Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Irina Gracheva (Proto) et Léo Debiesse (Série), sacrés Champions de France de Course au Large en Solitaire 2020 !

[Habitable]  - le 17/11/2020

[Habitable]

Les années paires, on change les repères en Mini 6.50. Entre deux Mini-Transat les années intermédiaires permettent de découvrir les nouvelles têtes et d'observer les futures forces en présence pour la prochaine édition de la mythique transatlantique et ainsi de mettre en avant les prochains grands noms de la Course au Large ! Cette année 2020, chamboulée à plus d'un titre, a donc permis l'émergence de la nouvelle génération de « Ministes », à commencer par les nouveaux Champions de France de Course au Large en Solitaire, Irina Gracheva en Proto et Léo Debiesse en Série, sacrés au bout des 3 étapes du Championnat : Les Sables - Les Açores en Baie de Morlaix, La Mini en Mai et le Trophée Marie-Agnès Peron.

L'adaptabilité a été le maitre d'ordre de cette saison 2020 si particulière et la Classe Mini, avec les différents organisateurs des compétitions prévues au calendrier, a réussi à proposer de beaux terrains d'expression aux Ministes, toujours plus nombreux ! Au total ils sont 32 coureurs en Prototype et 100 en Série à être classés au Championnat de France de Course au Large en Solitaire en 2020. Une belle dynamique qui devrait continuer de progresser la saison prochaine ! Des nouveaux bateaux, des nouveaux skippers et des nouveaux Champions, à commencer par Irina Gracheva vainqueur en Proto devant Emmanuel Renaud et Stéphan Guérin. La Russe a été d'une superbe régularité tout au long de l'année pour amener son plan Lombard numéro 800 au sommet du classement ! Par ailleurs cette victoire porte en elle le charme tout entier de la Classe Mini puisque Irina a beaucoup appris sur la fameuse solidarité entre les Ministes quand Rémy Hubscher lui a prêté son Proto numéro 433 (sur lequel Corentin Douguet avait remporté la Mini-Transat en 2005) pour le Trophée MAP alors que son bateau venait d'avoir un problème de quille de dernière minute ! Un beau geste qui lui a permis d'aller chercher la 7e place sur cette épreuve à bord de ce bateau de rechange renommé « Merci Rémy » pour le clin d'œil, et ainsi remporter son premier titre de Championne de France !

Une belle histoire côté Prototypes et une belle bagarre cette saison chez les bateaux de Série ! La bataille a fait rage entre les Pogo 3 et les nouveaux « nez ronds » comme le plan Raison Maxi 6.50. Mais cette année encore le plan Verdier a fait de la résistance et c'est sur le numéro 966 que Léo Debiesse est allé chercher le titre de Champion de France de Course au Large en Solitaire dans cette catégorie. Au classement général final il devance Jean-Marie Jezequel et Hugo Picard, à bord de deux Maxi 6.50. Pour cette année, dite de transition entre deux Mini-Transat, le niveau était particulièrement élevé et dense avec par exemple pas moins de 55 bateaux engagés pour Les Sables - Les Açores en Baie de Morlaix ! Voilà qui promet d'offrir une saison 2021 passionnante à bien des égards !

 

Les réactions :

Irina GRACHEVA, Championne de France de Course au Large en Solitaire, en Proto : « Pour moi cette victoire a une grande signification. D'un côté je me dis que c'est ma régularité qui m'a fait gagner ce titre et qu'il y a d'autres skippers plus fort que moi foncièrement en Proto à l'heure actuelle, mais d'un autre côté on était tous « dans le même bateau » cette saison et je pense que ma détermination a fait une grande différence pour aller chercher le titre cette année. J'ai rencontré beaucoup de difficultés par le passé et honnêtement mon chemin vers le podium a commencé il y a 3 ans quand je naviguais en Série sur un vieux Tip-Top. J'aime à penser que je peux être un exemple d'abnégation et de concentration ! »

Léo DEBIESSE, Champion de France de Course au Large en Solitaire, en Série : « C'était forcément une saison un peu particulière mais on a quand même eu de la chance d'avoir des épreuves et un Championnat de France de Course au Large en Solitaire. Même si certaines dates et formats ont dû être modifiés vu le contexte on a eu 3 belles étapes.  Et personnellement je suis évidemment très heureux et très satisfait de ce que j'ai fait cette année. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre étant donné qu'une bonne partie de la concurrence était nouvelle sur le circuit. J'avais espoir de faire un beau résultat mais je n'imaginais pas être sur la première place finale, donc forcément je suis très satisfait ! Mais c'est certain que la saison prochaine les écarts vont se réduire, ça sera d'autant plus dur mais j'espère faire un tout aussi bon résultat, et en particulier sur notre grand objectif à tous, les Ministes, sur la Mini-Transat, qui sera la dernière épreuve du Championnat de France. » 

Corinne MIGRAINE, vice-présidente de la Fédération Française de Voile, en charge du Département Compétition et Performance : « En cette année perturbée, la FFVoile et la Classe Mini ont œuvré de concert, aux côtés de tous les acteurs de la Course au Large, pour permettre de mettre en place de belles compétitions et permettre d'offrir un beau Championnat de France aux Ministes. Cette action collective a permis de relancer rapidement les compétitions ce qui était une vraie nécessité pour tous les acteurs professionnels de la Course au Large, et de valider des Championnats de France qui sont valorisants pour les différents partenaires. Ce titre a donc une saveur particulière et je me réjouis notamment de voir une femme étrangère l'emporter en Prototypes. C'est un symbole fort pour cette classe qui ne cesse de s'internationaliser et où les femmes sont nombreuses et font bien mieux que simplement tenir tête aux hommes. Cela fait partie des raisons qui ont poussé la Fédération Internationale à baisser à 6m50 la taille minimale des supports possibles pour la future épreuve de Course au Large en Double Mixte aux prochains Jeux Olympiques de Paris 2024 ! »

Sébastien PEBELLIER, président de la Classe Mini 6.50 : « On est très heureux d'avoir pu mettre en place un vrai calendrier malgré le contexte. Les coureurs ont eu la possibilité d'engranger un bon nombre de milles en course et donc de l'expérience, ce qui était très important alors que plus de la moitié des coureurs étaient « bizuth » et entamaient leur préparation à la Mini-Transat 2021. Pour cela la FFVoile nous a vraiment bien accompagné et soutenue, et cela a offert au final des compétitions variées dont on peut tous être fiers ! Cela a donné un beau Championnat de France, avec une belle bagarre dans des conditions parfois difficiles, certes sans grande traversées mais avec des parcours techniques qui ont finalement récompensés Irina (Gracheva) pour sa belle régularité et Léo (Debiesse) qui lui s'est montré un cran au-dessus en Série ! C'est de bon présage pour l'année prochaine ! »

 

 

Par : FFVoile - T.Tiberghien


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :