Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

> Actualités


Tour du Finistère : Etoiles filantes et une mer de diamants

[Habitable]  - le 11/08/2008

[Habitable]

Les voiliers engagés dans le Tour du Finistère arrivaient à Port la Forêt dans la matinée du 9 août. Cette dernière étape s'est avérée, comme tous les ans, particulièrement appréciée. En effet le conditions de navigation et le ciel dégagé, ont permis aux marins de bien profiter de ces heures nocturnes. Etoiles filantes, dauphins et une mer de diamants figurent dans les récits des personnes interviewées à l'arrivée. Malgré la fatigue accumulée, tout le monde garde un très bon souvenir de cette course qui, depuis le 3 août, a su réjouir les esprits des participants, en mer comme à terre.

 

Les deux parcours entrepris étaient les plus longs de cette 23ème édition. Le premier de 93 milles était effectué par toute la flotte, hormis celle des Crédit Agricole, qui s'engageait sur celui de 108 milles. Comme prévu par la météo, le vent de Nord-Ouest tournait Sud et mollissait : de 15 nœuds il atteignait, pendant la nuit, les 4 nœuds. Le premier qui coupait la ligne d'arrivée en temps réel était l'équipage de « J'y crois pas », aux alentours de 9 heures. Après 7 manches il est à la 5ème place au classement général de sa catégorie, Le Télégramme. « Vous avez vu le nom du bateau : on n'y croit pas ! On a eu une très belle nuit en mer. Nous avons croisé des dauphins sous les étoiles filantes et sur une mer de diamants. C'est la première fois qu'on participe au Tour du Finistère avec ce bateau : c'est une belle satisfaction ! Comment peut-on expliquer la victoire d'aujourd'hui ? Je pense que nous avons réussi à bien gérer le passage au Raz de Sein dans le courant. Ensuite on s'est bien protégé en allant vers  la terre. Le vent est tombé pendant la nuit, jusqu'à atteindre les 3, 4 nœuds mais on a réussi à être rentable même en ces conditions ».

 

Patrick Thomas sur Roc'Helou Biscuits Bio montait sur la plus haute marche du podium des « Télégramme ». Pour cette étape, comme l'explique le tacticien de l'équipage Xavier Dhennin, les navigateurs ont voulu rester prudents. Pour cela ils ont essayé de jouer sur le classement général, en contrôlant continuellement Charrette 3 de Frédéric Bourderau, leur adversaire direct. « Nous n'avons pas profité des couloirs de vent au large et cela nous a pénalisé. Naviguer la nuit n'est pas une tâche facile mais nous sommes quand même contents du résultat ! ». La régularité de la performance de Roc'Helou Biscuits Bio a payé : ayant gagné une manche seulement il parvient tout de même à la tête du classement. Deuxième et troisième au classement général du Télégramme on retrouve respectivement Mary, de François Moriceau et ensuite un « aficionado » du Tourduf : « Matamouf of Recoucou », skippé par Dominique Lucas.

 

Dans la série du « Crédit Agricole » c'était Monsieur Jean Luc Van den Heede sur Adrien 2 qui décrochait la première place, suivi par Prevadies de Benoît Charon et Recycleurs Bretons Les Flots Morgat, à la troisième place.

 

Let's Go 3, skippé par Daniel Abgrall, était en tête du classement général des « Super U ». Schmilblick de Jean François Leyrat se positionnait à la deuxième place suivi par Argo ACEPP de Hervé Massicot.

 

Le meilleur de la semaine dans la série du « Conseil Général » était Christian Coat, sur Impulsion, un Flush Pocker du Iode Club de Roscoff. Alexandre le Reun sur Défi Santé Nutrition le suivait et Claude Tanniou sur Weldom complétait le trio.

 

Dans la catégorie des « CCI du Finistère », le duel entre Renault Brest et Domino's Pizza se terminait en faveur du premier des deux bateaux, qui était en outre le vainqueur du Trophée du Tour du Finistère à la Voile.

Tangui Mahé, skipper de l'équipage gagnant, commentait la course à son arrivée : « Ca était très dur parce que nous avons pris une option extrême dans le Raz de Sein… Finalement elle s'est avérée correcte. Le vent est resté stable en direction Nord Ouest… C'est en Baie d'Audierne qu'on a joué un bon coup : le match habituel -commencé dimanche !- contre Domino's Pizza, s'est disputé à partir de ce moment, jusqu'au bout de la nuit. Le vent est tombé vers 2 heures et nous avons dû attendre une heure environ…ça a été long mais très intéressant. » et il ajoute pour ce qui concerne son sponsor : « Nous remercions Renault Brest et Guilers pour avoir financé notre projet sportif ».

 

Le meilleur club de l'édition 2008 était une fois de plus celui de Lorient qui, depuis quelques années, s'avère littéralement imbattable.

 

Une autre édition du Tourduf s'achève mais le bilan s'avère, comme chaque année, très satisfaisant. La grisaille n'a jamais perturbé l'ambiance festive dans les ports et encore moins  la navigation. Eole n'a pas déçu les coureurs qui continuent à s'inscrire au Tourduf pour la convivialité qui le rend si différent des autres courses. Mais ce qui attire le plus les marins est la variété des étapes. Naviguer le jour et la nuit, sur des parcours côtiers et olympiques en une seule semaine, voici en quel contexte sportif les équipages ont l'occasion de s'exprimer pendant une semaine.

 

Mais le Tour ne terminait pas sur l'eau. Après la remise des prix à 18 heures et le repas collectif, les festivités étaient encore ouvertes. Le début de la soirée était animé par « Lyz'an », une jeune artiste quimpéroise qui interprétait son propre répertoire d'influence « chansons à texte et pop rock ». En deuxième partie, les 5 jeunes musiciens marseillais du « Groupe 111 » jouaient du soul et du funky.

 

Par : Tour du Finistère


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports