Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

> Actualités


Médaille de bronze en 470 pour Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset, 2ème médaille pour la voile française

[Equipe de France]  - le 18/08/2008

[Equipe de France]

Guillaume Florent a conquis le bronze hier en Finn, les français Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset lui emboitent le pas aujourd'hui en obtenant eux aussi le bronze, cette fois en 470.


La manche a comme hier laissé place au suspens puisqu'elle s'est courue en deux temps. Première partie de course : le duo français fait un excellent premier bord de près. Ils sont 2ème derrière les Australiens à l'issue du premier tour. On pense alors à l'argent… Mais c'est sans compter sur le 2ème près où Nicolas et Olivier n'ont pu empêcher trois adversaires de les passer sur un plan d‘eau toujours aussi difficile à lire. Ils rétrogradent alors à la 6ème position et les Anglais réussissent à se glisser devant eux. Mais la joie est totale dans le camp français puisque Nicolas et Olivier conservent le bronze. Une superbe performance pour les jeunes Sudistes dont le barreur affiche un palmarès impressionnant avec notamment trois titres de champion d'Europe et un titre de champion du monde jeune. Amis de longue date, Nicolas et Olivier, âgés respectivement de 27 et 26 ans, avaient également terminé 4ème du championnat du monde cette année. Entrainés par Philippe Michel et Baptiste Meyer, le duo faisait partie des grandes chances de médailles pour la France en voile. Pour leurs premiers JO, ils ont répondu présent en jouant sans cesse aux avant-postes jusqu'à obtenir aujourd'hui cette médaille de bronze ! Superbe. Et un très beau cadeau pour cet équipage qui effectuait sur ce plan d'eau de Qingdao leurs derniers bords communs, Olivier ayant décidé d'arrêter la voile olympique après les JO pour se consacrer à ces études en pharmacie.

Interview de l'équipage de 470 médaillé de bronze :


Olivier Bausset, équipier du 470 :

Nous sommes super contents. Nous avons atteint notre objectif qui était la médaille. Cette dernière course était tendue. Elle est bien partie avec un super premier tour. Mais le vent soufflait de terre et du coup, le plan d'eau était très difficile à anticiper. Un peu le hasard. Au 2ème bord de près trois concurrents, dont malheureusement les Britanniques, ont profité d'une risée et nous ont passé. Après ça été chaud jusqu'au bout. Je suis évidemment heureux car c'est ma dernière régate. Maintenant, je vais me consacrer à la fin de mes études de pharmacie. C'était donc aujourd'hui ou jamais. C'est l'accomplissement de 5 ans d'effort. On pense à tout le monde : amis, famille, ma femme… Et notre amitié avec Nicolas qui en sort que renforcée. J'ai aussi envie du coup d'annoncer une autre nouvelle : ma femme Emilie est enceinte de trois mois. Je suis super heureux de tout ce qui m'arrive aujourd'hui.

Nicolas Charbonnier, barreur du 470 :

C'est sur que cette médaille, nous aurions pu l'assurer avant si nous n'avions pas vécu une dernière journée difficile dans les régates en flotte. Du coup, on s'est mis en difficulté. Mais des erreurs tout le monde en a fait à part l'Australien peut-être. Cette régate nous avons navigué de façon propre, à notre niveau mais sans être excellents sinon nous aurions l'or.  Mais c'est quand même génial, c'est  l'accomplissement de mon rêve d'enfant. J'aurais vraiment été ennuyé de ne faire que 4 ou 5 mais une médaille c'est super. En plus, c'est une histoire qui s'achève car Olivier arrête. Lui c'est sa première vie qui finit et je voulais qu'elle se termine bien. C'est possible de naviguer sans sentiment mais là, c'est vraiment quelque chose de fort. Cela fait 15 ans que l'on se connait. C'est vraiment mon meilleur ami. J'ai très envie de poursuivre pour aller décrocher l'or en Grande Bretagne mais il faut que je puisse le faire dans de bonnes conditions on verra. Et puis, il faut que je remplace Olivier. Non car il est irremplaçable. C'est une histoire de partage entre Olivier et moi, oui nous partageons vraiment cette médaille. Je pense aussi à nos entraîneurs de toujours qui sont là, Baptiste (Meyer) et Philippe (Michel).


Podium des 470 Hommes au JO de Qingdao
Médaille d'or : Nathan Wilmot et Malcolm Page (AUS)
Médaille d'argent : Nick Rogers et Joe Glanfield (GBR)
Médaille de bronze : Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset (YC Antibes et CN Ste Maxime)

Zoom sur l'équipage Nicolas Charbonnier - Olivier Bausset


Et si le secret de cette médaille, c'était d'abord l'amitié ? Celle qui unit depuis longtemps le marin professionnel qu'est Nicolas Charbonnier, 27 ans, régatier au palmarès déjà étoffé en voile légère et au talent reconnu dans le monde de la Coupe de l'America, et Olivier Bausset, 26 ans, qui termine ses études en Pharmacie. Une amitié  qui fait jaillir l'émotion plus fort encore les jours de victoire et permet de tout évacuer dans des engueulades quand la régate marche moins bien. Il y en a eu plusieurs au cours de la semaine que les deux hommes n'ont jamais caché. Car ces deux là sont sincères et avant tout passionnés par leur sport. Une passion doublée d'une amitié donc qui explique pourquoi ils sont revenus sur l'olympisme au cours de cette Préparation olympique où ils n'auront jamais cessé de progresser : 8ème des Mondiaux 2005, 7ème l'année suivante, vice-champion d'Europe en 2007 et 2ème de la Semaine Olympique de Hyères, 4ème du championnat du monde 2008 … Complémentaires - Olivier est calme et plus stable, Nicolas « un combattant plus souvent à l'attaque que sur la défensive » pour reprendre les termes de l'entraîneur Philippe Michel -, ils auront su aller jusqu'au bout de leurs rêves de gosses, ensemble, pour la dernière fois. Ils auront également bénéficié du support efficace de deux entraîneurs qui leur sont proches : Philippe Michel, l'entraîneur national des 470, et Baptiste Meyer leur entraîneur « historique » en 470. Et comme le premier fut lui-même de l'amitié du second, on comprendra qu'à Qingdao cette semaine c'est vraiment une histoire d'amitié qui a été décrochée le bronze. A l'arrivée, Nicolas dira qu'il n'est pas forcément besoin de sentiment pour naviguer ensemble. Mais il est en tous les cas une certitude : la houle sentimentale donne à l'arrivée des yeux différents aux médaillés. Du bonheur et quelque chose en plus… « Un partage fort » conclura le barreur avant de rejoindre la cérémonie des médailles.

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports