Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

DEMAIN, C'EST A NOS « STARS » DE JOUER

[Equipe de France]  - le 20/08/2008

[Equipe de France]

Au sommaire :

- La journée des Star et Tornado en bref
- La victoire de la chinoise Jian Yin en planche féminine (11ème Faustine Merret)
- Le point sur les Star avant leur Medal race prévue demain avec interview de Xavier Rohart (9ème, 8ème et 2ème des manches du jour, 4ème au général)
- Le point sur les Tornado avant leur Medal race prévue demain. Interview de Xavier Revil qui termine avec Christophe Espagnon, 11ème  du classement final et non qualifiés pour la finale. (4ème, 10ème et 7ème des manches du jour, 11ème au général)
-  Le programme de demain, jeudi 21 août

 

 

La journée en bref

Demain, ce sera au tour de Xavier Rohart et Pascal Rambeau de tenter de décrocher une 4ème médaille tricolore sur le plan d'eau de Qingdao. Si l'argent voire même l'or sont encore mathématiquement possibles (« il y a encore une petite place » nous dira ce soir Xavier), nos médaillés de bronze à Athènes partiront en premier lieu dans l'idée de conserver leur bien. Il leur faudra pour cela devancer de deux places les brésiliens Scheidt et Prada, installés grâce à cette dernière journée de régates en flotte, sur la 3ème marche du podium, et se méfier du retour possible de cinq autres concurrents dont principalement les Suisses et Argentins. Le challenge est à la hauteur du palmarès de Robert Scheidt en voile olympique mais Xavier et Pascal sont cette fois dans la position du chasseur qui n'a rien à perdre. Ce pourrait être au final un avantage. Ils bénéficieront d'un autre avantage : la colonie française de supporters qui a fait entendre sa voix aujourd'hui sur la tribune-jetée de Qingdao pour la médaille de Julien Bontemps se prépare à faire de même pour ceux que l'équipe surnomme affectueusement depuis leur bronze à Athènes, « les gros ». Des gros tout en muscles, inutile de le préciser.

 

Xavier Revil et Christophe Espagnon, malgré une meilleure journée au cours de laquelle ils n'auront pas manqué de malchance (cf point sur les Tornado), ne seront pas parvenus à sauver leur 10ème place, synonyme de Medal race, devant la poussée du champion Olympique Roman Hagara. Il s'en est fallu d'un point. De toute manière, Xavier et Christophe n'étaient pas venus chercher une qualification en Medal race ici pour la dernière sortie du support multicoque aux JO, mais le podium. A l'arrivée,  ils ne cachaient pas leur déception. Ce soir, lors de la fête qui va animer le club France de Qingdao, nul doute que leur coéquipier Julien Bontemps va leur offrir un peu de sa médaille d'argent en partage comme avec toute cette belle équipe.

 

 

Jian Yin championne olympique en planche à voile féminine : au bout du suspens

Final extraordinaire en planche féminine. “La” Sensini, comme disent nos amis transalpins, a bien failli décrocher son 2ème titre olympique après celui de Sydney. 4ème à l'issue du premier tour, dans un vent de 8 nœuds qui a faibli au cours de la manche, elle a mis le turbo pour passer en tête à l'issue du 2ème tour. Il reste encore une sorte de slalom qui ponctue la Medal race en planche. La Chinoise est alors 5ème et battue au général. C'est maintenant une affaire d'énergie dans un sprint final où le « pumping » supplée largement au vent. La Chinoise double l'ukrainienne Maslivets. Il lui reste une place à reprendre pour conserver la tête du général. Mais entre elle et l'Italienne, l'Anglaise et l'Espagnole jouent aussi le podium. Leur duel est si serré qu'il va faire le bonheur de Jian Yin. Faute de l'Espagnole à une bouée, drapeau rouge brandit par le jury sur l'eau, et le temps de réparer, Alabau a perdu sa place. Alessandra finit la mission qu'elle s'était donnée en remportant la manche mais elle laisse l'or à la Chinoise pour un point. Dauphine de Faustine Merret à Athènes, Jian Yin devient la première championne olympique chinoise en voile.

 

Le classement final des  RS :X femmes 

1ère Jian Yin (Chine) : 39 points
2ème Alessandra Sensini (ITA) : 40 pts
3ème Bryony Shaw (GBR) : 45 pts

11ème Faustine Merret (Crocos de l'Elorn) : 100 points 

 

 

 Le point sur les Star avant leur Medal race demain

La première manche du jour s'est disputée dans un vent d'Est de 11 nœuds forcissant à 15 nœuds. Surprenant pour cette série, les places ont évolué sensiblement au cours de la manche à l'exception, malheureuse pour nos couleurs, du duo de tête au général qui aura bataillé au même rang dans la manche. C'est finalement les Britanniques qui l'emportent devant les Suédois. Xavier Rohart et Pascal Rambeau, 11ème à la première marque au vent ont brillé sur le bord de portant qu'ils terminent en 3ème place avant de redescendre ensuite à la 7ème. Les Polonais les devançant dans la manche, les Français rétrogradent alors à la 4ème place du général

 

Le scénario débute de façon inverse pour les Français dans la 2ème manche du jour : 3ème à la marque au vent, ils rétrogradent à la 10ème après le bord de portant. Ils regagneront deux places mais dans le même temps Suédois et Britanniques font rebelote dans l'ordre inverse de la première manche, et le brésilien Robert Scheidt, 3ème sur la ligne d'arrivée, accède à la même place au général repoussant les Français d'une place (5ème). A 5 points du podium, la 10ème et dernière manche devient essentielle pour Xavier et Pascal.

 

Elle se déroule dans un vent qui a faibli. Cette fois, les deux Français prennent le commandement d'entrée. Ils le tiendront jusqu'à la 2ème marque au vent avant de céder pour 4 secondes la première place aux Suisses qui du coup remontent à la 5ème place au général. Mais Scheidt est juste derrière et, pour parfaire la preuve par 9, enquille sa troisième place de 3 de la journée. Par contre les Polonais, 13ème, rendent la place de 4ème aux Français.

 

Entre les Brésiliens et les Français, 3ème et 4ème ce soir à 4 points d'écarts, la lutte risque d'être homérique demain. Pour reprendre la 3ème place au double champion olympique de Laser, Xavier et Pascal doivent le devancer de deux places (autrement dit intercaler un adversaire entre eux). Et dans le même temps, se méfier des suivants dont principalement les Italiens, également à 4 points derrière eux, et les Polonais à 6 points. Xavier Rohart résume la tactique à adopter : « il faut prendre un bon départ, effectuer un bon bord de près et gagner. Ensuite, on verra qui suit et dans quel ordre ». Sans oublier que ni l'or, ni l'argent ne sont impossibles. Il faudrait pour cela qu'emportés dans leur duel pour la première place, Britanniques et Suédois se neutralisent aux deux dernières places.

 

 

Interview de Xavier Rohart :

Sur la journée : C'est dommage. On a vécu presque deux journées identiques. On sent les coups mais on n'arrive pas à concrétiser. Il nous a manqué pas grand-chose, c'est dur le haut niveau. Il nous manque peut-être un peu d'aisance, de créativité car on a le cap et la vitesse. On a joué trop petit quand il fallait jouer grand et grand quand ce n'était pas le bon moment. Dans la troisième manche, le vent baisse et là, on s'était bien préparé à cela et tout roule. Je crois que nous nous attendions à moins de vent au cours de ces JO, on s'était préparé pour cela et en fait sur 10 manches, on a du en faire 6 ou 7 au rappel.

 

La Medal race demain : L'objectif est simple : la gagner. Et regarder qui suit derrière. Il faut prendre un super départ. Le risque, c'est que Scheidt essaie de nous prendre au départ car je ne pense pas qu'il tentera de jouer l'or ou l'argent. Il va essayer de nous « tuer », il faudra trouver la bonne tactique pour à la fois lui échapper et prendre le bon bord. Tout en se méfiant de ceux derrière nous. Et puis, on ne sait jamais, si on gagne et que les Anglais font derniers, on a toujours la place de décrocher l'argent.

 

La médaille de Julien ? C'est très bien, énorme. Il a vraiment été très fort sur ces JO.  

 

 

Les dix qualifiés pour la Medal race en  Star

1er Fredrik Loof et Anders Ekstrom (SWE) : 33 pts
2ème Ian Percy et Andrew Simpson (GBR) : 35 pts
3ème Robert Scheidt et Bruno Prada (BRA) : 47 pts
4ème Xavier Rohart (YC La Pelle) et Pascal Rambeau (S.R.Rochelaises) (FRA) : 51 pts
5ème Flavio Marazzi et Enrico De Maria (Sui) : 55 pts
6ème Mateusz Kusznierewicz et Dominik Zycki (Pol) ; 57 pts
7ème Afonso Domingos et Bernardo Plantier Santos (POR) : 60 pts
8ème Marc Pickel et Ingo Borkowski (GER) : 62 pts
9ème Hamish Pepper et Carl Williams (NZL) : 66 pts
10ème Diego Negri et Luigi Viale (ITA) : 76 pts

 

 

Le point sur les Tornado avant la Medal race demain (l'équipage français non qualifié)

Xavier Revil et Christophe Espagnon auront tout donné au cours de cette journée comme ils l'ont fait tout au long du championnat. Dans un vent de 10 à 13 nœuds, ils passent 6ème à la première bouée. Mais la catastrophe n'est pas loin par la suite puisque Xavier et Christophe sont 12ème avant le dernier bord de portant. Il va leur offrir l'occasion d'une superbe remontée à la 4ème place de la manche.

 

La deuxième manche sera terrible. Philippe Neiras, leur entraîneur raconte : « Super départ pour Xav et Pagnon, mais catastrophe : quatre bateaux de l'organisation ont dérivé avec le courant qui est encore très fort et qui porte dans la zone de course, quatre bateaux en face de la trajectoire de Xav et Pagnon, Pagnon est obligé de choquer l'écoute de grand-voile pour ralentir afin d'éviter les bateaux. Ça hurle, Xavier s'époumone, manœuvre désespérée des bateaux à moteur pour éviter la collision, ça passe, il faut abattre entre deux bateaux qui s'écartent au dernier moment pour laisser un peu de place au Tornado. La perte est sévère : Xav et Pagnon commençaient à aligner l'Espagnol et le Hollandais ». A l'arrivée les Français porteront réclamation contre le comité mais si celui-ci reconnaît le préjudice, il l'estimera insuffisant pour redonner des places à Xavier et Christophe qui ont fini 10ème de la manche.  A ce moment-là, les tricolores, toujours 10ème au général, n'ont plus qu'un point d'avance sur… le champion olympique d'Athènes, l'autrichien Roman Hagara. Un client comme on dit…

 

La troisième manche se dénoue au bout du suspens. Philippe Neiras poursuit : « Super départ pour Xav et Pagnon : seconds au vent tandis que l'Autrichien est 14ème. Sur le premier tour du parcours, positions inchangées : on y croit, bien sûr. On est à deux tours de la fin de la manche et donc de la place de 10ème qui donne accès à la Medal race de demain. Mais le vent tombe de plus en plus. La machine française se dérègle : une bouée touchée sur un passage au vent : un tour de pénalité à faire : (360 degrés). L'Autrichien en profite pour revenir. Dernier portant, les Français sont toujours devant. L'Autrichien se décale à droite en descendant, Xav et Pagnon ne suivent pas, la situation est tendue, croisement suivant, Xav et Pagnon sont juste devant,  ils n'empannent pas à son vent. Malheur, la position dessous n'est pas payante et l'Autrichien (5ème) finit un mètre devant le Français (7ème). Ce qui signifie : la 10ème place pour l'Autrichien et la 11ème pour les Français ».

 

Demain, le dernier titre du Tornado et du support multicoque aux JO devrait se jouer entre les Espagnols, les Australiens et, un peu plus loin, les Argentins. Plusieurs très grands noms du Tornado ne pourront rêver au podium soit parce que trop loin comme le médaillé d'or d'Athènes Hagara ou carrément exclus de la Medal race comme les Américains, médaillés d'argent à Athènes. Et bien sûr nos deux Français.

 

 

Interview de Xavier Revil.

Très déçu ce soir, Xavier assume son échec comme il l'a toujours fait, sans tricher au risque d'être trop dur et même en partie injuste envers lui-même. Des mots tout à l'image de ce personnage entier.

 

Que ressens-tu ce soir ? De la honte. Vis-à-vis de tous ceux qui ont cru en nous. Un sentiment d'avoir gâché leur confiance. Je ne crois pas que nous ayons fait de bonnes manches  aujourd'hui. Nous ratons trop d'occasions. Dans la dernière manche, nous sommes 2ème et nous ne sommes pas capables de gérer notre avance sur Hagara. Nous faisons des erreurs que nous ne faisons plus depuis nos régates de Ligue. Je ne cherche pas d'excuse, je regarde les résultats en face : nous avons presque toujours été autour de la 10ème place. Même si nous n'attendions pas ce vent, il faut savoir gérer toutes les conditions. Je prends mes responsabilités, avec tristesse et même plus, je le répète de la honte de ne pas avoir pu faire mieux que 11ème pour le Tornado français. C'est un échec personnel en tous cas.

 

Réaction de Philippe Neiras. L'entraîneur des Tornado conclue ainsi son mail quotidien qui nous aura permis de vivre de l'intérieur les régates de Tornado. Un mail titré tristement « dramatique journée sur le rond E » :

C'est très dur car depuis l'instauration de ce système des Medal race en 2006, nous avons disputé au total 15 Medal races. Xav et Pagnon en ont disputé 12 sur 15 : une fois parce que non qualifiés sur la Semaine de Hyères, une fois parce qu'ils ne disputaient  pas la Semaine de Kiel, et aux JO. Donc sur toutes les régates courues par Xav et Pagnon ils ne se seront fait « sortir » de la Medal Race que 2 fois !

 

Mais il ne faut pas oublier que Xav et Pagnon ont réalisé 32 régates internationales sur cette préparation olympique entre 2005 et 2008 et qu'ils sont montés 16 fois sur le podium pour 8 places de premiers, 2 places de  seconds et 6 places de troisièmes.

 

Les JO étaient donc dans la moitié sans podium(…). Nous aurions vraiment aimé offrir quelque chose de plus consistant que cette onzième place. Mais c'est ainsi, c'est la vie !

 

 

Les dix qualifiés pour la Medal race prévue demain

1er Fernando Echavarri et Anton Paz (ESP) : 36 pt
2ème Darren Bundock et Glenn Ashby (Aus) : 39 pts
3ème Santiago Lange et Carlos Espinola (ARG) : 44 pts
4ème Johannes Polgar et Florian Spalteholz (Ger) : 52 pts
5ème Oskar Johansson et Kevin Stittle (Can) : 57 pts
6ème Mitch Booth et Pim Nieuwenhuis (Ned) : 58 pts
7ème Francesco Marcolini et Edoardo Bianchi (ITA) : 58 pts
8ème Iornadis Paschaladis et Konstantinos Trigonis (Gre) : 60 pts
9ème Leigh Mc Millan et Will Howden (GBR) : 66 pts
10ème Roman Hagara et Hans Peter Steinacher (Autriche) : 68 pts

 

Classement de l'équipage français non qualifié pour la Medal Race :

11ème Xavier Revil (SRV Annecy) et Christophe Espagnon (SRRochelaises/Equipe de France Militaire) : 48 pts

 

 

Au programme demain, 21 août, sur le Centre Olympique de voile de Qingdao

- Medal race des Star avec Xavier Rohart (YC La Pelle) et Pascal Rambeau (SR Rochelaises)
- Medal Race des Tornado sans français qualifiés

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :