Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

L'air ibère sourit à l'australien Mirsky

[Equipe de France de Match Racing]  - le 21/06/2009

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir dans ce communiqué :

- L'australien Torvar Mirsky remporte le Troia Portugal Match race
- Mathieu Richard, 4ème et Philippe Presti, 5ème ont été éliminés par l'australien respectivement en demi et quart de finale. 
- Egalement quart de finaliste, Seb Col est 7ème.
- Adam Minoprio est le leader du classement mondial, Mathieu Richard est 3ème
- La prochaine étape, le Match Cup Sweden (29 juin au 5 juillet), verra le retour de Damien Iehl.

 

Jamais sans doute édition du World Match Racing Tour n'aura été aussi passionnante, relevée et serrée.

Débutée jeudi, la quatrième manche de ce championnat du monde a en effet récompensé aujourd'hui un 4ème lauréat : après Adam Minoprio à Marseille, Ben Ainslie en Allemagne, Paolo Cian en Corée, c'est le jeune australien Torvar Mirsky qui l'a emporté au Portugal en battant Minoprio !

 Les petits airs ibères de la baie de Setubal auront souri à l'australien qui a été le bourreau des français. Première victime de choix en quart de finale : Philippe Presti battu 3 à 1. Un Presti retrouvé pourtant qui, après un début de saison difficile, était sorti large leader des Round Robin : « mais on est tombé sur un os avec Mirsky ». L'os sera tout aussi indigeste pour Mathieu Richard, 2ème victime tricolore de l'australien en demi-finale. Très bons pendant les Round Robin (9 victoires pour seulement 2 défaites), solides en quart hier contre Hansen, Mathieu et son équipage ont connu aujourd'hui un jour « sans » : la défaite 2 à 0 contre Mirsky précédant une autre, en petite finale, contre Williams (2 à 1).

Pas homme à chercher les faux-fuyants, Mathieu Richard assume : « ce jour sans il est plutôt pour moi». Reste qu'en étant le seul équipage à avoir atteint les demi-finales dans les quatre épreuves déjà disputées du circuit, Mathieu Richard, Greg Evrard, Yannick Simon, Olivier Herledant et Devan Le Bihan présentent un gage de régularité qui devrait finir par leur sourire davantage dans les six épreuves restantes.  Solide 3ème au classement général à 13 points du leader, le néo-zélandais Minopio, mais à seulement 1 point derrière Williams, Mathieu Richard peut toujours aspirer au titre mondial.

Quart de finaliste, Philippe Presti et Sébastien Col terminent aux 5ème et 7ème places et marquent tous deux des points. Comme les trois mousquetaires, les tricolores seront quatre lors de la prochaine épreuve du circuit, le Match Cup Sweden (du 29 juin au 5 juillet), puisque Damien Iehl, vainqueur d'un grade 1 qualificatif en Russie la semaine dernière, sera de la partie. On imagine la motivation de celui qui sportivement mériterait largement sa place dans toutes les épreuves du World Match racing tour. Ces quatre là ont en tous les cas toutes les qualités pour que le 5ème vainqueur de la saison batte pavillon tricolore...

 

Mathieu Richard : Mirsky était dans son jour, il nous bat 2 à 0 puis même punition pour Minoprio. C'est le 4ème vainqueur en quatre manches et cela montre vraiment l'homogénéité du circuit puisque Mirsky n'était pas encore arrivé en demi-finale cette année. Tout se joue à peu de choses. Il suffit d'un jour sans et pour nous cela a malheureusement été aujourd'hui alors que nous avons effectué un beau round robin et un solide quart de finale contre Hansen qui est toujours un client à « matcher ». Ce « jour sans » il est pour moi. Je n'ai pas été très bon sur certaines situations, j'ai commis une « boulette » au départ contre Mirsky et j'ai accumulé 3 pénalités sur les 4 manches disputées contres Williams ! Résultat : 1 victoire pour 4 défaites aujourd'hui ! C'est ennuyeux car le système de points avantage les podiums, pas la régularité. On peut presque dire qu'une 4ème place ne sert pas à grand-chose en termes de points. Par contre c'est vrai qu'être le seul équipage à être entré dans toutes les demi-finales depuis le début nous donne confiance. On se dit que cela va finir par sourire. » 

 

Philippe Presti : « Nous avions à cœur de faire mieux qu'en Corée et de fait on a vraiment bien navigué sur le Round Robin, un peu trop bien peut être... On aurait peut-être du en garder un peu sous le pied.

Il y a eu des conditions très variées, de la brise du petit temps, du courant et notre équipage composé de Gilles André sur la plage avant, Julien Falxa aux réglages, Mickael Mergui à la grand voile et Christian Ponthieu à la tactique s'est très vite adapté au bateau (SM40). Pour sa première apparition dans l'équipe, Christian nous a bluffés par sa maturité et ses choix. Après une heure de navigation nous nous se sentions tous en confiance et les victoires se sont enchaînées presque naturellement.

En 1/4 de finale, tous les compteurs son remis à zéro et là on est tombé sur un os. Nous avons perdu 3/1 contre l'Australien Mirsky : un peu raide après une si belle entame mais c'est le jeu.

Le Portugal se termine donc pour nous par une victoire sur le Suédois Hansen pour une place de 5ème.

Nous ouvrons enfin notre compteur World Match Racing Tour avec cette 5ème place, et surtout nous sommes regonflés à bloc par notre performance sur l'eau avant l'étape suédoise où Christian et Mickal engagé sur le Tour de France à la Voile seront remplacés par Stéphane Christidis et Philippe Bouchard. »

 

Résultat du Troia Portugal Match Cup

Finale

Torvar Mirsky (AUS) - Adam Minoprio (NZL), 2-0

 

Petite Finale

Mathieu Richard (FRA) - Ian Williams (GBR), 1 - 2  

 

Demi-finales

Mathieu RICHARD (FRA)  - Torvar MIRSKY (AUS), 0-2
Adam MINOPRIO (NZL) vs. Ian WILLIAMS (GBR)

 

Quarts de finale

Philippe PRESTI (FRA) vs. Torvar MIRSKY (AUS), 1-3
Mathieu RICHARD (FRA) vs. Bjorn HANSEN (SWE), 3-1
Peter GILMOUR (AUS) vs. Adam MINOPRIO (NZL) 2-3
Sébastien COL (FRA) vs. Ian WILLIAMS (GBR) 1-3

 

Classement final Troia Portugal match Cup

1. Torvar MIRSKY (AUS), Mirsky Racing
2. Adam MINOPRIO (NZL), ETNZ/BlackMatch
3. Ian WILLIAMS (GBR), Bahrain Team Pindar
4. Mathieu RICHARD (FRA), French Match Racing Team
5. Philippe PRESTI (FRA), French Match Racing Team
6. Peter GILMOUR (AUS), YANMAR Racing
7. Sébastien COL (FRA), French Match Racing Team/K-Challenge
8. Bjorn HANSEN (SWE), Team Onboard
9. Phil ROBERTSON (NZL), WAKA Racing
10. lvaro MARINHO (POR), Seth Sailing Team
11. Ian AINSLIE (RSA), Team Proximo
12. Andrew ARBUZOV (RUS)

 

Classement général - ISAF Match Racing World Championship
(Après 4 épreuves disputées sur 10)

1. Adam MINOPRIO (NZL), Emirates Team New Zealand/Black Match Racing, 61 points
2. Ian WILLIAMS (GBR), Bahrain Team Pindar, 49 points
3. Mathieu RICHARD (FRA), French Match Racing Team/ French Team Spirit, 48 points
4. Torvar MIRSKY (AUS) Mirsky Racing Team, 46 points
5. Ben AINSLIE (GBR), Team Origin, 40 points
6. Damien IEHL (FRA), French Match Racing Team, 32 points
7. Paolo CIAN (ITA), Team Shosholoza, 31 points
8. Peter GILMOUR (AUS), YANMAR Racing, 31 points
12 Sebastien Col French Team/K-Challenge France,18 points
15 Philippe Presti French Team/French Spirit France, 10 points

 

Grâce à sa victoire en Russie, Damien Iehl  a obtenu son visa pour la Suède !

Finaliste lors du Match Race Germany au début de ce mois, Damien Iehl a obtenu le droit de revenir sur le World Match racing tour en s'imposant la semaine dernière à Saint Petersburg sur la Sails of White Nights. En enlevant cette épreuve de Grade 1, le Nantais et son équipage composé en Suède de Fred Guilmin et Devan Le Bihan a en effet décroché un ticket pour le Match Cup Sweden, 5ème épreuve du World Match Racing Tour (du 29 juin au 5 juillet).

On se souvient en effet que Damien ne bénéficie pas d'invitations sur les épreuves du World Tour. « Damien et son équipage sont donc contraints de gagner des invitations sur des épreuves secondaires » comme l'expliquait l'entraineur Marc Bout à l'issue du Match Race Germany qui avait pour un temps propulsé Damien en leader du classement mondial. Le rendez-vous de Gothenburg sera donc une nouvelle fois l'occasion de marquer des points pour ce même classement où Damien occupe aujourd'hui la 6ème place.

 

Les participants au Match Cup Sweden (29 juin/5 juillet)

Sébastien Col (1 FRA)
Mathieu Richard (2 FRA)        
Ian Williams (3 GBR)  
Torvar Mirsky (4 AUS)           
Adam Minoprio (5 NZL)         
Philippe Presti (6 FRA)
Johnie Berntsson (7 SWE)      
Damien Iehl (8 FRA)   
Magnus Holmberg (18 SWE)
Mattias Rahm (20 SWE)
Peter Gilmour (45 AUS)
Francesco Bruni (61 ITA)

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :