Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Deux médailles d'argent françaises en voile paralympique

[Equipe de France]  - le 15/09/2008

[Equipe de France]

A retenir dans ce communiqué :

- Deux médailles d'argent aujourd'hui pour la voile paralympique
- Damien Seguin termine deuxième en 2.4, 4 ans après sa médaille d'or à Athènes
- Bruno Jourdren et son équipage sont également médaillés d'argent en Sonar

 

Les deux sélectionnés aux Jeux Paralympiques de Qingdao, Damien Seguin et l'équipage de Bruno Jourdren, ont apportés aujourd'hui deux nouvelles médailles d'argent à la France. Dans ces deux séries que sont le 2.4, quillard monoplace, et le Sonar, quillard à trois équipiers, il aura fallu attendre les ultimes instants de compétition pour connaître le dénouement. Car cette dernière journée n'a pas souri de la même manière aux deux espoirs français. L'un, Damien Seguin, a réussi une remontée exceptionnelle en atteignant une deuxième place qui lui était interdite depuis le début de la compétition alors que Bruno Jourdren a vu, pour sa part, s'échapper une médaille d'or qui lui a tendu les bras jusqu'au dernier quart d'heure de course.

 

Pour Damien, déjà médaillé d'or aux Jeux d'Athènes dans cette même discipline, cette semaine chinoise ne s'est pas déroulée comme il l'attendait. Auréolé de deux titres de champions du monde, le Nantais arrivait comme un favori et ce sont pourtant des outsiders, à l'image du Canadien Paul Tingley qui ont trusté le podium dès les premiers jours. Malgré une disqualification sur la 6ème course, Damien a commencé à redresser la barre hier soir grâce à sa première victoire de manche et c'est dans les conditions un peu plus viriles de cette dernière journée qu'il est parvenu à accrocher le podium en terminant 1er, puis 2ème des courses disputées.

 

Bruno Jourdren, avec ses deux équipiers, Hervé Larhant et Nicolas Vimont - Vicary, participait à ces Jeux Paralympiques avec un autre statut. Arrivés tardivement sur le circuit du Sonar, Bruno et ses hommes ont surpris dès les premières manches en prenant la tête du classement général. Leaders du premier au dernier jour, c'est à la fin de la 11ème et dernière course qu'ils ont vu s'envoler l'or quand leur génois s'est déchiré sur toute sa longueur pendant une manœuvre. Cette casse matérielle a contraint l'équipage à l'abandon et lui a fait perdre d'un point le titre de champion paralympique.

 

Ces deux médailles gagnées par les voileux de la Fédération française handisport viennent donc s'ajouter aux trois médailles rapportées cet été des Jeux Olympiques et signent une très belle olympiade pour la voile française.

 

Interview de Damien Seguin :

« Il fallait au moins ça aujourd'hui pour rattraper les jours précédents car il faut bien dire que jusque là, c'était plutôt la soupe à la grimace. J'étais complètement « à bloc » ce matin. Je savais que l'or était jouable mais il fallait que tout se déroule bien. J'ai le sentiment d'avoir fait du bon boulot parce que pendant toute la compétition, je n'ai pas eu beaucoup de réussite. J'ai notamment été disqualifié sur une manche alors que j'étais en tête et, sur celle où je termine 11ème, j'étais premier jusqu'à ce qu'il y ait une grosse bascule. Je me suis dit que ce n'était pas possible et que la place de 6ème que j'occupais hier ne reflétait pas la réalité. Pendant toute la compétition, nous n'avons jamais eu plus de huit nœuds et aujourd'hui ça a été un peu plus difficile avec plus de vent et surtout de la houle. Ce sont des conditions de navigations plus dures et c'est ce que j'aime. A l'avenir, je pense continuer en 2.4 mais ce ne sera pas mon premier projet. Je pense notamment à la course au large ou à la Coupe de l'America mais avant ça, je vais savourer cette médaille et faire un break. »

 

Interview de Bruno Jourdren :

« Aujourd'hui, nous devions contrôler l'Allemand, nous étions juste devant et il ne restait qu'un quart d'heure de course quand nous avons déchiré notre génois sur une mauvais manœuvre. Nous n'avions pas d'autres solutions que d'abandonner la manche. C'est vraiment un manque de chance et de réussite. L'Allemand derrière nous n'y croyait pas. C'est un peu dur. Nous étions en or du début à la fin des Jeux et nous perdons la médaille 15 minutes avant la fin. C'est comme ça, ce sont des règles qu'il faut accepter et une médaille d'argent, c'est déjà pas mal. Nous sommes arrivés tard sur le circuit du Sonar et une médaille d'or aurait été un véritable hold-up. Je dois dire un gros merci à Fabrice Levet, (l'entraîneur, ndlr) qui a constitué pour nous un gros point fort. Il nous a tenu tout le temps et cette médaille, on la gagne à quatre, pas à trois. Ces Jeux ont été une bonne expérience. Maintenant, il faut prendre du recul  car je suis bien fatigué et content que ça se termine. Je ne sais pas si je serais dans quatre ans à Londres, peut-être si le bateau change parce que le Sonar est vraiment une enclume. C'est un bateau qui n'est pas amusant du tout. Ma prochaine épreuve sera le championnat de France de Melges 24 à Hyères fin octobre. »

 

Résultats définitifs :

 

SONAR :

OR - GER - Kroker / Prem / Mainka (35 pts)
ARGENT - FRA - Bruno Jourdren - Hervé Larhant - Nicolas Vimont - Vicary (Handisport de Cornouailles / Handisport de Cornouailles / A S AMBLYOPES AVEUGLES ET VOYANTS) (36 pts)
BRONZE - AUS - Colin Harrison - Russel Boaden - Graeme Martin (36 pts)

 

2.4 mR :

OR - CAN - Paul Tingley (21 pts)
ARGENT - FRA - Damien Seguin (SNO Nantes) (25 pts)
BRONZE - USA - John Ruf (28 pts)

 

Tous les résultats : http://results.beijing2008.cn/WRMP/ENG/Schedule/SA.shtml

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :