Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Marcel Buffet nous a quittés

[FFVoile]  - le 28/08/2009

[FFVoile]

Le régatier français Marcel Buffet, figure emblématique du Cinquocinq, est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit du 20 au 21 août 2009 à l'hôpital Ambroise Paré de Boulogne- Billancourt (92).

 

Champion du monde de 5o5 en 1959 et 1960, alors qu'il n'avait débuté cette série internationale en double qu'en 1957, Marcel Buffet bénéficiait bien au delà de la communauté des pratiquants du “Cinquo”, d'une aura certaine liée à ses talents de régatier autant qu'à ses qualités humaines. Ce parisien pur souche, né à Arras en 1922 et élu en 2007 président d'honneur de la 5o5 Class France, restera longtemps encore une figure emblématique de cette série dite aussi “le roi des dériveurs”, et sa gouaille familière manquera de toute évidence sur les parkings de régates.

 

“Marcel Buffet, compétiteur exceptionnel et excellent camarade, aura été jusqu'à la fin un amoureux de la vie et du Cinquocinq, deux mots qu'il a rapprochés tout au long de son parcours au point de les faire se confondre. La vie pour lui c'était le 5O5, pour le plaisir de naviguer comme pour celui d'évoquer ce bateau fabuleux avec tous ses amis régatiers.

Marcel Buffet nous a offert, par son parcours, par sa générosité, par son sens de la compétition et par ses traits d'esprit, un exemple dont peuvent s'inspirer de nombreux sportifs de haut niveau”, déclarait Michel Boiry, président de la 5o5 Class France.

 

Ce sentiment est largement partagé au sein de la série internationale que constitue le 5o5 : "Toute la famille du Cinquo est touchée par la disparition de ce très grand ami qui lui a tant apporté sans relâche et avec une telle bonne humeur. Il va terriblement nous manquer à tous”, indiquait sur le forum du site www.cinquo.org Jean-Baptiste Dupont, ancien président de la 5o5 Class France, resté proche de “Marcel” jusqu'aux derniers instants.

 

Doté d'une incroyable longévité sportive à haut niveau, Marcel Buffet aura navigué jusqu'à 86 ans révolus, et montrait encore sur les plans d'eau un talent certain pour dénicher la risée qui allait lui permettre d'en remontrer à des adversaires parfois plus jeunes que lui de plus de 60 ans. Absent du circuit des régates en 2009, il apparaissait ainsi encore en 2008 au 44e rang sur 267 classés au classement individuel national des coureurs sur 5o5 en France, avec 8 régates de niveau interrégional à international à son actif et, par exemple, une place de 2e sur 25 Cinquos à l'épreuve Ski Voile du CN Antibes, en janvier 2008. Secret d'une telle durabilité à haut niveau selon lui ? “Quarante-cinq minutes de gymnasique quotidienne, jamais une cigarette, une soupe légère le soir et toujours dormir tôt, avec surtout un brin d'humour” … à quoi l'on peut ajouter un respect indéfectible pour l'adversaire puisque, en régate, ce véritable sportsman ne manquait jamais d'aller féliciter l'équipage vainqueur, que ce soit sur l'eau par un geste de la main ou à terre par une franche poignée de main.

 

De nombreuses innovations techniques apportées au Cinquo et plus globalement à la voile légère figurent au crédit de Marcel Buffet : on relève ainsi qu'il aura été le premier à utiliser un compas de régate sur un dériveur, qu'il a eu avant tous l'idée de colorer des bouts pour en faciliter la reconnaissance immédiate en manoeuvre, qu'il a découvert qu'on pouvait faire planer le Cinquo au près en relevant la dérive (ce qui augmente la vitesse à cette allure), qu'il a effectué des recherches sur le moment d'inertie de la coque du Cinquo pour en réduire le tanguage, etc… Qu'ils soient avérés ou qu'ils aient été renforcés au fil du temps par le caractère facétieux d'un personnage qui savait aussi entretenir sa propre légende, ces apports techniques ont contribué à faire du Cinquocinq ce qu'il est aujourd'hui : un bateau fantastique, toujours ouvert à l'innovation et à la performance et offrant à son équipage des sensations bien plus intenses que nombre d'”engins” à voile de conception plus récente, comme les désignait Marcel Buffet avec un soupçon de réprobation dans la voix.

 

L'automne dernier encore, Marcel Buffet mettait au point sur le plan d'eau de Lavacourt (78) des voiles de Cinquo pour le gros temps, réactivant une idée dont la paternité revenait d'après lui “au grand Paul Elvström en personne”. C'est au cours du test de ce jeu de voiles qu'il aura effectué l'une de ses toutes dernières sorties en Cinquocinq, en octobre 2008.

 

De nombreux amis et coureurs s'associent à la 5o5 Class France pour faire leurs adieux à Marcel Buffet qui, au sujet de sa disparition, avait déclaré ne vouloir ni grand rassemblement ni cérémonie. Aussi, levée de corps et crémation se dérouleront dans l'intimité de la famille et de quelques amis proches. À titre d'hommage public, la dispersion des cendres de Marcel Buffet et de sa chère épouse Huguette, disparue en 1999, se tiendra d'ici quelques semaines au Cercle de la Voile de Paris, aux Mureaux (78), club de toujours de cet éternel compétiteur.

 

Plus d'informations sur le site de la 5o5 Class France : http://www.Cinquo.org

 

Par : 5o5 Class France - Marie Lafortune - Pierre-Jérôme Coulmin


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :