Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

UNE EQUIPE DE FRANCE DEJA BIEN BRONZEE

[Equipe de France]  - le 18/08/2008

[Equipe de France]

Au sommaire :


- La journée en bref
- Rappel de la médaille de bronze de Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset en 470 avec interviews des entraîneurs Philippe Michel et Baptiste Meyer
- Le podium des 470 femmes
- Le podium des 49 er avec interview de Manu Dyen (10ème)
- Le point sur les Laser Hommes avant leur Medal race demain avec citations de Jean-Baptiste Bernaz (30ème, 5ème et 34ème des manches 7, 8 et 9, 8ème au classement général)
- Le point sur les Laser Radial avec interview de Claire Fountaine, directrice de l'équipe de France, avant leur Medal race demain (Sarah Steyaert 3, 10 et 11 des manches 7, 8 et 9, 5ème au général)
- Le point sur les RS :X femmes  (Faustine Merret 18ème et 7ème des manches 8 et 9,  15ème au général) 
- Le point sur les RS :X hommes avec interview de Pascal Chaullet, entraîneur (Julien Bontemps 10ème et 2ème des manches 8 et 9, 3ème au général)
- Le point sur les Star avec interview de Xavier Rohart et Pascal Rambeau (7ème, 6ème et 9ème des manches 5, 6 et 7, 3èmes au général)
- Le point sur les Tornado avec interview de Xavier Revil et Christophe Espagnon (9, 10 et 10ème des manches 5, 6 et 7, 10ème au général)
- La réaction de Serge Maury à la médaille de Bronze de Guillaume Florent
- Interview de Henry Bacchini, Vice-Président de la FFvoile et membre du Comité de sélection
- Le programme de demain, lundi 18  août
-  Sélection de photos : remise de médaille des 470 Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset et photos du jour en navigation
- Vidéos à visionner et télécharger en haute définition . Bilan des 49er, Yngling et 470 Femmes.


La journée en bref


La deuxième médaille obtenue à 14 h (8 h en France) par la France grâce au bronze décroché par Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset a une fois de plus soulevé l'enthousiasme du camp tricolore et du Président du CNOSF, Henri Sérandour, venu saluer les régatiers de l'équipe de France pendant deux jours. Cette fois, le soleil avait succédé au déluge d'hier pour une cérémonie des médailles au cours de laquelle a retenti pour la première fois l'hymne australien grâce à la victoire de Nathan Wilmot et Malcom Page. Dans la foule, saluant le bronze français, Baptiste Meyer à côté de son ami et entraîneur national des 470 Philippe Michel, a apprécié le podium en connaisseur : « rien à dire, les trois meilleurs sont là, ils ont tenu leur rang ». La médaille saluée une première fois (la fête devrait continuer au Club France de Qingdao ce soir avant celui de Pékin que Guillaume Florent, Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset rejoindront demain), les regards se sont tournés vers les autres séries.
A commencer par les Laser hommes et radial (femmes) pour leurs dernière régates en flotte avant leurs Medal races prévues demain. Chez les hommes, Jean-Baptiste Bernaz aura, du haut de ses 21 ans, tenu la dragée haute aux ténors du circuit jusqu'à ce lundi. Surprenant 4ème - pas pour lui - il espérait bien courir demain pour la médaille. Les trois résultats du jour l'en empêchent. 8ème, il se retrouve trop loin du podium pour espérer y monter. Terriblement déçu, il compte malgré tout partir en beauté de ces JO où un talent s'est incontestablement révélé au grand jour. Un autre talent, tout aussi jeune, a étincelé la série féminine des Laser Radial : notre championne du monde Sarah Steyaert. Ce ne sont pas les manches du jour qui handicapent la championne du monde 2008 mais sa disqualification pour départ volé survenue samedi. Mathématiquement, tout n'est pas encore perdu pour demain mais, 5ème du général, il lui faut rattraper la bagatelle de 17 points (9 places) sur la 3ème, Lijia Xu sans oublier d'intercaler dans le même temps deux adversaires entre la britannique Sarah Blanck, 4ème, et elle. Plus que difficile.  Sarah elle aussi très déçue ce soir compte bien de toute manière franchir la ligne d'arrivée en tête. Il sera alors temps de regarder ce qui se passe derrière elle…
Demain, Julien Bontemps, 3ème à 4 points du premier, régatera une dernière fois en flotte avant la Medal race des planches prévue mercredi 20 août. Une régate importante dans une série où tout reste extrêmement serré même si les trois premiers, Ashley, Dempsey et Bontemps, ont pris ce soir un peu d'avance. Malgré du mieux dans la 2ème manche du jour disputé dans un vent faiblissant (7ème), Faustine Merret, 15ème au général, aura de grosses difficultés à rentrer dans la Medal race des planches féminines.
Les Tornado et Star disputeront, eux, leur finale jeudi 21 août, clôturant ainsi les épreuves de voile olympique. Après l'avarie de gréement subi hier, la journée n'aura pas été faste à Xavier Revil et Christophe Espagnon qui expliquent avoir du mal à bien négocier le vent de terre qui souffle depuis quelques jours. Il leur reste cinq manches (trois manches en flotte plus la Medal race qui compte double) pour espérer recoller le podium distant ce soir de 16 points. « Dur » admet Cristophe Espagnon : « Cela implique aussi que les autres fassent des fautes. Mais on ne baisse pas les bras, on ne fera le bilan que la ligne coupée le 21 août ». Cette ligne se profile également à l'horizon pour Xavier Rohart et Pascal Rambeau, 3ème ce soir en Star à 9 points des premiers.  Malgré une journée jugée moyenne et l'impression d'être un peu les « hommes à abattre de la flotte » (dixit Xavier Rohart), nos deux médaillés de bronze restent, avec Julien Bontemps en planche, parmi nos deux meilleures chances de nouveaux podiums.
  

IMPORTANT : Guillaume Florent, Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset se rendent demain à Pékin en début d'après midi. Ils y seront pour 24 heures. Pour toute demande presse sur place, contacter Soria Zidelkhile (CNOSF).
 

La médaille de bronze de Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset

Pour interview, récit et portrait se reporter à notre premier communiqué du jour




Interview des entraîneurs

Philippe Michel : C'est super pour eux et pour nous tous. Avec Baptiste et eux, nous formons un vrai groupe d'amis. Cela soude. Ils se sont arrachés pour aller chercher cette médaille. Je trouve qu'ils ont réalisé une superbe Medal race car les conditions étaient difficiles.

Baptiste Meyer : Je suis heureux et soulagé. J'ai été inquiet au cours de cette finale. Très content à l'issue du premier tour où ils sont largement 2ème et les Britanniques et Hollandais très mal. Et beaucoup moins tranquille dans ce 2ème tour qui a été dur à vivre. Les Britanniques ont bien attaqué. Ils sont bons et ce n'est pas nouveau. C'est un podium mérité, ce sont les trois meilleurs équipages. C'est un de mes plus beaux jours d'entraîneur avec Nicolas et Olivier avec qui je travaille depuis 1996.


  
Rappel du podium des 470 Hommes
Médaille d'or : Nathan Wilmot et Malcom Page (Australie) : 44 pts
Médaille d'argent : Nick Rogers et Joe Glanfield (GBR) : 75 pts
Médaille de bronze : Nicolas Charbonnier (YC Antibes) et Olivier Bausset (CN Ste Maxime) (FRA) : 78 pts

 
Le podium des 470 femmes et classement des Françaises :

Médaille d'or : Elise Rechichi et Tessa Parkinson (AUST) : 43 pts
Médaille d'argent : Marcelien de Koning et Lobke Berkhout (NED) : 53 pts
Médaille de bronze :  Fernanda Oliveira et Isabel Swan (BRA) : 60 pts

11ème Ingrid Petitjean (SN de Marseille) et Gwendolyn Lemaitre (SR Brest) : 85 pts


Classement final des 49er
Des réclamations sont tombées hier à l'issue de la Medal race des 49er. Importantes puisque concernant le podium… L'une d'elle concernait en effet l'équipage danois. Juste avant la manche, celui-ci casse son mât dans les conditions difficiles qui règnent sur le plan d'eau. Il rentre, prend le bateau des concurrents croates qui ne disputent pas la medal race et ressort sans avoir le temps de changer de sticker. A l'issue de l'épreuve, le Comité de Course portera réclamation au sujet de cet échange. Après de très longues heures d'attente, le Jury décidait finalement de laisser sa couronne à l'équipage danois, croate le temps d'une manche…

Interview de Manu Dyen : Notre place est un peu frustrante car même sans être exceptionnels, je suis sûr que nous aurions pu faire bien mieux. Ce qui reste positif, c'est d'abord d'avoir été présents à ces JO, de faire partie de cette équipe, de pouvoir aujourd'hui saluer nos médaillés. Je suis content de la décision du jury en ce qui concerne la Medal race car les Danois méritent leur victoire.

Podium des 49er

Médaille d'or : Jonas Warrer et Martin Ibsen (Den) : 61 pts
Médaille d'argent :  Iker Martinez et Xabier Fernandez (ESP) : 64 pts
Médaille de bronze :   Jan Peckolt et Hannes Peckolt (Ger) : 66 pts

10ème Manu Dyen (CNV Aix les Bains) et Yann Rocherieux (CN de Sciez) (FRA) : 109 pts


Le point sur les Laser avant leur Medal Race 
Jean-Baptiste qui avait parfaitement assuré son rang hier dans la brise, a mal débuté la première régate du jour, disputée dans un vent encore vif, par une 30ème place. Mauvais résultat rattrapé dans la foulée par une belle 5ème place. Mais la 9ème manche lui sera fatale. Injustement fatale. Très déçu à l'arrivée de ne pouvoir disputer demain ses chances de médaille, Jean-Baptiste raconte : « j'étais bien remonté, j'arrivais dans les 10 à la bouée et là le Norvégien me coince littéralement. Il me ferme la porte sans me laisser d'eau ! Je rate le passage de la bouée et je suis obligé de la repasser. La régate était finie. Je suis extrêmement déçu. J'essaierai de bien terminer demain  au moins pour l'équipe et la fédération ». Dans cette série, le britannique Paul Goodison parait bien parti pour donner une troisième médaille d'or à son pays.
 

Les dix qualifiés pour la Medal race en laser
1er Paul Goodison (GBR) : 45 pts
2ème Rasmus Myrgren (SUE) : 63 pts
3ème Gustavio Lima (Por) : 66 pts
4ème Vasilij Zbogar (Slo) : 67 pts
5ème Diego Romero (ITA) : 69 pts
6ème Andrew Murdoch (NZL) : 79 pts
7ème Julio Alsogaray : 84 pts
8ème Jean-Baptiste Bernaz (FRA -COYCH) : 92 pts
9ème  Kristian Ruth (Nor) : 94 pts
10ème Mike Leigh (CAN) : 95 pts

 
Le point sur les Laser Radial
Ce matin, Sarah espérait que le maximum de manches soit couru aujourd'hui pour continuer à grappiller des points après la disqualification qu'elle traîne depuis deux jours. Elle aura parfaitement débuté par une 3ème place puis effectué deux manches moins faciles à la 10ème et 11ème place. Aussi déçue que Jean-Baptiste Bernaz chez les hommes, celle qui a souvent été impressionnante cette semaine jouera sa chance jusqu'au bout demain même si l'écart qui la sépare de la 3ème est très lourd (17 points soit 9 places !).

Interview de Claire Fountaine, directrice de l'équipe de France, qui assiste les Lasers sur l'eau : Sarah est très déçue. Sa première manche a bien débuté la journée. Dans la 2ème, elle remonte bien et dans la 3ème, tout se joue dans le bord de près où le vent ne tourne pas à son avantage. Mais le plan d'eau était vraiment complexe. Elle a réalisé les prises de risques qu'il fallait mais ce n'est pas évident de naviguer avec le retard de points qu'elle avait après sa disqualification. Elle s'est battue, toujours déterminée. Demain, je suis sûre qu'elle fera tout pour claquer la Medal race.

Les dix qualifiées en Medal race Laser radial

1ère Anna Tunnicliffe (USA) 33 pts
2ème Gintare Volungeviciute (Lituanie) : 40 pts
3ème Lija Xu (Chine) : 44 pts
4ème Sarah Blanck (Aust) : 54 pts
5ème Sarah Steyaert (FRA - CV Chateilaillon) : 61 pts
6ème Evi van Acker (Bel) : 71 pts
7ème Jo Aleh (NZ) : 72 pts
8ème Nathalie Brugger (Sui) : 80 pts
9ème Katarzyna Szotynska (Pol) : 97 pts
10ème Penny Clark (GBR) : 98 pts
 

Le point sur les RS :X femmes

Et revoilà Sensini ! A 38 ans, l'italienne a laissé passer l'orage chinois (Jian Yin a été irrésistible les deux premiers jours), a pâti de sa disqualification à mi-parcours puis, dans la brise revenue, a fait parler la poudre pour prendre aujourd'hui la tête du classement avec 2 points d'avance sur la Chinoise. Ce duo italo-chinois a pris un peu ses distances avec un peloton emmené par l'espagnole Marina Alabau. Demain, dernière manche dans une brise qui devrait faiblir encore. Pour le plus grand bonheur de la Chinoise à l'aise dans le petit temps ? Pas sûr que la championne olympique de Sydney l'entende ainsi. Le petit temps, notre propre championne olympique en titre, Faustine Merret, n'en aura pas eu assez pour espérer remonter significativement au classement. Sa 7ème place dans la dernière manche du jour peut la laisser espérer terminer, demain, les régates en flotte sur une meilleure note.   
 
Classement RS :X femmes après 9 manches
1ère Alessandra Sensini (ITA) : 30 pts
2ème Jian Yin (Chine) : 32 points
3ème Marina Alabau (Esp) : 37 pts

15ème Faustine Merret (Crocos de l'Elorn) : 97 points

Le point sur les RS :X hommes

C'est chaud, très chaud en RS :X hommes où les cinq premiers du classement se livrent une bagarre acharnée. Aussitôt pense-t-on une position affermie que la manche suivante peut la remettre en question. Ainsi l'Israélien, qui grille la politesse sur le fil à Julien Bontemps dans la dernière manche du jour, n'en rétrograde pas moins d'une place au général (4ème ce soir) du fait d'une manche de 19 en début de journée. A l'inverse, le britannique Nick Dempsey voit sa régularité (5 et 3) payée de deux places gagnées à un classement général où seul le néo-zélandais Tom Ashley (6 et 8 des manches du jour) n'a pas bougé de sa place de leader. Julien Bontemps auteur d'un très bon score (2ème) et d'un autre moins favorable (10) est toujours bien dans le match. Dommage cependant que la troisième manche du jour ait été arrêtée par le comité de course et remise à demain : Julien y était largement en tête. Souhaitons-lui que ce ne soit qu'une répétition pour demain.

Interview de Pascal Chaullet, entraîneur RS :X : Dans la première manche, Julien, mal placé à la première marque au vent, a mis un peu de temps à remonter. Il faut dire que le plan d'eau était très difficile à lire, avec de vrais trous de vent. Dans la 2ème,, il était moyennement classé mais il a vu une évolution du vent à gauche qu'il a été le seul à saisir. C'est comme cela qu'il se retrouve devant. Ce qui est positif, c'est que l'Israélien a pris des points avec sa 19ème place. Dommage aussi que la 3ème manche n'ait pu aller jusqu'au bout car il était loin devant et ses principaux adversaires pas bien. Mais le vent avait trop basculé et cela devenait n'importe quoi. Demain, ce sera un jour très important.
 
Classement RS :X hommes après 9 manches

1er Tom Ashley (NZ) : 38 pts
2ème Nick Dempsey (GBR) : 41 pts
3ème Julien Bontemps (ASPTT Nantes) : 42 pts

Le point sur les Star après 7 manches

Moins à l'aise tactiquement et techniquement (dixit Pascal Rambeau) que les deux jours précédents, Xavier Rohart et Pascal Rambeau ont terminé aux 7ème, 6ème et 9ème places des trois régates du jour. A trois manches de la fin, le pronostic est toujours aussi dur à faire dans une série où le leader change encore tous les jours (les Polonais, premiers hier, sont renvoyés à la 4ème place).

Interview Pascal Rambeau : Nous n'étions pas très à l'aise, tactiquement et techniquement. Surtout dans le vent arrière. Dans les deux premières manches, on s'en sort bien grâce à nos départs qui restent excellents. Mais bizarrement, nous ne sommes pas les seuls à avoir été en difficulté car à part les Suédois et Britanniques, nos adversaires ne nous prennent pas de points.

Xavier Rohart : Cela a été une journée difficile. Les conditions de vent avaient changé depuis hier et cela explique sans doute cela. Ce sont des difficultés techniques surtout au portant. Nous avons l'habitude de naviguer en position d'attente et là, il aurait peut-être fallu prendre plus de risque. Peut-être qu'un équipage plus jeune l'aurait fait (rire). Nous manquons peut-être de fougue, d'inconscience. Nous sommes à une place difficile avec deux devant et une meute de cinq derrière. Et on se fait souvent massacrer dès le départ avec un qui nous vire dessus puis un autre. Aujourd'hui, c'étaient les Portugais et Allemands. On fait partie des hommes à abattre. Mais vu que deux sont devant, cela va peut-être changer demain. J'espère que cela ira également mieux avec le vent qui devrait revenir un peu plus conforme aux habitudes car nous avons bien travaillé ce type de condition.
  

Classement des Star après 7 manches courues
1er Fredrik Loof et Anders Ekstrom (SWE) : 23 pts
2ème Ian Percy et Andrew Simpson (GBR) : 26 pts
3ème Xavier Rohart (YC La Pelle) et Pascal Rambeau (S.R.Rochelaises) (FRA) : 32 pts


Le point sur les Tornado après 7 manches
Après une dure journée de dimanche due à la rupture du hook de grand-voile que Xavier et Christophe, aidé de leur entraîneur Philippe Neiras, auront tenté de bricoler en mer dans l'espoir d'une 2ème manche qui n'est jamais venue, les tricolores ont commencé la journée plus déterminés que jamais. La suite n'a pas été à la hauteur de leurs espoirs avec une place de 9 et deux places de 10. A l'arrivée, tous deux sont revenus sans détours sur leur difficulté dans le régime de vent venu de terre qui domine depuis plusieurs jours. Ils sont ce soir 10ème  à 16 points du podium. L'équipage espagnol de Fernando Echavarri et celui de l'australien Darren Bundock se disputent pour le moment la place de leader.

Interview de Xavier Revil : C'est une sale journée. Je ne crois pas que ce plan d'eau soit trop difficile à lire, c'est nous qui ne savons pas le lire. Depuis que le vent souffle de terre, nous n'arrivons pas à aligner des manches en deçà de 8. On ne navigue pas à notre niveau. On prend des bons départs, les bords de près ça va mais ce sont les bords de portant qui nous mettent en difficulté. Je ne crois pas que notre problème survenu hier nous est marqué aujourd'hui. Cela fait partie de la course. Nous étions toujours aussi déterminés et avec l'envie de bien faire. Il reste 16 points à récupérer pour espérer le podium et il ne faut pas se cacher la grande difficulté de la tâche. On peut déjà espérer le retour d'un vent plus stable. On va prendre les manches les unes après les autres et on verra.

Christophe Espagnon : Je ne vais pas dire que c'est la grande forme. Quand tu prends des buches, il faudrait être maso et je ne le suis pas. Nous sommes partis motivés et puis cela n'a pas suivi sur l'eau. 16 points en 5 manches, c'est rattrapable (trois manches de flotte plus la Medal race qui compte double, ndr) mais entre nous et le 3ème, il y  a beaucoup d'équipages ! Il faut déjà que l'on soit très bon. Et puis que d'autres fassent des erreurs. Ce sera dur mais on ne baisse pas les bras. Tant que la dernière ligne d'arrivée du 21 août ne sera pas coupée, rien n'est fini.
     
Classement des Tornado après 7 manches courues
1er Fernando Echavarri et Anton Paz (ESP) : 20 pt
2ème Darren Bundock et Glenn Ashby (Aus) : 20 pts
3ème Iornadis Paschaladis et Konstantinos Trigonis (Gre) : 32 pts

10ème Xavier Revil (SRV Annecy) et Christophe Espagnon (SRRochelaises/Equipe de France Militaire) : 48 pts

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :