Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Equipe de France de Voile en route pour Londres

[Equipe de France]  - le 17/04/2009

[Equipe de France]

A 48 heures de la semaine Olympique Française de Voile, l'équipe de France et son encadrement ont été annoncés. Ils seront présentés jeudi à Hyères lors d'une soirée organisée par Toulon Provence Méditerranée, nouveau partenaire institutionnel principal de la SOF aux côtés de la FFVoile.

Au sommaire :

- La nouvelle équipe de France de Voile
- L'encadrement de l'équipe
- Le « collectif France-Espoirs »
- Le « collectif Bleuets »

 

C'est à l'occasion d'un stage organisé non loin de Hyères, juste avant que n'y débute la Semaine Olympique Française, que le Directeur Technique National a officialisé à la fois la nouvelle équipe de France et la structure qui va l'encadrer jusqu'aux JO de Londres. Le haut niveau voile légère et olympique est intégré dans un schéma de haut-niveau globalisé où l'on retrouve également la Course au large, l'inshore (Match racing et courses en flotte) et le Handivoile, le tout managé par le Directeur Technique National, Philippe Gouard, en lien direct avec le Président de la Fédération Française de Voile, Jean-Pierre Champion.

L'objectif pour Londres est clairement fixé : se qualifier dans les dix séries olympiques en étant « médaillable » dans chacune d'entre elles. Dans cet objectif, le groupe a été resserré : « notre volonté est d'avoir deux équipages maximum dans les séries technologiques (Star, Finn, 49er) et trois maximum en 470, Laser et Planche à voile » précise Philippe Gouard. Mais à côté de cette équipe, deux autres groupes ont été constitués dans le but de préparer l'avenir : le « collectif France-Espoirs », voulu comme l'antichambre de l'équipe de France, et le « collectif Bleuets » qui réunit les meilleurs jeunes de moins de 19 ans.

 

L'organigramme de l'encadrement a été profondément remanié. Le poste de directeur de l'équipe de France n'étant pas occupé en ce début d'olympiade, Philippe Gouard s'appuiera  sur cinq coachs-manager, chacune des séries disposant en outre d'entraîneurs spécifiques. Enfin, c'est également Philippe Gouard qui assurera la sélection de l'équipe en s'appuyant sur un comité d'experts où émargeront notamment des entraîneurs et anciens champions.

 

Inventaire à 48 heures du début de la SOF où la plupart des membres de l'équipe seront présents.

 

L'équipe de France

L'équipe a sensiblement évolué depuis la dernière olympiade : plusieurs équipages ont changé mais, au final, peu de nouveaux noms apparaissent.

 

Les 49er en constituent le meilleur exemple. On assiste en effet dans cette série à un véritable chassé croisé : Manu Dyen, barreur aux JO de Pékin fait désormais équipe avec Stéphane Christidis, équipier de Marc Audineau à Athènes en 2004 puis de Morgan Lagravière lors de la dernière P.O. Et ce dernier compose désormais un duo avec Yann Rocherieux, équipier de Manu aux JO 2008 !

 

En Star, notre double champion du monde et médaillé de bronze à Athènes, Xavier Rohart, s'appuiera désormais sur Pierre-Alexis Ponsot qui bénéficie d'une solide expérience en Finn, Soling et également en Match racing avec Mathieu Richard.

 

Côté changement, les équipages de 470 ne sont pas en reste : le retrait de la compétition d'Olivier Bausset, a conduit Nicolas Charbonnier à s'associer avec Baptiste Meyer qui fut son entraîneur. Ce dernier n'avait pas régaté en dériveur depuis… 12 ans. Manifestement, il n'a pas perdu la main puisque ce duo a transformé son coup d'essai en coup de maître en remportant début avril la Semaine de Palma Princessa Sofia. En poursuivant l'aventure ensemble, Pierre Leboucher et Vincent Garos font donc un peu figure d'exception. Pour Ingrid Petitjean et Nadège Douroux, chez les filles, on peut parler de « retour à la normale ». Constitué depuis plus de dix ans, cet  équipage ne s'est séparé que durant quelques mois suite au forfait de Nadège pour les JO. Nadège avait alors été remplacée par Gwendolyn Lemaitre, équipière de Camille Lecointre durant la Préparation Olympique. Gwendolyn ayant arrêté sa carrière, Camille s'engage sur cette nouvelle olympiade avec Mathilde Géron.      

 

Peu de modifications par contre dans les séries « solitaires » à l'exception notable d'un changement de support pour Thomas Lebreton qui passe du Laser au Finn. On suivra avec attention celui qui fut 2ème des Jeux Mondiaux 2006 en Laser. Il retrouvera en Finn le jeune Jonathan Lobert.

En Laser, le hyérois Jean-Baptiste Bernaz compte bien poursuivre sur sa lancée des JO de Pékin où il avait terminé 8ème.  Mais ce ne sera pas à la SOF car une récente fracture du bras l'a contraint à l'abandon. Dans cette série, on notera le retour de Félix Pruvot. Le Finistérien, représentant de la France à Athènes de 2004 et membre de l'équipe de France militaire, avait pourtant annoncé son retrait de l'olympisme en janvier 2008. Il a fort heureusement changé d'avis. Le retrait de Faustine Merret étant par contre définitif, c'est sur Charline Picon et Pauline Perrin que vont reposer désormais les espoirs tricolores en planche à voile féminine. On devra cependant attendre un peu avant de revoir sur l'eau Charline. Blessée à l'articulation de l'épaule, la jeune femme a été opérée et ne pourra pas faire son retour sur une planche avant mai.

 

Auréolé de sa médaille d'argent en Chine, Julien Bontemps sera l'un des ténors de l'équipe de France au cours de cette nouvelle olympiade et le chef de file de la planche française. Il retrouve en équipe de France Nicolas Le Gal et Samuel Launay.

 

Tous ces équipages, à l'exception, on l'a vu, de Jean-Baptiste Bernaz et Charline Picon blessés,  régateront dès dimanche sur le plan d'eau hyérois.

 

Il manquera également à l'appel les filles du Laser pour cause de préparation de concours (IUFM et CAPES). Dans cette série,  l'heure est à la stabilité avec, il est vrai, deux « pointures » internationales qui poursuivent leur rêve olympique : Sarah Steyaert, 5ème aux JO de Pékin et championne du monde 2008, et Sophie de Turckheim, vice-championne d'Europe en juillet 2008, vainqueur de la dernière Semaine de Kiel 2008 et de la SOF en 2005.

 

Enfin la sélection en Match racing féminin ne sera pas annoncée avant le stage à l'Ecole Nationale de Voile qui aura lieu en juillet.

 

RS :X Hommes

Julien Bontemps (ASPTT Nantes), Nicolas Le Gal (BN Ile Grande), Samuel Launay (A Caledonienne PAV)

 

RSX Femmes

Charline Picon (Palmyr Av)

Pauline Perrin (CV Mayenne)

 

Laser

Jean-Baptiste Bernaz ( COYC.Hyérois).

Félix Pruvot (CNF Cornouaille - Equipe de France Militaire).

 

Finn

Thomas Lebreton (SR Brest - Equipe de France Militaire).

Jonathan Lobert (SNO Nantes)

 

470 Hommes

Nicolas Charbonnier (YC Antibes) et Baptiste Meyer (CN Nice).

Pierre Leboucher (ASPTT Nantes) et Vincent Garos (SNO Nantes).

 

470 femmes

Ingrid Petitjean (SN Marseille) et Nadège Douroux (SN Marseille).

Camille Lecointre (SR Brest) et Mathilde Géron (CN Plérin)

 

49er

Emmanuel Dyen (CNV Aix Les Bains) et Stéphane Christidis (EV Cagnes sur Mer)

Morgan Lagravière (YC Pointe Rouge) et Yann Rocherieux (CN de Sciez)

 

Star

Xavier Rohart (YC La Pelle) et Pierre Alexis Ponsot (SNO Nantes).

 

L'encadrement de l'équipe

Philippe Gouard sera entouré de trois « cellules » et s'appuiera sur cinq coachs-managers.

- La cellule « opérationnelle » sera sous la coordination d'Alain Champy.
- La cellule des « conseillers » sous celle de Philippe Delhaye
- La cellule du « suivi socio-professionnel » des athlètes sous celle de Guillaume Chiellino qui tiendra également le rôle de « coordinateur  administratif ». 

 

Les cinq Coachs-managers assumeront des fonctions transversales en participant à la stratégie de préparation de l'Equipe, à la validation puis à l'évaluation des projets et plus globalement en constituant un groupe de travail et de conseil auprès du DTN. En outre, ils organiseront la préparation et le fonctionnement des séries dont ils auront plus particulièrement la responsabilité.

Il s'agit de Pascal Chaullet (Planches à voile), Guillaume Chiellino (49er), Philippe Michel (Match racing, et 470 H et F), Bertrand Dumortier (Star), Yves Léger (Laser, Radial et Finn).

Outre ces coachs-managers référents, chacune des séries disposera de plusieurs entraîneurs « référents » et d'autres pouvant intervenir plus ponctuellement. 

 

Planches RS :X Hommes et Femmes : Pascal Chaullet, Yann Bouverne, Stéphan Jaouen,

Laser : Lionel Pellegrino, François Husson, François Le Castrec

Finn : François Le Castrec

49er : Guillaume Chiellino, Nicolas Huguet,

470 H/F : Philippe Michel, Didier Bernard, Nicolas Le Berre, Dimitri Deruelle

Star : Bertrand Dumortier, Philippe Michel 

Match race Féminine : Philippe Michel, Philippe Gomez (qui s'occupera également de la réglementation), Thierry Poirey. Ainsi que Marc Bouet, Laurent Bregeon et Fabrice Levet en intervenants ponctuels.

 

Le groupe France Espoir

Outre son rôle auprès des 49er, l'ancien planchiste Nicolas Huguet est devenu manager du tout nouveau « groupe France espoir », qualité qu'il partage avec Loc Billon. « L'idée de ce groupe est de permettre à des jeunes athlètes qui ont entre 22 et 25 ans de passer de la performance à l'excellence. Il s'agit d'une transition vers l'équipe de France que certains pourraient intégrer dans trois à 5 ans » commente le jeune entraîneur de l'équipe espoir.

Nicolas et Loc s'appuieront sur Nicolas Le Berre pour les 470, Yann Bouverne pour les Planches à voile, Yves Léger pour les séries « Solitaire ».

 

Les Bleuets

Enfin, un collectif  « Bleuets » va être formé avec pour ambition d'alimenter le groupe France Espoirs et de réussir des performances au Mondial Jeunes ISAF. Le manager est Gildas Philippe, 5ème aux JO d'Athènes en 470 hommes. Il aura pour adjoints Solenne Brain (pour les séries Solitaire), Faustine Merret (pour les Planches), F Jaunet (pour les séries en double) et Philippe Neiras (pour les Catamaran).

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :