Voile.Banquepopulaire.fr Instagram Facebook Twitter Youtube Dailymotion
FFVoile


> Actualités

Toute l'actualité de la FFVoile


Les annonces de la conférence de presse de fin d’année de la FFVoile

[FFVoile]  - le 03/12/2007

 

 

Les nouveaux partenariats de la FFVoile

 

La FFVoile se réjouit de la confiance maintenue de son partenaire principal et historique Banque Populaire, et de l’engagement renouvelé d’Orange cette année aux côtés des Ecoles Françaises de Voile, également Fournisseur officiel de la FFvoile aux côtés d’adidas et Mercury. 2007 est également marqué par l’arrivée de fournisseur de l’équipe de France de voile olympique comme Navicarte.

 

Mais cette conférence de presse a surtout été marquée par l’arrivée d’une très grande entreprise du secteur de l’énergie aux côtés de l’équipe de France de Match Race.

 

 

 

AREVA PARTENAIRE OFFICIEL DE l’EQUIPE DE FRANCE DE MATCH RACE

 

C’est en effet dans le cadre de la conférence de presse de fin d’année de la FFVoile qu’a eu lieu aujourd’hui l’annonce conclue pour quatre années entre la Fédération et AREVA. Aux termes de cet accord, AREVA devient Partenaire officiel de l’équipe de France de Match Race. Jean-Pierre Champion, Président de la Fédération, Jacques-Emmanuel Saulnier, Directeur de la Communication & Porte-parole d’AREVA, ont commenté cette nouvelle importante pour l’avenir du match-racing français en présence de deux des barreurs de l’équipe de France 2007, Philippe Presti et Damien Iehl.

 

 

 

Un rapide retour sur la saison 2007 démontre en effet toute la qualité des équipages tricolores et leur valeur internationale ce qu’a encore symbolisé le titre de vice-champion du monde décroché par Mathieu Richard et son équipage à la Monsoon Cup ce week-end. Le partenariat avec AREVA va offrir des moyens inédits à cette équipe de France de Match Race, créée en 2005 et permettre ainsi au collectif de progresser rapidement.

 

 

 

Pour AREVA l’un des leaders mondiaux des métiers de l’énergie, soutenir une équipe de France sur un circuit de très haut niveau international est la continuité de son engagement dans la voile.

 

 

 

Ce que confirme Jacques-Emmanuel Saulnier : « Il est naturel qu’AREVA soutienne une équipe de France. C’était ce qui nous avait motivé lors des 31ème et 32ème  America’s Cup. Aujourd’hui, nous poursuivons dans cette voie en apportant notre soutien à des champions que nous connaissons bien : Philippe Presti, Sébastien Col, Damien Iehl  et Mathieu Richard. Nous sommes heureux d’être à leurs cotés pour les quatre prochaines années et d’accompagner ainsi leurs ambitions aux couleurs de la France.»

 

 

 

Les barreurs de l’équipe de France 2007 de match race :
- Sébastien Col (YC Bouzigues Setes)
- Damien Iehl (APCC Nantes)
- Philippe Presti (CV Arcachon)
- Mathieu Richard (APCC Nantes)

 

 

 

Lancement de la gradation des épreuves et de l’expérimentation d’un classement des coureurs

 

Annoncé en chantier l’an dernier, la Gradation des épreuves va devenir une réalité en 2008. Il s’agit de donner de la lisibilité sur le calendrier et la hiérarchie sportive des épreuves à l’ensemble des acteurs : compétiteurs, médias, grand public.

 

 

 

Toutes les compétitions sont ainsi classifiées sur une base cohérente avec celle du calendrier de l’ISAF (pour le match race et la voile olympique), appliquée à « toute la voile » et ce du niveau local aux plus grandes épreuves.

 

 

 

Les grades sont :
1 - Le Grade 5 se décline hiérarchiquement en 5A, 5B et 5C. Chaque ligue aura le soin de repositionner l’ensemble de ses épreuves régionales, locales et départementales sur ces trois grades.  
2 - Du Grade 4 au grade W, le calendrier est établi pour les épreuves interrégionales, nationales et internationales sur la base de leur niveau sportif.
3 –L’Extra grade représente la vitrine des compétitions « Majeures » pour l’ensemble des pratiques de la Fédération.

 

 

 

Chaque nouvelle épreuve se verra attribuer son grade en référence du niveau de celles déjà existantes.

 

 

 

Le calendrier 2008 édité conjointement par la FFVoile et Voiles et Voiliers, publié ce 3 décembre, applique déjà cette gradation.

 

 

 

CLASSEMENT DES COUREURS

 

Parallèlement, la FFVoile va  produire en 2008 un classement individuel des coureurs français licenciés à la fédération, tout type de voile confondu. Il s’agira d’un N°0 qui s’il sera bel et bien publié verra le bien fondé de sa méthode vérifié à l’épreuve des faits. Cette méthode sera donc  définitivement validée lors d’un Conseil d’Administration fin 2008.

 

 

 

Ce classement sera annuel et remis à zéro tous les ans et s’appuiera sur deux « Divisions » :

 

 

 

> Une Division Internationale, Sommet de « l’édifice ».

 

Cette Division Internationale définira le « Top » des coureurs français classés uniquement sur des épreuves internationales majeures dont la liste sera établie par un collège et publiée lors d’une conférence de presse pendant le Salon Nautique de Paris.

 

 

 

Les épreuves retenues pour ces différentes pratiques seront réparties en 4 groupes de niveau (1 000, puis 2 000, 3 000, le plus fort étant le groupe 4 000). Dans ce dernier groupe, on retrouve ainsi, les Jeux Olympiques, le Vendée Globe, la Volvo Race et la Coupe de l’America – ex Coupe Louis Vuitton.

 

Le Classement des Coureurs sera établi simplement en cumulant les points acquis sur ses 2 meilleures épreuves.

 

 

 

La Division Internationale prendra en compte avec la même attribution de points les coureurs suivants

 

- Pour la voile Olympique et le Funboard, les coureurs en solitaire ou les équipages constitués (deux ou trois personnes).
- Pour la Course en Equipage Inshore, les skippers et les barreurs des équipages de course en flotte.
- Pour la Course en équipage Course au Large, l’équipage pour les courses en double, les skippers et « Chefs de quart » pour les équipages de course en flotte.
- Pour la Course en solitaire Course au Large, les barreurs.
- Pour le Match Race, les barreurs.

 

 

 

> Des Divisions Nationales, « corps de l’édifice »

 

Ces Divisions Nationales intègreront l’ensemble des coureurs français ayant une pratique régionale, nationale et internationale.

 

 

 

D’autre part, la FFVoile établira pour chaque Ligue un Classement Régional Individuel Fédéral, « Dynamique des Ligues ». Indépendant du Classement National Individuel, il intègrera pour chaque Ligue l’ensemble des résultats des épreuves des grades 5A, 5B et 5C, permettant ainsi aux coureurs dont la pratique est essentiellement régionale d’avoir leur classement à la fois « dynamique », « convivial » voire « familial ». 

 

 

 

Jauges inter-séries : la solution OSIRIS

 

A côté des régates de monotypes, les régates en interséries occupent une place importante, appelée à se développer, tant en voile légère qu’en habitable. Pour que ce type de compétition existe, le système de temps compensé doit être équitable, pratique et le plus simple possible. Et pour aider à son développement, il se doit aussi d’évoluer.

 

D’où la naissance d’OSIRIS (Organisation du Système d’Information des Régates Inter séries)   qui permet de renforcer la cohérence entre les différentes techniques de jauge que la FFVoile administre.

 

 

 

Il faut savoir que les régates en inter séries intéressent plus de la moitié des  licenciés de la FFVoile. Elles sont donc un point de passage obligé  pour la plupart des clubs dont les adhérents possèdent des bateaux très disparates.

 

 

 

Aujourd’hui, il existe grossièrement deux types de solutions :
- celles basées sur les constats de performances. Elles sont idéales pour les bateaux de série, appliquées à la voile légère, aux quillards de sport, aux sport boats, et aux habitables avec la formule HN France
- les solutions à base de prévision de performances. La FFVoile a choisi la solution IMS ou ORC qui fait référence au plan international et qui est notamment utilisée pour les championnats du monde. Elle repose sur les prévisions du comportement des voiliers faites par ordinateur.

 

 

 

Problème : le régatier grand public, appelé à recourir à l’une ou l’autre de ces solutions pour courir en inter séries constate qu’elles ne lui parlent pas dans le même langage. Un peu comme si l’on regardait des menus au restaurant exprimés dans des monnaies différentes.

 

 

 

C’est pourquoi la FFVoile vient de décider de coiffer ses solutions de jauge par un barème commun qui prend le nom d’OSIRIS. Il  permettra de passer plus facilement d’une solution à l’autre, d’établir des ponts.

 

 

 

2008 année Olympique

 

 

 

Cette conférence de presse a également été l’occasion de rappeler l’importance de l’année 2008 puisque celle des JO de Pékin.

 

 

 

Elle sera également marquée par le 40ème anniversaire de la Semaine Olympique Française à Hyères du 19 au 25 avril. On sait que la SOF est le principal événement organisé par la FFVoile et l’une des quatre épreuves de Grade 1 au monde. A quatre mois des Jeux, elle permettra de voir évoluer la fine fleur de la voile olympique dont bien sûr l’équipe de France dont la composition pour la Chine devrait être alors définitive. A noter également l’arrivée d’une nouvelle série avec le Skud 18 pour les épreuves de paralympique.

 

 

 

Une équipe de France qui a évolué en cette fin d’année. Après une saison qui a vu deux titres de vice-champions du monde, trois de vice-champions d’Europe, une victoire à la SOF et quatre podiums à la Pré-Olympique de Quindao, le comité de sélection de l’équipe de France de Voile (composé de Henry Bacchini, Philippe Gouard, Claire Fountaine) a décidé dès octobre de retenir d’ores et déjà plusieurs athlètes. Ces noms seront soumis à la Commission Nationale du Sport de Haut Niveau en vue de leur sélection.

 

 

 

Ces représentants d’ores et déjà proposés pour les JO sont :
- La championne Olympique Faustine Merret (Crocos de l’Elorn) et Julien Bontemps (ASPTT Nantes) en Planche à voile (RS :X), le duo Ingrid Petitjean (SN Marseille) / Nadège Douroux (SN Marseille) en 470 femmes, les Staristes Xavier Rohart (La Pelle Marseille)/ Pascal Rambeau (SR Rochelaises) et les Tornadistes Xavier Revil (SRV Annecy) / Christophe Espagnon (SR Rochelaises)

 

En outre, le comité a annoncé plusieurs présélections en 470 Hommes, Laser Hommes, Laser Femmes et 49er

 

 

 

C’est parmi eux que seront obligatoirement choisis nos équipages olympiques. La commission a également indiqué une « photographie » des forces en présence dans ces quatre séries en « classant » hiérarchiquement les athlètes.

 

 

 

En 470 hommes : les duos Nicolas Charbonnier (YC Antibes) / Olivier Bausset (CN Ste Maxime) et Pierre Leboucher (ASPTT Nantes) / Vincent Garos (SNO Nantes) se situent, ex aequo, devant les frères Bonnaud (SN Sablais / SN Sablais)
En Laser Hommes : Jean-Baptiste Bernaz (COYC Hyeres) « devance » aujourd’hui Thomas le Breton (SR Brest).
En Laser Femmes : Sophie de Turckheim (YC Antibes) et Sarah Steyaert (CV Chatelaillon) sont sur un pied d’égalité
En 49er : Emmanuel Dyen (CNV Aix les Bains) / Yann Rocherieux (CN de Sciez) et Morgan Lagraviere (YC Pointe Rouge) / Stéphane Christidis (EV Cagnes sur Mer) sont également à égalité.

 

Enfin deux épreuves d’observation ont été prévues en 2008 pour les Finn et les Yngling, sachant que dans cette dernière série notre nation n’est pas encore qualifiée pour les JO.

 

 

Par : Effets Mer

 

 


 

 

 

[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Fédération Francaise de Voile 2006 - 17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris - Tel : 01 40 60 37 00 | Conditions générales d'utilisation | Crédits | |