Menu Espace licencié Espace club Boutique clubs

Nous suivre

 

 

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

L'Agenda

Prochainement

> Actualités


Début mercredi de la préolympique de Qingdao

[Equipe de France]  - le 13/08/2007

[Equipe de France]

C'est la grande répétition générale à un an des Jeux Olympiques chinois qui va débuter dans la nuit de mercredi à jeudi à Qingdao. Le « stade » nautique, situé à 500 kilomètres à l'Est de Pékin, accueillera dans un an les épreuves de voile, et aucun des meilleurs mondiaux n'aurait raté cette occasion unique de tester le plan d'eau. Pour s'aligner sur le départ de la préolympique, les régatiers ont tous du venir à bout des sélections drastiques mises en place par leurs fédérations puisque, comme aux JO, les courses ne sont ouvertes qu'à un seul représentant par nation et par série. C'est d'ailleurs l'une des particularités les plus intéressantes de cette préolympique que d'offrir aux coureurs la possibilité de naviguer au sein d'une flotte compacte où les schémas de courses sont uniques.

Côté français, une bonne partie de la délégation a déjà l'expérience de ce format puisque sept coureurs ont déjà disputé les Jeux. Le plus capé d'entre eux, Xavier Rohart, a même participé à trois olympiades et est le seul tricolore déjà sélectionné pour la prochaine. Il affirme cependant « ne pas venir pour gagner mais plutôt pour sentir le plan d'eau et s'imprégner de l'environnement » avant d'ajouter qu'il ne restera pas non plus un simple spectateur. Rappelons qu'avec Pascal Rambeau, ils arborent le plus beau palmarès actuel en voile olympique avec entre autre une médaille de bronze à Athènes et un récent titre de vice champion du monde ISAF.

A côté de ce cursus unique, on retrouvera d'autres talents tricolores incontestés avec Faustine Merret, championne Olympique en planche à voile, ou Julien Bontemps, tous deux déjà présents à Athènes. De la même manière, Ingrid Petitjean et Nadège Douroux portaient les couleurs en Grèce et font toujours office de favorites, surtout depuis leur récent titre de vice championnes du monde ISAF. Enfin, Stéphane Christidis, en 49er est le dernier des bleus à avoir déjà défilé dans un stade olympique. Aujourd'hui, il équipe Morgan Lagravière et les deux hommes ont déjà connu plusieurs succès malgré la relative jeunesse de leur association. Morgan et Stéphane ont notamment réalisé un beau championnat du monde ISAF où ils ont souvent joué aux avants postes.

Mais l'expérience des bleus ne se limite pas aux passages devant les Jeux. Ainsi, les tornadistes Xavier Revil et Christophe Espagnon sont de solides concurrents qui ont notamment remporté cette année l'Eurolymp de Medemblick et terminé sixième au Portugal. Les deux militaires Thomas Le Breton et Sophie de Turckheim sont aussi des habitués des podiums en Laser puisqu'ils ont tous deux terminé à la deuxième place des Jeux Mondiaux de la voile, il y a un peu plus d'un an. Pierre Leboucher et Vincent Garos, auteurs d'un début de saison tonitruant porteront les chances françaises dans la série des 470. Enfin, le Martiniquais IsmaŽl Bruno régatera dans la série des Finn.

Interview de Xavier Rohart :
« Nous ne venons pas pour gagner pour une simple raison, c'est qu'en général, nous régatons bien sur les sites que l'on connaît déjà. Je ne serai pas là non plus en spectateur mais je veux voir le plan d'eau et tout ce qu'il y a autour afin de trouver les paramètres à travailler et même la logistique à mettre en place. C'est la première fois que je viens en Chine et même en Asie à part quelques passages éclairs en avion. Le site est un mélange particulier, un peu comme si la Belgique était au Maroc. L'état de la mer et l'odeur de l'eau font penser à Oostende mais il fait beaucoup plus chaud. Je pense qu'il n'y a pas d'autre endroit sur terre comme ça. Pour l'instant, nous n'avons navigué qu'une seule journée car les conditions sont très instables. »

Interview de Ingrid Petitjean
« Cette année, nous passons un mois en Chine, c'est un peu moins que l'année dernière. Ici, nous avons de bonnes conditions pour nous entraîner (Ingrid et Nadège sont arrivées plusieurs jours avant Xavier et Pascal, ndlr) et il faut du temps pour se familiariser avec le site. De plus, nous avons des essais matériels à faire. Pour l'instant, nous sommes sur le même schéma météo que l'année dernière. Il y a une eau agitée avec du courant et du brouillard de temps en temps. Nous n'avons pas encore vu de grand ciel bleu comme l'année dernière mais il n'y a pas eu de gros coup de vent non plus. Nous sommes plutôt contentes, jusqu'à aujourd'hui, il n'y a eu qu'un seul jour où nous n'avons pas pu aller sur l'eau et en dehors de ça, les conditions étaient toujours navigables. »

Interview de Pierre Leboucher :
« Nous ne serons qu'un bateau par série ce qui ne fait pas grand monde sur le parking et encore moins sur l'eau. Pour ce qui est de la préparation, il n'y a pas grand chose qui change mis a part que l'on ne peut pas s'entraîner avec nos partenaires habituels. C'est un mal pour un bien car tous les coureurs sont dans le même cas, et ça nous permet de naviguer et de prendre des infos sur des concurrents que l'on ne connaît pas bien.
Cette régate est vraiment une répétition des JO, elle ne ressemble pas aux eurolymps habituelles. Un bateau par nation, cela veut dire très peu de bateaux sur l'eau et ça signifie qu'il faut être présent dès le début. En tout cas, nous avons hâte d'aller jouer... »


Interview de IsmaŽl Bruno :
« Une préolympique, c'est un format assez particulier. En Finn, il y a une vingtaine de nations, et cela correspond à très peu de choses près aux 20 meilleurs mondiaux. En résumé, c'est une petite flotte, un niveau hyper élevé, pas de "touristes", une durée plus longue. A cela, il faut ajouter les spécificités du plan d'eau donc cela fait un cocktail assez intéressant et ca promet d'être intense. Je n'ai pas vraiment fait de préparation spécifique faute de temps, juste une bonne session de navigations cette semaine pour repérer un peu le plan d'eau. Pour l'instant, je ne sens pas plus de pression que d'habitude, au contraire je commence à voir à quoi cela peut ressembler d'être aux jeux et ca me motive énormément ! »


Coureurs français engagés :
- Tornado :
Xavier Revil / Christophe Espagnon (SRV Annecy - SRR Equipe de France militaire)

- Star :
Xavier Rohart / Pascal Rambeau (YC La Pelle - SR Rochelaises)

- 470 homme :
Pierre Leboucher / Vincent Garos (ASPTT Nantes / SNO Nantes)

- 470 femme :
Ingrid Petitjean / Nadège Douroux (SN Marseille - SN Marseille)

- RS :X homme :
Julien Bontemps (ASPTT Nantes)

- RS :X femme :
Faustine Merret (Crocos de L'Elorn)

- Laser standard :
Thomas Le Breton (SR Brest - Equipe de France Militaire)

- Laser radial :
Sophie de Turckheim (YC Antibes - Equipe de France Militaire)

- 49er :
Morgan Lagravière / Stéphane Christidis (YC Pointe Rouge / EV Cagnes sur Mer)

- Finn :
IsmaŽl Bruno (CN Schoelcher)

Infos et résultats : http://www.2007qdregatta.com

 

Par :

Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :

 

Nous contacter par mail

Fédération Française de Voile
17 rue H. Bocquillon - 75015 Paris
Tel : 01 40 60 37 00
Fax : 01 40 60 37 37

Voir aussi

World Sailing Ministere des Sports