Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Les Bleus en forme en Espagne

[Equipe de France de Funboard]  - le 18/06/2012

[Equipe de France de Funboard]

L'équipe de France de Funboard participait la semaine dernière à la troisième étape de la Coupe du Monde, en Espagne. Pour la première fois depuis le début de la saison, deux de ses membres terminent dans le top 5. Antoine Albeau, grimpe sur le podium derrière Julien Quentel (2ème) et surtout Björn Dunkerbeck qui domine l'épreuve. Champion du monde en titre, le Suisse d'adoption a tout fait pour reprendre à Antoine Albeau le rôle de leader de la Coupe du Monde mais le Rétais conserve 30 petits points d'avance. « Björn met encore quelqu'un entre lui et moi » constate Antoine qui sait que cette place de n°1 mondiale va être difficile à conserver. Sur l'eau, il était l'un des plus rapides mais il regrette « des conneries » lors des passages de marques ou sur les départs. Par deux fois, il est tombé à l'eau dans un gybe et a par ailleurs été sanctionné pour un départ volé. La bonne surprise pour les bleus vient de Cyril Moussilmani. En retrait depuis le début de la saison, l'aîné des « Mous' » a trouvé la combinaison gagnante pour ses réglages et revient au meilleur niveau mondial. « En vitesse, je suis parmi les 5 premiers mondiaux » explique Cyril qui espère bien grappiller quelques nœuds supplémentaires en travaillant sur ses ailerons. Cette compétition espagnole marque une nouvelle étape dans la construction de l'équipe de France puisque,  pour la première fois, un cadre technique de la FFVoile, Yan Bouverne, était sur place. « A la demande des coureurs, nous avons travaillé sur cette étape avec plusieurs Français et quelques étrangers » explique le manager, Didier Flamme, qui programme un prochain stage au mois d'août. Ce rassemblement, ouvert à des coureurs « à potentiel » permettra aux filles, Valérie Arrighetti-Ghibaudo et Alice Arutkin de se remettre dans le bain avant l'étape turque, en septembre. Avant cela, les trois garçons de l'équipe de France, Antoine Albeau, Cyril et Sylvain Moussilmani, participeront fin juillet à l'une des grandes classiques du circuit : Fuerteventura.

Interview de Didier Flamme :

« Les résultats sont bons. Cyril se posait des questions sur ses ailerons et finalement, il termine 5

ème

alors qu'Antoine prend la troisième place et reste sur le podium, même s'il n'a que 33 points d'avance sur Dunkerbeck. En plus, derrière, ça pousse avec des gens comme Pascal Toselli, Pierre Mortefon, Antoine Questel et bien sûr Julien Quentel. A la demande des coureurs, nous avons travaillé sur cette étape (Yan Bouverne, entraîneur était sur place, ndlr) avec plusieurs Français et quelques étrangers. Au mois d'août, nous calerons un nouveau stage avec l'Equipe de France et quelques invités à potentiel et notamment avec les filles. Ce sera sans doute dans le Sud. »

Interview d'Antoine Albeau :

« J'ai encore fait des conneries ! Je suis tombé deux fois au gybe, une fois en demi-finale et une fois en finale, en plus, j'ai volé un départ, ça ne pardonne pas. Normalement, tomber au gybe, ça arrive une fois sur plusieurs milliers de gybe et là, ça fait deux en une seule compétition. Björn met encore quelques points entre lui et moi. Il va prendre de l'avance. Rien n'est définitif mais il va falloir que je commence à gagner des épreuves. Yan (Bouverne, ndlr) a mis en place un petit entraînement avant et nous a aidé, que ce soit à terre ou sur l'eau. Avec Eric Bellande, ils ont filmé les départs, les passages de bouées, cela a permis de faire de bons débriefings le soir. C'était top ! J'espère qu'on pourra le refaire sur d'autres épreuves. »

Interview de Cyril Moussilmani :

« Ça soulage cette place de 5 ! Je n'avais pas de doutes après l'Italie et la Corée mais je n'avais pas réglé le matériel que j'avais reçu cet hiver (voiles et ailerons, ndlr). Je n'avais donc plus le droit à l'erreur. Je ne peux pas trop jouer la gagne mais ça peut me permettre de revenir dans le top 3 et surtout tu t'amuses plus quand tu peux jouer avec les autres. Le dernier réglage qui a fait la différence, je l'ai trouvé après la première manche ! La présence de Yan sur place ne représente pas un gros changement mais c'est un petit truc en plus. Il ne veut d'ailleurs pas changer nos habitudes, il veut être là s'il y a besoin, pas plus. »

Classement définitif

1. SUI Björn Dunkerbeck

2. Julien Quentel

3. FRA Antoine Albeau

...

5. FRA Cyril Moussilmani

12. FRA Pierre Mortefon

15. FRA Pascal Toselli

16. FRA Sylvain Moussilmani

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :