre beaucoup de choses selon le coach Benjamin Bonnaud. Sur le deuxième match, Claire, Marie et Elodie condamnent la Danoise à la double peine. Non seulement elles lui infligent une pénalité dès le départ mais elles ne lui laissent pas une seule seconde la possibilité de reprendre le dessus. Ce soir, les Françaises sont cinquièmes, à égalité avec trois autres équipages. Les matchs à venir, demain et samedi seront donc décisifs. Demain, il s'agira de gagner face à la Néo-Zélandaise. Samedi, le trio français rencontrera les équipages russe et finlandais.

Pour demain :

14h30 : Match contre la Nouvelle Zélande

____________________________________

Laser : " Garder le rythme "

C'est encore deux manches éprouvantes qui ont été disputées aujourd'hui par Jean-Baptiste Bernaz qui va apprécier sa journée de repos demain. " J'ai prévu de me lever tôt, d'aller faire un tour de vélo, de garder le rythme". Aujourd'hui, il enchaîne une manche de 19 et une autre de 11. Il est 9ème du classement général.

Pour demain :

Repos

____________________________________

Le point météo, avec David Lanier

Pour demain, on retrouvera un synoptique plus droite avec du Sud Ouest d'une intensité proche des 17 - 23nds. Au niveau du ciel, on devrait retrouver du beau temps dès la fin de matinée.

____________________________________

Et demain :

Les lasers, standard et radial, seront de repos demain alors que Pierre Leboucher et Vincent Garos feront leur entrée en scène à partir de 12.00.

470 Homme :

12.00 : Manche 1

13.30 : Manche 2

Les Star repennent les courses à 12h10 puis à 13h50. Les Finn s'élanceront à 12h00 puis à 13h30.

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports