Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Mathieu Richard, second en Suède, prend la tête du classement général du Championnat du Monde

[Equipe de France de Match Racing]  - le 05/07/2009

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir dans ce communiqué :

- Peter Gilmour remporte la 5ème manche du World Match Racing Tour devant Mathieu Richard
- Le français devient leader du classement provisoire du WMRT
- Sébastien Col, 3ème, Damien Iehl, 4ème et Philippe Presti, 8ème complètent l'excellent résultat d'ensemble de l'équipe de France.
- Chez les filles, Claire Leroy et son équipage se classent 5ème

 

Décidément, l'australien Peter Gilmour - ce « vieux requin » comme le surnomme Marc Bouet - est en passe de devenir la bête noire de l'équipe de France. L'an dernier, lors de la dernière épreuve du circuit, il avait ruiné les espoirs de Sébastien Col de devenir champion du monde grâce à une manœuvre de lancée de spi vers la ligne d'arrivée aussi inédite que litigieuse. Cette fois-ci, il n'a pas eu besoin de tels artifices pour empêcher Mathieu Richard d'ouvrir son compteur de victoire dans le WMRT. Gilmour a en effet remporté, cet après-midi, la finale du Match Cup Sweden par 3 à 0. La seconde place de Mathieu Richard, associée à la contre-performance de Minoprio et Williams, permet cependant au nantais de s'emparer de la tête du classement provisoire d'un championnat du monde qui en est à sa mi-temps.

Cette défaite en finale a constitué la seule fausse note d'un récital tricolore jusqu'à là parfaitement exécuté. L'équipe de France aura ainsi placé trois de ses membres en demi-finale ! Outre Mathieu Richard, Damiel Iehl, a ainsi confirmé qu'il mériterait cent fois de pouvoir jouer le titre mondial à armes égales avec ses adversaires et Sébastien Col s'est pleinement retrouvé. A ce trio, il faut ajouter Philippe Presti qui s'était hissé jusqu'aux quarts de finale où il s'inclina 3 manches à une devant son compatriote Mathieu Richard. Car tant de qualité implique évidemment des duels fratricides comme l'a également illustré celui de la demi-finale opposant Richard et Col. Le match fut magnifique et serré : 3 à 2 au final pour Richard. Dans l'autre, Damien s'inclina de son côté par 3 à 0 devant « the french killer » Peter Gilmour (« un score sévère qui ne reflète pas vraiment le match » dira Marc Bouet). Et la dernière confrontation franco-française du Match Cup Sweden a vu, en petite finale, Sébastien Col s'adjuger la 3ème place devant Damien Iehl par 2 manches à une. Damien Iehl garde sa 6ème place au classement du WMRT et Sebastien Col, 8ème, en a gagné quatre.

Prochaine manche : le St Moritz Match Race du 1er au 7 septembre.

 

Le Match Cup Sweden concernait également les femmes. Comme à leur habitude, Claire Leroy et son équipage ont commencé par accumuler les victoires. Mais en voile, les « jours-sans » existent aussi : pour Claire c'était ce vendredi 3 juillet où elle subit trois défaites, échouant ainsi aux porte des demi-finales. Tout ce beau monde - dont l'australienne Katie Spithill vainqueur ici devant Anna Kjellberg - se retrouvera dans un mois au Mondial féminin à Lysekill, un fjord situé seulement à 150 km au nord de Marstrand. Parions qu'il y aura de la revanche dans l'air pour Claire.

 

Interviews

Mathieu Richard : « Le bilan est plutôt positif sur le plan de la manière et sur le plan comptable. Nous avons été costauds toute la semaine en sortant Philippe (Presti) en quart, en remontant Sébastien (Col) en demi alors que nous étions menés 2 à 0. Nous avons des regrets mais aujourd'hui Gilmour était très fort, rapide et faisant les bons choix. Nous n'avons peut-être pas été parfaits mais sans non plus faire beaucoup d'erreurs. Sur cinq épreuves du WMRT on atteint à quatre reprises les demi-finales. C'est bien, cela prouve notre régularité au plus haut niveau et nous permet de prendre la tête du classement provisoire. Mais nous avons qu'il faut gagner car seuls les cinq meilleurs résultats compteront avec la dernière épreuve en Asie. ».

 

Sébastien Col : « On échoue d'un cheveu pour la finale. Mais on s'est bien concentrés de nouveau pour la petite finale. On a retrouvé notre niveau, cela faisait longtemps, en fait depuis la Monsoon Cup l'année dernière. On va voir ce que ça donne pour la seconde moitié de la saison. »

 

Damien Iehl : « Nous sommes un peu déçus par cette dernière journée car on passe un peu à travers. On a été moins bon que d'habitude dans nos choix. On se retrouve deux fois devant Gilmour et on choisit à chaque fois le mauvais bord. Contre Sébastien en petite finale ont est à un partout et on fait de nouveau un  mauvais choix dans la troisième manche. Sinon le bilan reste excellent. Nous avons eu le droit de disputer trois manches du WMRT et à chaque fois on entre en demi-finale ! Notre fonctionnement marche bien. Reste que c'est rageant de ne pouvoir disputer notre chance normalement. Il faudrait un règlement qui respecte davantage la hiérarchie sportive. Nous sommes 6ème et nous ne savons même pas si nous pourrons disputer une épreuve dans la seconde moitié du championnat ! »

 

Marc Bouet, entraîneur de l'équipe de France, décrit la finale et la petite finale et dresse le bilan de l'épreuve

« Sans doute un gros bug dans la nuit suédoise : au réveil ce matin, pluie, ciel gris et vent du sud.  Tout faux après une semaine météorologique parfaite ave ciel bleu, canicule suédoise (c'est-à-dire l'idéal autour de 25°) brise dans l'axe du fjord.  Faible brise du sud, en travers du fjord ce qui contraint le comité à faire des parcours très courts avec 3 tours dans un vent très instable en force et direction.

PETITE FINALE  COL-IEHL

Match 1  à l'avantage de Damien qui prend la droite au départ et maintiendra quelques mètres d'avance tout au long du match.
Match 2 : Col prend la droite mais touche la marque de départ : pénalité. Tout le match devant, Sébastien peut faire sa pénalité et gagner : 1-1.
Match 3 : Col prend la gauche et l'avantage pour remporter la 3ème place aux dépens de Damien Iehl 4ème.

 

FINALE  RICHARD-GILMOUR

Match 1 : Superbe départ des français qui prennent l'avantage. Gilmour reviendra au contact 2 fois par la gauche du plan d'eau. Au 2ème près, Mathieu arrive de la droite vire pour un « slam dunk » lent  un peu tardif. Gilmour a le temps de revirer pour imposer son tribord. Mathieu ne répond que mollement, pénalité et victoire de Gilmour. Encore une cartouche gaspillée…
Match 2 : la droite et l'avantage pour Gilmour. Les français au contact au 1er vent arrière grâce à une superbe manœuvre d'envoi de spi-empannage au vent, mais Peter les bloque dans le coin gauche du plan d'eau et garde le leadership à la marque sous le vent : 2-0
Match 3 : Les français prennent la droite plus vite. Ils poussent l'option à fond pour passer en tête au vent puis à la marque sous le vent. Au 2ème près, les français laissent trop d'espace à Gilmour sur la gauche. Il revient au contact. Phase d'arrêt : les 2 bateaux sont à égalité à la marque au vent. Gilmour parvient à repasser devant pour s'imposer 3-0.

Bilan rapide à chaud : Cette dernière journée n'est pas satisfaisante. Gilmour 6 - Français 0. Et ce alors que les français ont mené dans 4 matches.. On ne peut se faire passer ainsi à ce niveau et espérer gagner. Nous avons à mon avis plus perdu que Gilmour a gagné. Encore une fois une décision litigieuse des arbitres a pesé en faveur de Gilmour mais ce n'est pas une explication suffisante lors du 1er match de la finale.

On pourrait proposer : imposer l'âge de la retraite pour les skippers de match racing à 50 ans, c'est un métier très exigeant et cette demande doit pouvoir être justifiée. Cela aurait l'intérêt de nous débarrasser de Gilmour dès l'année prochaine…

En positif, Mathieu Richard reprend la tête du World Tour, ce qui est déjà bien."

 

Résultat Match Cup Sweden Hommes  

1er - Peter Gilmour (Australie)

2ème - Mathieu Richard (Equipe de France - APCC Voile Sportive) avec Greg Evrard (APCC Voile Sportive), Jean-Marie Dauris (CV Arcachon), Olivier Herledant (APCC Voile Sportive), Devan Le Bihan (CN Lorient)

3ème - Sébastien Col (Equipe de France - YCPR) avec Gilles Favennec (SN St Quay Portrieux), Christophe André (YCPR), Erwan Isral (COYCH) et Christian Scherrer (YCPR).

4ème - Damien Iehl (Equipe de France - APCC Voile Sportive) avec Fred Guilmin (APCC Voile Sportive), Thierry Briend (CN Arradon), François Verdier (APCC Voile Sportive), Erwan Vanier (SN Larmor Plage)

5ème - Magnus Homlberg (SWE) Victory Challenge

6ème - Torvar Mirsky (AUS) Mirsky Racing Team

7ème - Johnie Berntsson (SWE) Berntsson Sailing Team

8ème - Philippe Presti (Equipe de France - CV Arcachon) : Gilles André (YC de la Grande Motte), Julien  Falxa (CV Arcachon), Philippe Buchard (YC Antibes), Stéphane Christidis (EV Cagnes sur Mer-Equipe de France Militaire)

9ème - Peter Wibroe (DEN) Wibroe Sailing Team

10ème - Adam Minoprio (NZL) ETNZ/BlackMatch

11ème - Ian Williams (GBR) Bahrain Team Pindar

12ème - Mattias Rahm (SWE) Stena Bulk Sailing Team

13ème - Bjorn Hansen (SWE) Team Onico

14ème - Francesco Bruni (ITA) Team Joe Fly Match Race

 

Classement général - ISAF Match Racing World Championship
(Après 5 épreuves disputées sur 10)

1. Mathieu RICHARD (FRA), French Match Racing Team/ French Team Spirit, 68 points

2. Adam MINOPRIO (NZL), Emirates Team New Zealand/Black Match Racing, 61 points

3. Peter GILMOUR (AUS), YANMAR Racing, 56 points

4. Torvar MIRSKY (AUS) Mirsky Racing Team, 54 points

5. Ian WILLIAMS (GBR), Bahrain Team Pindar, 49 points

6. Damien IEHL (FRA), French Match Racing Team, 44 points

7. Ben AINSLIE (GBR), Team Origin, 40 points

8. Sebastien Col French Team/K-Challenge France,33 points

9. Paolo CIAN (ITA), Team Shosholoza, 31 points

14 Philippe Presti French Team/French Spirit France

 

Suivre l'épreuve :  http://www.matchcupsweden.com/

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :