Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

En ce moment

Prochainement

> Actualités


Derniers préparatifs pour les sélectionnés français à neuf jours des premières régates.

[Equipe de France]  - le 01/08/2008

[Equipe de France]

Les arrivées des athlètes se succèdent sur le site olympique depuis le début de la semaine. A ce jour, huit équipages sont donc déjà sur place, ils seront rejoints très prochainement par le véliplanchiste Julien Bontemps qui s'envolera demain de Paris alors que les deux laseristes Jean-Baptiste Bernaz et Sarah Steyaert arriveront sur place lundi prochain. Pour des raisons pratiques, une petite partie de la délégation française se rendra à la cérémonie d'ouverture à Pékin. On pourra notamment voir défiler les tornadistes Xavier Revil et Christophe Espagnon accompagnés de leur coach, Philippe Neiras, les laseristes Jean-Baptiste Bernaz, Sarah Steyaert, l'équipier de 470 Olivier Bausset ainsi que l'équipier de Star Pascal Rambeau aux côtés de son entraîneur Daniel Dahon. Pour l'heure, les athlètes français ont pris possession de leurs appartements au sein du village olympique. Ils occupent un étage et demi d'un hôtel de luxe qui sera ouvert au public après les JO.

Interview d'Alain Champy, responsable logistique de l'équipe de France et présent à Qingdao depuis plus d'une semaine :
Quelle est l'ambiance, à neuf jours du coup d'envoi au sein de la délégation française ?
L'ambiance dans le camp français est pour l'instant bonne. On est arrivé les premiers avec l'équipage de Yngling et le Finn, donc on a pu prendre nos marques, les filles ont pas mal navigué, Guillaume en Finn aussi. Hier les 470 et les Stars sont arrivés, maintenant les Tornado, les 49er et Faustine. Tout le monde est déjà bien content et agréablement surpris par le standing du village. C'est un hôtel 5 étoiles aux normes chinoises. Les chambres sont superbes, il y a une piscine de 25 mètres magnifique. Tout le monde essaie de trouver ses marques et ça se passe plutôt bien.

Comment les sélectionnés français occupent t'ils leurs journées ?
Il y a eu un peu de préparation du matériel. Avec Guillaume, nous avons reçu son Finn qui était venu par fret aérien donc il a fallu tout déballer. Les filles en Yngling ont passé pas mal de temps sur l'eau. Elles avaient encore quelques choix de voile à faire. Il y a également un peu de préparation physique et de récupération du décalage horaire, les journées sont bien remplies. Les filles ont navigué avec l'équipage Grec avec lequel elles naviguent de temps en temps et elles étaient assez rapides par rapport à elles, que ce soit au près ou au portant donc le moral est bon. Les deux premiers jours, il n'y avait pas grand monde et tous les jours les équipes s'étoffent. On est au trois quarts des arrivées toutes nations confondues.

A quel moment commencera vraiment la compétition pour les Français ?
La jauge commence demain pour les 49er (…) et je pense que dans les têtes, la jauge et la préparation de la jauge donnent le coup d'envoi des Jeux. A la jauge, l'organisation met les drapeaux français, les FRA dans les voiles, les stickers sur les coques donc les jours entre le début de la jauge et les premières manches vont mettre tout le monde dans le bain. Vu que la voile se déroule à Qingdao et pas à Pékin, on côtoie les mêmes personnes que l'on peut côtoyer sur des semaines olympiques ou sur des championnats donc il n'y a pas une énorme différence. Par contre, une fois qu'on a passé la jauge et qu'on navigue avec le drapeau français sous les yeux et le FRA qui est 10 fois plus grand que d'habitude dans la voile, les esprits vont peut-être se tourner encore plus vers les Jeux.

Les problèmes rencontrés avec les algues au mois de juin ont-ils été réglés ?
Le Yngling ou le Finn n'ont pas rencontré beaucoup d'algues. Il y en a toujours, mais comme disent les Français, pas plus que ce qu'on peut trouver parfois sur nos côtes. Par contre, au large, je crois qu'il y a 30 kilomètres de barrage qui sont l'équivalent de nos barrages anti marée noire. Je pense que tous les matins avant les manches, on verra les brigades de pécheurs ratisser le plan d'eau et nettoyer de toute algue.

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports