Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

J-3 pour la voile

[Equipe de France]  - le 06/08/2008

[Equipe de France]

A retenir dans ce communiqué :

- Finn et Yngling ouvriront samedi à 13 heures (heure locale) les épreuves de voile des JO
- La météo s'annonce clémente pour les premiers jours de régate avec une brise légère
- Demain, jeudi 7 août, inauguration du Club France de Qing Dao et conférence de presse de l'équipe de France à 19h30 en duplex avec le Club France de Pékin.

 

Jour J-3 pour les Yngling et Finn qui débuteront samedi 9 août à 13 heures les compétitions de voile des 29èmes Jeux Olympiques de Beijing 2008.

Des Jeux qui pour les « voileux » se dérouleront en réalité à Qing Dao, 600 km au sud-est de la capitale chinoise, une agglomération de plus de 8 millions d'habitants située sur la Mer Jaune et qui fut à l'origine un comptoir allemand (dont il reste au moins une trace avec l'installation de la célèbre brasserie éponyme). Les buildings ultra modernes qui n'en finissent pas de pousser ici donnent au bord de mer de l'avis de Jean-Pierre Champion, Président de la FFVoile et chef de mission adjoint de la délégation française sur ce site, un « petit air de Miami ». Pour terminer la carte postale, les fameuses algues qui avaient empêché le bon déroulement des entraînements en juin se sont envolées grâce à l'action « épuisette » des centaines de « sampans » et autres embarcations du même type et de barrages flottants répartis à certains points stratégiques.

En lieu et place, un bord de  mer suffisamment au goût de centaines d'estivants chinois qui y nagent quotidiennement même si la brume cachait ce matin le soleil généreux des derniers jours. Le vent, essentiel pour les épreuves de voile, souffle gentiment à 8 nœuds, rien de décoiffant mais suffisant pour courir et en tous les cas fidèle à la réputation de petit temps du plan d'eau de Qing Dao.

 

Pas de crainte en tous les cas de phénomènes cycloniques pour le début de la compétition comme le confirme Yann Amice qui, avec David Lanier, va constituer tout au long de l'épreuve la cellule météo de l'équipe de France : « le phénomène cyclonique Kammuri va effectivement sévir dans les jours à venir à Hong Kong mais c'est à plus de 3000 km d'ici. Ce ne sont pas des phénomènes rares dans cette zone du Pacifique en août - on peut en compter jusqu'à 5 à 7 - mais en général cela n'entraîne à Qing Dao que de la houle, des précipitations voir un vent plus soutenu que d'habitude. Cette fois nous serons suffisamment en bordure pour ne pas le ressentir et pour le début de l'épreuve, on ne devrait pas avoir plus de 6 à 8 nœuds de vent, essentiellement d'origine thermique. Le tout peut-être même accompagné de ciel bleu ! ».

 

Des prévisions météos qui sont donc de bons augures pour l'entrée en compétition de nos compatriotes Anne Le Helley, Julie Gerecht et Catherine Lepesant en Yngling et Guillaume Florent en Finn dont la régate officielle d'entraînement est prévue vendredi. Le soleil qui a fini par percer la brume en ce début d'après-midi donne encore un peu plus de crédit à cette prévision.

 

Yngling :

Anne le Helley est la barreuse du Yngling français (quillard mené par trois équipières), une série qui avec le Finn va avoir l'honneur d'ouvrir les compétitions nautiques ce samedi 9 août à 13 heures. Ce sont les deuxièmes JO pour Anne qui avait décroché une belle 5ème place à Athènes. Elle est cette fois accompagnée de Julie Gerecht et Catherine Lepesant et entraînée par Bertrand Dumortier. On trouve 15 bateaux concurrents dans cette série dont les équipages britanniques,  américains, grecs, allemands et norvégiens sont les grands favorits. Anne nous donne ses impressions à quelques jours de son entrée en compétition.

 

Comment te sens-tu à quelques jours de ton entrée en compétition ?

« Nous venons de déterminer le choix définitif de nos voiles d'avant, foc et spi. C'est une bonne chose car cela nous enlève nos derniers doutes. Ce mercredi nous débutons la jauge (à l'inverse d'autres monotypes strictement identiques comme le Laser, des séries comme le Tornado, Star et Yngling permettent quelques différences notamment en matière de voile ce qui nécessite de vérifier qu'ils « rentrent » bien dans la jauge de chacune des classes) ce qui constitue un peu notre entrée en compétition et puis vendredi ce sera la première régate officielle d'entraînement. On y sera ! A Athènes je vivais un rêve. Cette fois c'est différent, je me sens prête. Il reste un peu de stress mais c'est une bonne chose. Nous avons pas mal travaillé l'aspect mental lors d'un stage de 3 jours dans le Jura cet été avec notre préparateur mental Bernard Flavien et Sylvain Guillaume, double médaillé en ski nordique et cela a été très bénéfique ».

 

Et techniquement ?

« Nous sommes là depuis 10 jours ce qui nous a permis dans un premier temps de bien récupérer du voyage et de suffisamment s'entraîner pour améliorer notre  fluidité dans les manœuvres et du coup gagner en confiance.  Question vitesse on a navigué à côté de la grecque (Sofia Bekatorou, championne olympique à Athènes en 470) et on marchait plutôt bien donc c'est également bon pour la confiance ».

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :