Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

> Actualités


TROIS MEDAL RACES PREVUES DIMANCHE : FINN, YNGLING ET 49ER

[Equipe de France]  - le 16/08/2008

[Equipe de France]

Au sommaire :
- La journée en bref
- Le point sur les  Finn avec interview de Guillaume Florent après le report de la Medal race (4ème au général)
- Le point sur les Yngling avec interview de Anne Le Helley après le report de la Medal race (5ème au général)
- Le point sur les 49er avant leur Medal race avec interview de Manu Dyen et Yann Rocherieux (10ème au général)
- Le point sur les 470 hommes avec interview d'Olivier Bausset avant leur Medal race prévue lundi (14ème, 7ème et 20ème des trois dernières manches qualificatives, 3ème au général)
- Le point sur les 470 femmes avec interview d'Ingrid Petitjean et Gwendolyn Lemaitre (13 et 9ème des deux dernières manches qualificatives, 11ème des JO dans cette série)
- Le point sur les Laser Hommes  (6ème de la manche 5, 5ème au classement général)
- Le point sur les Laser Radial (OCS dans la manche 5, 9ème au général)
- Le point sur les RS :X femmes  (manches reportées, 10ème au général) 
- Le point sur les RS :X hommes avec interview de Pascal Chaullet (manches du jour reportées, 5ème au général)
- Le point sur les Star avec interview de Xavier Rohart et Pascal Rambeau (1er et 5ème des manches 2 et 3, 5èmes au général)
- Le point sur les Tornado avec interview de Christophe Espagnon (2ème et 10ème des manches 2 et 3, 5èmes au général
- Le programme de demain, dimanche 17  août

 

La journée en bref

Le rond A sur lequel se dispute les Medal race a un gros avantage : il est à quelques centaines de mètres des spectateurs assis sur la jetée/tribune. Il a le (gros) défaut de cette qualité : proche de la côte, il est beaucoup plus perturbé par les reliefs (d'immeubles en l'occurrence) quand l'orientation générale du vent vient de terre. Et aujourd'hui, ce « vent » était si faible que le comité a finalement jugé peu raisonnable, et sportivement peu crédible, de donner le départ des Medal races prévues. Finn et Yngling seront donc de nouveau sous les feux des projecteurs demain à 13 et 14 heures. La situation reste donc la même pour Guillaume Florent, 4ème en Finn, et Anne Le Helley, Julie Gerecht et Catherine Lepesant, 5ème en Yngling, qui peuvent espérer prendre place sur le podium. Une troisième Medal race, prévue normalement, opposera les 49er à 15 heures. Manu Dyen et Yann Rocherieux ont obtenu le droit d'y participer, mais sans espoir de médaille, en décrochant la 10ème et dernière place qualificative. Ingrid Petitjean et Gwendolyn Lemaitre devaient également gagner une place pour espérer faire de même en 470 femmes. Elles n'y sont pas parvenues et quittent les JO à la 11ème place. Une déception pour ces deux jeunes femmes de talent réunies sur un même bateau voici tout juste trois mois. Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset participeront non seulement lundi à la Medal race des 470 hommes - les régates en flotte finissaient aujourd'hui - mais avec un bon espoir de médaille : ils sont 3ème à deux points des Hollandais, seconds, et avec 3 points d'avance sur les Britanniques. En laser, Jean-Baptiste Bernaz, 6ème de la manche du jour et 5ème au général à 4 points du leader, peut sourire mais pas Sarah Steyaert victime d'une disqualification dans la manche du jour en Laser Radial. Elle recule à la 9ème place au général. Xavier Rohart et Pascal Rambeau, après leur entrée difficile hier, ont remis les pendules à l'heure en Star en remportant une manche et en terminant 5ème de la seconde. Ils sont 5ème du général comme Xavier Revil et Christophe Espagnon qui ont alterné du très bon (2ème de la première manche) et du moins bien (10ème de la seconde) en Tornado dans des vents très changeants. La situation météo pourrait être d'ailleurs aussi compliquée demain. Yann Amice, qui informe, avec David Lanier, l'équipe de France quotidiennement, annonce de la pluie, une mer agitée en raison d'une dépression qui passe sur Qingdao. Et le vent ? « Le matin, il est certain, de secteur Est 15/20 nœuds, mais l'après-midi, c'est beaucoup plus confus car le centre dépressionnaire devrait être sur nous ». Les concurrents n'en ont donc pas fini de scruter le ciel… En mer cette fois, espérons-le, pour les Medal races...     

 

Le point sur les Finn avant la Medal race reprogrammée demain dimanche

L'attente aura duré plus de quatre heures avec malgré tout le départ d'une manche que le comité de course a sagement décidé de stopper après le 1er tour. Déjà très faible, le vent était en  train de s'évanouir et le jeu de hasard était en train de prendre le pas sur la régate. Le français Guillaume Florent était alors 8ème à la bouée derrière ses adversaires directs pour le bronze mais sans que les conditions permettent de tirer une quelconque conclusion sportive sur ce qui se serait ensuite passé. La finale est donc reprogrammée demain.

 

Interview de Guillaume Florent :  C'était des conditions qui n'étaient pas à la hauteur d'une finale olympique. Le plan d'eau n'est déjà pas facile pour régater mais là, c'était impossible. Le comité de course a heureusement été très bon dans ses décisions. Ce n'est pas marrant de pratiquer notre sport dans ces conditions et je suppose pour les spectateurs non plus. Je n'étais pas bien placé après le 1er tour mais franchement, il y avait alors un nouveau départ tant tout le monde s'est retrouvé freiné. On ne sait pas ce qui se serait passé. Mais bon l'essentiel n'est pas là. Demain, on annonce plus de vent ? De toute façon, il faudra faire avec ce que l'on aura.

 

Rappel des dix qualifiés pour la Medal race en Finn
1er Ben Ainslie (GBR) : 21 pts
2ème Zach Railey (USA) : 33 pts
3ème Daniel Birmark (SWE) : 44 pts
4ème Guillaume Florent (FRA - YC Dunkerque) : 50 pts  
5ème Christopher Cook (Can) : 50 pts
6ème Gasper Vincec (Slo) : 52 pts
7ème Ivan Kljakovic-Gaspic (Cro) : 58 pts
8ème Jonas Hoegh-Christensen (Den) : 66 pts
9ème Rafal Szukiel (Pol) : 72 pts
10ème Rafa Trujillo (Esp) : 74 pts

 

Le point sur les Yngling avant la Medal race demain

Les Yngling ont bien été sur l'eau mais n'ont même pas démarré une manche. La finale reportée devrait être disputée dans davantage de vent ce qui satisfait plutôt la barreuse Anne le Helley. Bertrand Dumortier, entraîneur, juge lui que le comité a pris les bonnes décisions : « c'est le comité de course de la Coupe de l'America et il connait son affaire. Il a annulé la course en cours car le vent était devenu vraiment trop faible et vu le courant, il savait que l'on ne pourrait même plus l'étaler. Sage décision ».

 

Interview de Anne Le Helley (barreuse) : Je n'ai qu'un regret : c'était l'anniversaire de mon fils et pour ses 7 ans, j'avais obtenu le droit de marquer Happy Birthday en petit sur l'arrière du bateau. Bon à part ça et l'attente sous le soleil, ce n'est pas grave. On annonce demain plus de vent et nous avons un foc (voile d'avant, ndr) qui marche plutôt bien dans la brise. On se sent bien.

 

Rappel des dix qualifiés en Yngling pour la Medal race
1ère Ayton/Webb/Wilson (GBR) : 22 points
2ème Mulder/Bes/Witteveen (NED) : 23 pts
3ème Bekatorou/Papadopoulou/Kravarioti (GRE) : 42 pts
4ème Sally Barkow /Carolyn Howe/Deborah Capozzi (USA) : 43 pts
5ème Anne Le Helley (SR.Rochelaises), Julie Gerecht (SN St Quay Portrieux/équipe de France Militaire), Catherine Lepesant (SRR) : 46 points
6ème Skudina/Krutskikh/Ivanova (RUS) : 46 pts
7ème Song/Yu/Li (Chine) : 47 pts
8ème Weir/Gojnich/Farrell (Aust) : 49 pts
9ème Schuemann/Hoepfner/Bleck (Ger) : 52 pts
10ème Sundby/Fredriksen/Koefoed (Norv) : 57 pts

 

Le point sur les 49 er avant leur Medal race demain

C'était l'entrée dans la Medal race qui était en jeu aujourd'hui pour les Français dans une série qui a piaffé d'impatience depuis mercredi en raison de manches annulées. 11ème ce matin à 8 points des  10ème, Manu Dyen et Yann Rocherieux ont continué d'attaquer comme ils l'avaient promis. Réguliers aux avant-postes, ils terminent 7 de la première manche, 6 de la 2ème : ils sont alors 10ème au général. Tout doit se jouer dans la 3ème et dernière manche en flotte : elle débute bien pour les régatiers « alpins » (ils ont tous les deux débuté la voile sur les lacs de montagne) puisqu'ils passent 7ème à la marque 1 mais se termine mal avec une 17ème place alors que leurs adversaires pour la 10ème et dernière place qualificative, se classent 12èmes. Heureusement, cette 17ème place saute du fait d'être la plus mauvaise depuis leur entrée en compétition et les 14 points qu'ils marquent au final (leur plus mauvaise place précédente) leur offrent un point d'avance au général sur le duo Lima/Andrade. Manu et Yann accèdent donc en finale. Une satisfaction en regard de leur place ce matin, une petite amertume quant à leur objectif premier qui était de terminer au moins entre 5 et 8 (comme dans les autres sports, le rang de « finaliste » vaut pour les 8 premiers même si l'apparition de la Medal Race institue également, de fait, un Top Ten significatif). Ils ont cependant encore un petit espoir d'aller chercher cette 8ème place même si les 16 points d'avance de l'équipage brésilien qui l'occupe, rendent la tache complexe. De toute manière, ils n'auront rien à perdre et tenteront au moins de remporter cette dernière manche des JO. Leur jeune entraîneur, Guillaume Chiellino, note d'ailleurs que le bilan final devra attendre demain soir. Il faudra également attendre de le tirer pour le podium car 7 bateaux peuvent encore y prétendre. La série reste ouverte même si les danois Warrer/Ibsen, grands bénéficiaires de cette journée, ont pris une bonne option avec 11 points d'avance. 

 

Interview : Manu Dyen et Yann Rocherieux
Manu :
Dans la dernière manche, on passe 9 et puis la bascule de vent ne nous est pas favorable… Ces deux jours sans course n'ont pas été difficiles en terme d'attente mais parce que nous savions que nous étions entrain de perdre autant d'occasions de remonter au classement.  Heureusement, que nous avons couru aujourd'hui. Nous voulions au moins terminer entre 5 et 8 soit notre rang tout au long de l'année, donc ce n'est pas réussi. D'un autre côté, en partant ce matin, nous n'étions pas qualifiés pour la Medal Race alors pour aujourd'hui, c'est positif.

Yann : Nous savions qu'aujourd'hui, même en réalisant deux bonnes premières manches, tout allait se jouer dans la dernière. C'est ce qui s'est passé. Les conditions étaient difficiles puisque c'est la première fois que je vois envoyer des spis dans un bord de … près. C'est dire si le vent a varié. La première manche, c'était même limite pour courir. On n'en avait pas trop parlé avant mais on espérait au moins terminer 8ème.. Mathématiquement ce n'est pas fini mais ce sera très difficile. La seule option implique de gagner et on aimerait bien terminer les JO par une victoire. Alors autant qu'elle soit dans la finale !

 

Les dix qualifiés pour la Medal race en 49er
1er Warrer/Ibsen (DEN) : 47 pts
2ème Sibello/Sibello (ITA) : 58 pts
3ème Nathan Outteridge/Ben Austin (Aust) : 61 pts
4ème Iker Martinez et Xabier Fernandez (ESP) : 62 pts
5ème Jan Peter et Hannes Peckolt (GER) : 62 pts
6ème Tim Wladlow et Chris Rast (USA) : 67 pts
7ème Nico Delle Karth et Nikolaus Resch (Aut) : 77 pts
8ème Andre Fonseca et Rodrigo Duarte (Bra) : 83 pts
9ème Stevie Morrison et Ben Rhodes (GBR) : 94 pts
10ème    Manu Dyen (CNV Aix les Bains) et Yann Rocherieux (CN de Sciez) : 99 pts

 

Le point sur les 470 Hommes avant leur Medal race lundi

Cette dernière journée de course en flotte n'aura pas été favorable aux couleurs françaises. Tout avait plutôt bien débuté avec une disqualification pour départ volé des deux poursuivants immédiats des Français au classement : Portugais et Britanniques. Les leaders australiens terminaient à une inhabituelle 16ème place même si leur joker précédent ne leur coûtait en réalité que 7 points. Mais plus ennuyeux pour Nicolas Charbonnier et Olivier Bausset, 14ème de cette manche, les Hollandais finissaient 8ème et encaissaient une prime de points intéressante. La deuxième manche était bien meilleure côté classement - 7ème  - mais une fois de plus les frères Coster, 4ème, reprenaient des points pour ne rien dire des leaders australiens, 3ème sur la ligne. Mais le pire allait venir de la 3ème régate du jour, et dernière des qualifications, que le duo méditerranéen achevait à une inhabituelle 20ème place… Et comme dans le même temps les bataves franchissaient la ligne en 2ème position, le bilan comptable avant la Medal race s'assombrissait quelque peu : solide second ce matin avec pour ligne de mire crédible la première place des Australiens, les Français aborderont mardi leur finale en 3ème position à 2 points des Hollandais et sans espoir désormais d'arracher l'or. C'est le bilan de ce samedi mais celui des phases qualificatives reste évidemment excellent puisque Nicolas et Olivier abordent la Medal Race sur la 3ème marche d'un podium provisoire à 1 place des Hollandais et avec un seul adversaire véritablement dangereux derrière : les britanniques Nick Rogers et Joe Glanfield distancés ce soir de 3 points même si mathématiquement, on ne peut complètement exclure du jeu les Espagnols, Italiens et Portugais. Il y a pire situation pour décrocher une médaille aux JO ce que leur oeuvre globale sur la semaine mérite largement.

 

Interview Olivier Bausset : La journée avait bien commencé avec une OCS pour nos principaux adversaires même si notre manche n'a pas été très bonne. La 2ème cela a mieux marché et dans la dernière, on n'était pas dedans dès le départ car mal positionnés pour essayer de prendre la droite du plan d'eau. Cela n'a servi à rien. Nous sommes déçus car on aurait bien aimé attaquer la Medal race comme ce matin en 2ème place avec un matelas d'avance et des chances pour l'or. La stratégie pour la finale est simple : la gagner ! On va profiter de notre journée de demain pour checker le bateau et nous reposer.

 

Les dix équipages qualifiés de 470 en Medal race
1er Nathan Wilmot et Malcom Page (Australie) : 42 pts
2ème Sven et Kalle Coster (NED) : 64 pts
3ème Nicolas Charbonnier (YC Antibes) et Olivier Bausset (CN Ste Maxime) (FRA) : 66 pts
4ème Nick Rogers et Joe Glanfield GB) : 69 pts
5ème Onan Barreiros et Aaron Sarmiento (ESP ) : 79 pts
6ème Gabrio Zandona et Andrea Trani (ITA) : 81 pts
7ème Alavaro Marinho et Miguel Nunes (POR) : 82 pts
8ème Sime Fantela et Igor Marenic (CRO) : 91 pts
9ème Javier Conte et Juan maria De la Fuente (ARG) : 92 pts
10ème Tetsuya Matsunaga et Taro Ueno (JPN) : 93 pts

 

Le point sur les 470 femmes. Les Françaises non qualifiées pour la Medal race terminent 11ème des JO

Pour espérer rentrer en Medal race, Ingrid Petitjean et Gwendolyn Lemaitre, 11ème ce matin, devaient gagner une place. 13ème et 9ème, elles n'y seront pas parvenues et gardent au final leur place de 11ème au général. Avant cette finale, les Australiennes paraissent bien engagées pour décrocher le titre olympique fort de 18 points d'avance (l'équivalent de 9 places dans la Medal race qui, rappelons le, compte double) sur les Hollandaises.

Interview Ingrid Petitjean : Ce fut une journée moyenne. Honnêtement, nous n'avons jamais été trop dans le coup et nous avons fait trop d'erreurs. Parfois, nous avions une bonne vitesse, parfois pas : c'était trop irrégulier. Nous sommes passées à côté. Oui nous avions bien débuté avec la victoire dans la première manche mais, ensuite, nous avons toujours été en difficulté. C'est trop tôt pour parler de la suite et de ce que je ferai. Je ne veux pas réagir à chaud.

 

Interview Gwendolyn Lemaitre : Ma réaction à chaud, c'est d'être très déçue. Je pense que nous avions les moyens de faire mieux, nous avons montré une bonne vitesse parfois. Mais nous n'avons jamais trop compris le vent. Maintenant, je suis quand même contente d'avoir réalisé mon rêve en venant aux JO car normalement j'arrête le 470 après. J'en ai profité à fond même si j'aurais voulu que cela se termine autrement.

 

Classement des 470 femmes avant la Medal race :

1ère Elise Rechichi et Tessa Parkinson (AUST) : 25 pts
2ème Marcelien de Koning et Lobke Berkhout (NED) : 43 pts
3ème Fernanda Oliveira et Isabel Swan (BRA) : 58 pts

Place définitive des françaises :
11ème Ingrid Petitjean (SN de Marseille) et Gwendolyn Lemaitre (SR Brest) : 85 pts

 

Le point sur les Laser

Le jeune Jean-Baptiste Bernaz n'en finit pas d'impressionner. Dans environ 10 nœuds de vent, il a encore animé la manche du jour. Leader même un bon bout du parcours, il n'aura finalement du se « contenter » de la 6ème place qu'en raison d'une bascule de vent peu payante. Qu'importe, il est ce soir largement dans le match puisque 4ème d'un classement extrêmement serré où les 5 premiers sont regroupés en 4 points !

 

Classement Laser après 5 manches
1er Diego Romero (ITA) : 24 pts
2ème Rasmus Myrgren (SWE) : 25 pts
3ème Vasilij Zbogar (Slo) : 26 pts
4ème Paul Goodison : 27 pts
5ème Jean-Baptiste Bernaz (FRA -COYCH) : 28 pts

 

Le point sur les Laser Radial

Sarah Steyaert alterne pour le moment des manches quasi parfaites et d'autres beaucoup moins. Et les départs en sont souvent la raison. Aujourd'hui, elle a connu le scénario craint par tout régatier : l'OCS, entendez la disqualification pour départ volé. Le bilan comptable est lourd car son joker précédent (plus mauvaise manche enlevée) était une 21ème place qu'elle engrange donc ce soir ce qui la renvoie à la 9ème place d'un classement pour le moment dominé par la Néo-Zélandaise et la Lithuanienne, 2ème et 1ère de la manche du jour. Demain , Sarah aura 3 manches pour repartir de l'avant. Ce qu'elle sait très bien faire.

 

Classement Laser radial après 5 manches
1ère Jo Aleh (NZ) : 10 pts
2ème Gintare Volungeviciute (Lituanie) : 13 pts
3ème Anna Tunnicliffe (USA) 20 pts

9ème Sarah Steyaert (FRA - CV Chateilaillon) : 36 pts

 

Le point sur les RS :X femmes Aucune  des trois manches prévues n'a été disputée. 

 

Classement RS :X femmes après 5 manches
1er Jian Yin (Chine) : 6 points
2ème Jessica Crisp (Australie) : 10 pts
3ème Marina Alabau (Esp) : 15 pts

10ème Faustine Merret (Crocos de l'Elorn) : 37 points

 

Le point sur les RS :X hommes

Aucune des trois manches prévues n'a été disputée.

 

Interview Pascal Chaullet, entraîneur : Le comité de course a bien fait car cela aurait été n'importe quoi. Demain, on annonce plus de vent. C'est à double tranchant car cela vient du nord et ce peut être perturbé. Mais d'un autre côté, j'ai trouvé qu'hier Julien, mais aussi le Britannique, était à l'aise dans un vent de cette direction avec des choix pertinents.

 

Classement RS :X hommes après 5 manches
1er Shahar Zubari (ISR) : 8 pts
2ème King Yin Chan (HKG) : 14 pts
3ème Nick Dempsey (GBR) : 15 pts

5ème Julien Bontemps (ASPTT Nantes) : 20 pts

 

Le point sur les Star

Si la manche d'hier les avait laissés légèrement interrogatifs, ce samedi aura amplement conforté Xavier Rohart et Pascal Rambeau vainqueurs d'une manche et 5ème de l'autre ! Mieux, dans la 1ère ils auront du faire face au retour du brésilien Scheidt et sont largement sortis victorieux du « duel » qui les a alors opposés. Un avantage psychologique toujours bon à prendre. Nos champions du monde, 5ème au général ce soir, se sont parfaitement remis dans le match.

 

Interview Pascal Rambeau : Cela aurait pu être encore mieux dans la 2ème si nous n'avions pas été gênés par une branche d'arbre qui nous fait perdre un peu de distance. Cela aurait été la journée parfaite. Aujourd'hui, le vent ressemblait à quelque chose. La victoire de manche n'est pas la chose la plus importante, franchement on ne raisonne pas comme cela. Ce qui est essentiel, c'est de s'être remis dans le match. C'est bon à prendre et on a remis les compteurs à zéro. C'est une journée qui nous a rassurés sur nos capacités de vitesse et nous continuons à prendre de bons départs.

 

Xavier Rohart : C'est normalement ce que nous aurions du réaliser hier après notre bon départ. Nous avions une vitesse correcte et une bonne aptitude à lire le plan d'eau. Notre projet grossièrement, c'est de terminer les manches dans les cinq premiers, les remporter ce n'est pas l'essentiel. Mais la manière a été intéressante car nous avons du faire face à un peloton de « killers » derrière nous. En plus, nous avons repoussé l'attaque du Brésilien qui n'a pas trop cette habitude et cela a du le marquer. Hier, personne n'a été dupe de la victoire de manche des Allemands dans des conditions de course spéciales, je pense que la notre va avoir marqué quelques esprits. Nous avons répondu à des interrogations que nous avions hier et tout le monde s'est bien investi. Daniel (Dahon l'entraîneur) a été plus interventionniste. C'était bien.

 

Classement des Star après 3 manches courues
Classement des Star après 3 manches courues (sans manche enlevée)
1er John Dane III et Austin Sperry (USA)  : 14 pts
2ème Afonso Domingo et Bernardp Plantier Santos (Por) : 16 pts
3ème Hamish Pepper et Carl Williams (NZ) : 16 pts

5ème Xavier Rohart (YC La Pelle) et Pascal Rambeau (S.R.Rochelaises) (FRA) : 18 pts

 

Le point sur les Tornado

Xavier Revil et Christophe Espagnon ont bien commencé la journée au cours d'une manche où cela a « brassé » beaucoup. Entendez que les places ont beaucoup évolué signe d'un vent rendant difficile la lecture du plan d'eau. Les Français s'en sont parfaitement sortis en allant chercher une option payante dans le dernier bord. Bilan le Britannique, leader à la marque précédente avec 4 minutes d'avance sur les Français se retrouvent derrière eux à… 4 minutes. 8 minutes d'écart en un bord, du rarement vu. Le vent est plus faible pour la deuxième manche du jour qui voit Xavier et Christophe, moins dans le  « coup », terminer 10ème. Après trois manches, le bilan reste cependant bon avec une 5ème place au général et surtout de très bonnes sensations sur le plan d'eau. On ne peut en dire autant du champion olympique sortant - l'autrichien Hagara - en difficulté à la 14ème et avant dernière place.

 

Interview Christophe Espagnon : C'est 50 % : 50 % de bon, 50 % de moins bien. Le vent était très tournant et dans le dernier bord, on a vu quelque chose (une bascule de vent, ndr) et on a été le chercher. Cela a marché puisqu'on finit 2ème. La manche suivante a été plus difficile. A un moment, nous avons eu une opportunité. Nous étions avec les Argentins, eux virent et peuvent la prendre et terminent deux et pour nous, la porte s'est refermée. En plus, il y a eu réduction de parcours sans changement de bouée malgré un vent qui avait changé et on a fini en route directe sur les bouées à la « queue leu-leu ». Il n'y avait plus rien à faire. Après 3 manches pas vraiment de bilan à faire. On est dans le coup mais avec une meilleure 2ème manche aujourd'hui, on pourrait être bien mieux. On a raté un côche. Ce n'est pas grave mais il ne faut pas que cela se reproduise.

 

Classement des Tornado après 3 manches courues
Classement des Tornado après 3 manches courues (sans manche enlevée)
1er Fernando Echavarri et Anton Paz (ESP) : 8 pt
2ème Darren Bundock et Glenn Ashby (Aus) : 12 pts
3ème Santiago Lange et Carlos Espinola (Arg) : 16 pts
4ème Iornadis Paschaladis et Konstantinos Trigonis (Gre) : 19 pts
5ème Xavier Revil (SRV Annecy) et Christophe Espagnon (SRRochelaises/Equipe de France Militaire) : 19 pts

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports